Log In

Comme disait Brassens… Les Copé d’abord…

Ils en ont de la chance nos hommes politiques, au moment même où ils se posent des questions existentielles, Copé et son gang leur donnent bien des réponses à leurs questionnements nombreux et avariés… Heureusement que nous avons Copé, sinon la politique spectacle française aurait dû acheter un vautour pour décorer son plateau. Ce type a décidément l’art de l’à-propos, alors que tout le monde se pose la question de la désaffection des urnes et du vote sanction au FN, lui nous explique pourquoi les Français en ont marre, et il l’explique bien, chiffres à l’appui, si ce n’est lui c’est son directeur de cabinet.

Image :

On vous a certainement déjà expliqué ce qu’est un fusible ? Non, alors je m’y colle. En fait il s’agit de protéger une installation électrique, dans un appartement ou dans une usine, etc. On met dans une armoire qui rassemble les arrivées du courant des protections qui sont chargées, au cas fortuit où une surtension provenait d'EDF ou un quelconque court-circuit survenait, de fondre, de disparaître avant que l’installation ne le fasse elle-même. En fondant, ces protections que nous appelons fusibles, protègent les locaux en coupant l’arrivée du courant et en empêchant un incendie possible. En politique, il en est de même… Vous avez des fusibles et Jérôme Lavrilleux en est un excellent exemple. Ce « dircab », comme disent les crétins qui nous gouvernent, n’est qu’un fusible de protection de Copé et, dans une autre mesure de Sarkozy. Si vous regardez ce qui s’est passé hier, vous en aurez l’explication par le menu. Dans une armoire, bien rangé, se trouve un directeur de cabinet dans l’attente d’un massacre annoncé depuis déjà plusieurs semaines, grâce il faut le dire au Canard Enchaîné repris par les journaux aux ordres des caciques du pouvoir. Lors d’une perquisition, en présence de l’avocat de la société incriminée Bygmalion, on doit découvrir certaines choses qui déclenchent la surtension… Du coup, dans le même temps ou presque, l’avocat de cette société corrompue et aux ordres de l’UMP raconte tout ce qu’il peut pour sauver les têtes de ses clients sans trop enfoncer, mais quand même un petit peu voire un gros peu, Copé et sa bande. Comme par hasard, la surchauffe étant ce qu’elle est, dans l’armoire à fusible arrive le surplus d’intensité qui fait que le fusible se déclenche, certainement sur ordre, mais de qui ? Je ne crois pas aux coïncidences, vous le savez depuis longtemps, le hasard, la chance tout ça c’est pour les joueurs du Loto. En politique si vous attendez après la chance pour réussir… vous risquez d’attendre très longtemps, c’est un peu comme l’honnêteté, si vous en avez vendez-la vite, si vous voulez devenir politicien bien entendu. Croyez-vous vraiment que la mise à table du « dircab », celle de l’avocat et la perquisition ne sont pas liées, non seulement elles-sont liées, je dirais même attachées très serré, mais il n’y a que les journalistes corrompus pour s’en étonner. Et comme par hasard, le Lavrilleux dédouane son patron et son hyper patron, Copé et Sarkozy respectivement. C’est plus un fusible larmoyant, c’est un saint, un génie du 7ème art qui devrait avoir un César aux prochaines festivités de notre autre gang, celui des stars de cinéma.

Alors, je tiens à remercier Copé et son orchestre, de m’avoir donné encore plus d’arguments pour ne pas voter pour lui et ses complices. Lui le pianiste de salle des fêtes pourra toujours faire de la musique de chambre, à son compagnon de cellule, quand celui-ci le couvrira de bienfaits en tous genres, tout comme lui l’avait fait précédemment à tous les adhérents de l’UMP qui ont payé pour rien. Merci de nous donner toujours de bonnes raisons de ne pas aller voter, merci de nous montrer l’exemple à ne pas suivre, merci encore de vous être fait prendre la main dans le sac, on ne vous en demandait pas tant, nous étions déjà certains de votre prévarication. Alors pourquoi vous étonnez-vous que la France ne soit pas allée voter et que, lorsqu’elle l’a fait c’était pour donner des voix au FN qui n’est pas moins pourri que l’UMP et le PS mais qui ne s’est pas encore fait prendre parce qu’ils ont toujours été loin du placard à confiture. Oui, je le répète ce n’est plus de la lassitude, c’est du dégoût que vous inspirez. Et hier, Yves Calvi avec ses invités de « Mots croisés », qui étaient tous aussi polis et gentils les uns que les autres, étaient aussi tous d’accord pour ne pas mettre d’huile sur le feu et trouver des excuses aux échecs lamentables de nos politiciens corrompus et voleurs. J’ai été surpris par Devedjian qui a gentiment enfoncé Copé, mais je vous rassure, ce n’était pas par souci de probité, non, non, ce n’était que par intérêt personnel. Fillon va pouvoir reprendre du poil de la bête et faire main-basse sur l’UMP en attendant le retour de Sarkozy qui a de moins en moins de chance d’arriver, car, forcément, il ne pouvait pas ne pas savoir, on parle de 22 millions d’euros, 20 000 mois de travail d’un smicard, 1 666 ans et huit mois de travail, excusez du peu. Sans compter que l’enrichissement personnel ne doit pas être loin de nos gaillards, non ? Vous ne prendriez pas un peu de cet argent s’il vous passait sous le nez, voler c’est comme le reste, il n’y a que le premier pas qui coûte, non ? Comment peut-on encore croire dans ces gens-là, quelle confiance peut-on leur accorder ? Aucune…

Et si on passait au Karcher les partis politiques, ne serait-ce pas mieux que les banlieues ?

A bon entendeur, devenez sourd.

Haroun.

Comme disait Brassens... Les Copé d'abord...

1 Comment

  1. Pangloss Répondre

    Dire qu’il y en a encore qui ont des illusions sur la classe politique. Ils ne seraient pas tous pourris? Mais alors pourquoi ceux qui sont honnêtes ne virent-ils pas les malfrats? Et si les malfrats sont invirables, alors que les honnêtes gens rendent leur carte et on commencera à les croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com