Log In

Le 1er mai n’est pas pour tout le monde…

Le 1er mai n'est pas pour tout le monde...

Quand un peuple ne peut plus exprimer ce qu'il pense, quelles que soient ses opinions politiques ou sociales, c'en est irrémédiablement fini de la démocratie. Je crois que notre pays, à l'instar de beaucoup d'autres et en particulier le modèle internationalement reconnu que sont les USA, n'est plus une démocratie. Que nos républiques bananières ne sont que des jouets entre les mains avides et cupides d'une oligarchie à la solde des intérêts multinationaux. Ceux-ci ont pris les commandes du monde dans son entier et personne ne veut les lui reprendre, faute de courage et d'intelligence.

Vous croyez que j'exagère, ouvrez vos yeux embués de consommation et rendez-vous compte de la réalité. Quand je vous dis que les partis politiques ne représentent plus rien, que la gauche fait une politique de droite et que la droite en fait une d'extrême droite mais que tous, je dis bien tous les partis politiques, du plus fasciste au plus révolutionnaire bolchevique, ne veulent qu'une seule chose, la croissance et la consommation à outrance dans les cultes exacerbés des Dieux Progrès et Dollar. Vous l'avez constaté, je ne suis pas un révolutionnaire mais parfois je le regrette. Comme il doit être beau, agréable et surtout facile d'avoir un idéal qui nous rend à la fois aveugle et intolérant. Cela permet de ne rien voir de ce que nous n'aimons pas chez nous-mêmes et de faire sauter ce que nous exécrons chez les autres. Pourquoi suis-je enflammé ce matin ? Tout simplement parce que si vous êtes comme moi, contre une Europe de l'argent et pour une Europe des peuples, vous n'avez pas droit au chapitre, on ne vous écoute pas et même on vous empêche de parler. Hier, dans le cadre des manifestations du 1er mai, François Asselineau, président de l'Union Populaire Française, a été pris à partie par des pseudos fascistes qui ont détruit son stand, frappé des gens qui le tenaient et sans aucune retenue. Je me moque de ce parti comme des autres mais leur droit de s'exprimer ne peut être bafoué. Aucune arrestation, aucun problème n'a été posé à ces bandits masqués qui refusaient que l'UPR puisse exprimer sa volonté et ses souhaits de sortir la France de l'Europe, de l'OTAN et de l'euro. Lisez cet article de Chantal Dupille, s'il est vrai que cette journaliste est très engagée, cela n'empêche pas qu'elle a le courage d'exprimer ce que beaucoup de ses confrères cachent par intérêt et carriérisme réunis. Vous avez par ailleurs le devoir de vérifier tous ses propos comme je l'ai fait moi-même. C'est un véritable scandale que de voir que la police cible ceux à qui elle doit porter secours et ceux qu'elle doit laisser aux prises de voyous en bandes organisées telles des milices qui nous rappellent des temps maudits.

Encore une preuve de la mort de notre démocratie, lisez aussi cet article dont les faits ont même été relatés par d'autres sources mais aucune faisant partie des médias nationaux et aux ordres des pouvoirs qui se succèdent à la tête de notre « raie publique ». Je n'apprécie pas Dieudonné et sa manière de dire « ses » vérités. Bien sûr que l'état d'Israël est le contraire d'une démocratie aussi, qu'il a des ambassadeurs dans notre propre gouvernement en les personnes de Valls et Fabius en particulier, mais je n'aime pas les gens qui séparent, qui mettent le feu entre deux groupes de personnes et appellent ensuite les pompiers. Les Français de religion juive ne sont pas tous des Benjamin Netanyau, et on ne peut souhaiter du mal à une quelconque communauté sans que cela ne porte à conséquence sur l'ensemble des communautés et de leur vie commune. On peut être anti-sionniste mais il est ridicule et contraire à l'humanité d'être antisémite. Cependant, chacun a le droit d'avoir ses opinions et de les présenter, pacifiquement, au peuple qui sera responsable de ses choix, dans la mesure où il est capable de les assumer, ce qui demeure un vrai problème. Assumer nos responsabilités c'est être capable de répondre de nos choix et d'en expliquer les raisons qui les ont motivés. Malheureusement, l'état actuel de la déresponsabilisation des citoyens français, par manque d'information, par manque d'instruction ou de culture, éloigne le moment où nous pourrons tous vraiment les assumer. C'est pour cela, je le répète, que la première volonté de tout gouvernement est de détruire l'école qui rend libre au profit d'une école qui formate et modélise. Pouvons-nous, dans le pays qui se targue d'avoir écrit les droits de l'homme, supporter que certains puissent jouir d'une impunité totale malgré leurs exactions, tandis que d'autres ne peuvent que se taire en se faisant agresser ; ne pouvant pas communiquer dans la liberté qui devrait leur être garantie dans le cadre d'une Constitution bafouée par ceux qui sont là pour la défendre ?

Non, tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes… Sommes-nous si veules que cela semble ? Nous sommes libres de penser et d'exprimer ces réflexions dans le respect des autres opinions, quelle est cette république qui donne la parole à certains et impose le silence à d'autres qui la gêne ?

La nôtre, par notre lâcheté et notre asservissement…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

2 Comments

    1. Haroun Répondre

      Bravo, pendant que les légionnaires mettent en déroute les protégés de gras du bide et son orchestre, toi tu te reposes… Eh bien tu as raison, personne ne pourra le faire mieux que toi en ce qui te concerne. Pour ma part j’ai déménagé hier et aujourd’hui… Quelle… Enfin, la vie est belle… Tant qu’on ne prend pas le train à la gare du nord.
      Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com