Log In

Kerviel, lampiste bien solitaire…

Kerviel, lampiste bien solitaire...

Je voudrai, puisque nous n'avons soit-disant plus le droit de dire qu'il faut voter pour celui-ci ou celui-là ou même de souhaiter que personne n'aille aux bureaux de vote pour se casser les urnes, revenir sur une affaire qui paraît classée alors que… Le trader fou, Jérôme Kerviel, qui aurait perdu des milliards de sa banque, pour laquelle je ne ferai aucune publicité étant donné sa propre duplicité, la Société Générale pour ne pas la nommer, est-il coupable ou non n'est pas la question qui nous intéresse, comme d'habitude. Le flou dans cette affaire ne provient pas de lui mais de la justice ou ce qui en fait le simulacre…

Qu'il soit jugé coupable par ses juges, c'est discutable mais c'est fait. En revanche que la justice, dans toute sa splendeur, refuse d'élucider des questions qui auraient pu mettre d'autres personnes dans l'embarras, sous des prétextes fallacieux, là réside le scandale. J'ai eu la chance de connaître ce milieu pour y avoir travaillé pendant quelques années, je sais quelle pression est mise sur les épaules des fournisseurs de comptes clients, des commerciaux simplement, et les gestionnaires qui s'en occupent pour leur faire cracher des commissions colossales, sans vraiment tenir pour important les profits du client. Mais quand le marché va toujours dans le même sens tout le monde gagne des fortunes sans aucun effort et ce même tout le monde est content. Je suis certain que le lampiste Kerviel était soumis à ces pressions qui, bien évidemment, avaient été effacées des disques durs et n'ont laissées aucune trace ou presque. On lui imposait certainement des rentabilités toujours plus grandes et pour cela, grâce à une réussite scandaleuse de sa part, il était forcément autorisé à prendre de plus en plus de risques. Bien entendu, comme dans mission impossible, en cas d'échec, la maison ne vous reconnaîtra pas pour ce que vous étiez pour elle. Mais le vrai problème n'est pas dans cette trahison dissimulée derrière un rideau de fumée qui ne trompe que la justice aveugle réellement dans ce cas-là. Il est dans le fait que cette même justice refuse d'admettre que d'autres personnes savaient alors que des preuves furent apportées de leur implication. Pourquoi la justice ne veut pas savoir la vérité dans son entier, pour éviter un scandale plus grand ? Pour couvrir une corporation pour laquelle tous nos gouvernants, les actuels comme tous les précédents, ont les yeux de Chimène et ne rêvent que de la satisfaire. Comment se fait-il qu'un des témoins de la banque puisse dire devant ses instructeurs qu'il devrait rendre l'argent qu'on lui a donné à la pelle s'il disait la vérité ? Et ses instructeurs de ne pas insister, de le laisser à ce renoncement, quitte à envoyer un homme en geôle alors qu'il n'est qu'un outil dans une machine infernale qui le dépasse et ne tient pas compte de lui ou de sa vie.

Le vrai procès aurait dû être celui de la spéculation, celui des machines à faire des millions de transactions par seconde pour le plus grand bien des milliardaires et de ceux qui les défendent, leurs banquiers qui sont encore plus riches qu'eux puisqu'ils assurent la marche forcée du système qui va les broyer. On ne veut pas que le public sache que les riches ont des instruments financiers qui creusent toujours plus les écarts entre leurs fortunes et les misères du reste des populations. On ne veut pas démonter un système qui ne fonctionne que pour lui, mais qui distribue des prébendes à tous ceux qui lui permettent d'aller toujours plus loin dans l'exploitation de sophistiqués outils qui gonflent les portefeuilles virtuellement mais réellement tout de même. C'est l'argent roi que la justice n'a pas voulu jugé, cet argent pour lequel tout est permis, y compris de faire payer sa cupidité par des lampistes comme Kerviel. Les banquiers savaient tout et toutes les banques font exactement la même chose que celle qui envoya un de ses meilleurs talents, mal utilisé, en prison. Ce n'est pas un mais peut-être une cinquantaine de personnes qui auraient dû être incarcérées. Car je vous l'ai déjà dit et je vous le répète, si une banque ne contrôle pas son personnel et perd des milliards de ce fait, il ne nous reste plus qu'à aller chercher notre argent (pour ceux qui en ont) et le mettre dans nos matelas, ce sera de toute façon aussi risqué que de le laisser entre les mains de ces incompétents.

Un fait encore plus étonnant, Culbuto 1er, roi des gros, défenseur du peuple, combattant de l'ennemi invisible, où est-il ? Que fait-il ? Cette affaire devrait lui rappeler ses promesses ou bien a-t-il, tout comme les Balkany et les autres voyous de la politique française, des sous dans des paradis fiscaux qui utilisent les bons offices de ceux qui font grossir, tout comme lui, leurs tas d'or… Il payera rapidement sa trahison et son manque d'intérêt pour ceux qui l'ont élu…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com