Log In

« LA » Chronique du week-end (93)

"LA" Chronique du week-end (93)

Cette semaine a été aussi productive en bêtises que toutes les semaines depuis des millénaires. Aussi longtemps que l’homme sera ce qu’il est, il en sera ainsi. C’est étrange d’avoir à la fois la capacité de faire des choses absolument destructrices et négatives et d’autres aptitudes à réaliser des grandes choses, magnifiques, pleines de générosité et de don de soi. C’est la richesse et les limites de l’être humain que de choisir quels peuvent être ses comportements dans tous les évènements qui parsèment son existence dans ce bas monde. Nous devons vivre avec mais nous ne devons jamais oublier que nous sommes responsables de nos choix.

Alors il paraîtrait que Culbuto 1er, roi des joufflus, n’est pas assez à gauche pour les sympathisants de gauche et trop à gauche pour les sympathisants de droite… Original, quand je pense que Le Monde paie un sondage pour nous apprendre ça, je me dis qu’il est normal qu’il soit au bord de la faillite depuis tant d’années. Les « défonceurs » de portes ouvertes sont ceux qui gagnent le mieux leurs vies dans une république bananière. Il suffit de dire ce que les bouffons qui nous gouvernent veulent entendre pour gagner leur estime, qui, en elle-même, ne vaut pas tripette. Est-il si compliqué de constater ce fait, après toutes les trahisons, les changements de cap pour toujours aller dans le mur, les oublis des promesses, toutes ces petites magouilles et arrangements qui font de la clique qui tient le pouvoir depuis le départ du général De Gaulle et même avant, un ramassis de malandrins, de gens de sac et de corde ? Comme je le disais récemment, ils sont tous complices et notre silence nous fait complice tout autant qu’eux, mis à part que notre complicité ne nous rapporte rien, c’est dire notre niveau de stupidité. 56 % des gens de gauche trouvent le roi bas de poitrine « pas assez à gauche ». Sans rire… Il ne fait que ce que lui ont appris ses maîtres à l’éna, il développe les richesses des multinationales qui paient ses campagnes électorales et oublie ceux qui les lui ont fait gagner. Sarkozy aurait bien sûr été pire que bibendum en continuant ses manières de gangster mais, de fait, le gras du bide fait exactement ce qu’il n’a jamais osé faire en cinq ans. Alors l’autre pays du fromage est-il de gauche ? Je vous donne un scoop… Non ! Et dommage pour ceux qui l’ont cru.

Encore un sujet de rigolade bien agréable, les Américains baptisent leurs enfants de noms d’armes à feu, de plus en plus, bien évidemment il y a toujours une majorité de prénoms tout à fait « normaux » tels John, Mickael ou William. Mais il y a des parents, assez volontaires dans le fait d’armer leurs enfants pour l’avenir, pour les nommer Remington, Colt ou Gauge (calibre), j’en passe et des moins fines. Dans ce triste pays où toutes les dix-sept minutes une personne est tuée par arme à feu et qui, en 2013, a connu 236 tueries de plus de quatre victimes, n’est-il pas logique d’appeler son gamin Winchester ou Beretta ? Au cas où… Quand je pense que ce modèle de démocratie entend régenter le monde et se donner en exemple, je ris tellement que j’en pleure, surtout sur toutes ces victimes, la plupart du temps jeunes et en milieu scolaire, qui se font abattre comme de vulgaires fourmis sous les pieds d’un géant, encore que le géant a au moins l’excuse de ne pas voir ses souffre-douleurs. Sont-ils vraiment capables de nous donner l’exemple qu’il prône depuis leur avènement à la plus haute marche du podium de la puissance exterminatrice, du pouvoir destructeur. Souvenez-vous des deux élections de Obama, tout le monde se réjouissait de son arrivée au gouvernail de ce bateau ivre, il devait faire beaucoup et… Lui non plus, n’a pas respecté ni ses engagements ni ceux devant lesquels il les avait pris ! Et dommage pour ceux qui l’ont cru.

Il parait que les Russes ont violé l’espace aérien ukrainien… Ohlala ! que c’est grave… Mais ce n’est rien en comparaison de ce qu’ils vont violer si nous continuons avec notre OTAN à vouloir les réduire au silence sous la menace des missiles que nous installons dans les anciens satellites de l’URSS qui sont devenus nos alliés et partenaires du pacte atlantique. Je vous promet beaucoup plus de soucis si nous n’arrêtons pas notre petit cirque militariste et vindicatif dans les parages de cet ours mal léché qu’est l’empire russe. Poutine est un dictateur ? Oui ! Obama aussi ? Oui encore ! Pas un de ces deux tristes sires ne peut se targuer de faire quelque chose de positif pour son peuple d’une importance aussi grande que les risques qu’ils leur font prendre au nom de leurs principes maudits. Cette histoire va mal tourner et seuls les naïfs pensent encore que ce n’est que la faute du méchant Poutine, ce serait trop facile… Et dommage pour ceux qui l’ont cru.

Même l’Everest est devenu une source de revenus, bien sûr pas pour les sherpas morts dans la dernière avalanche et dont les décès se chiffrent au-delà d’une quinzaine, non, mais pour tous les gentils organisateurs de ces balades en haute montagne qui n’ont cure du petit personnel tant que leurs poches se remplissent allègrement. Notre tourisme, qu’il soit sportif ou culturel, voire simplement reconstituant, pourrit absolument tout sur son passage. Nous apportons la richesse aux pauvres, parait-il, par leur enrichissement financier mais c’est tout simplement parce que nous valorisons tout en dollars au lieu de valoriser en données moins subjectives et plus humaines. Je vous donne un exemple. En Afrique ou en extrême orient, jadis, les pauvres cultivaient leurs petits lopins de terre pour en tirer une agriculture vivrière qui suffisait à leurs besoins et donc, n’ayant pas de produits à commercialiser, ils ne pouvaient se vanter d’avoir des revenus. Aujourd’hui, pour satisfaire aux besoins du tourisme impérialiste de nos congés payés, ces mêmes personnes se mettent à travailler pour une misère dans les lieux de villégiature de nos ventripotents touristes. Ils ont donc des revenus, à peine au-dessus du minimum vital et souvent moins, et ce sont ces mêmes revenus qui ne les nourrissent pas aussi bien que lorsqu’ils cultivaient leurs jardins, qui sont calculés par les statisticiens. Il n’est pas difficile de rendre les gens plus riches de cette façon, ils gagnent de l’argent qu’ils ne gagnaient pas avant.

Mais, nous ne les enrichissons pas, nous les appauvrissons. Peuvent-ils se nourrir alors que tous les aliments augmentent substantiellement chaque année, sont-ils plus indépendants et autonomes ? Non ! Et dommage pour ceux qui l’ont cru.

Le monde tourne à l’envers…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

1 Comment

  1. Djef Bernier Répondre

    Y’a bien quelque chose de changé, beau boulot. Amplement d’accord avec tes propos sur le tourisme et ses bénéfices ; doit y avoir moyen de se réjouir d’en avoir peu. Amplement d’accord aussi avec les preuves d’abus de confiance. J’apprécie assez le fond blanc. Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com