Log In

« La » Chronique du week-end… (101)

"La" Chronique du week-end... (101)

Je ne crois pas utile de vous annoncer que cette semaine, tout comme toutes les précédentes, a été garnie de sottises, de gabegies, de corruptions, de passe-droits, de privilèges et autres facéties de nos gouvernants et de leurs pseudo ennemis qui ne sont, en fait, que leurs équivalents complémentaires, sans qui toutes ces belles malversations ne pourraient avoir lieu. D'ailleurs, vous avez pu voir que le PS n'a pas conspué le Copé pour ses méfaits, le PS n'a trop rien dit qui puisse le faire passer pour ce qu'il n'est pas, le père la vertu de la politique française… Une minute de silence pour la MGEN, l'affaire URBA et autres officines douteuses…

Alors je vous ai préparé une petite revue de presse des principaux mécontentements dont nous devrions faire preuve. Nous allons commencer par le beau lobby des empoisonneurs patentés, des assassins avec bénédiction de l’État, qu'il soit PS ou UMP, ou bientôt FN (que tous les Dieux nous en préservent pour ceux qui y croient, que les autres trouvent leur solution pour que cela n'arrive pas), personne du monde politique ne s'opposera à ce lobby-là, celui de l'agroalimentaire. Il est puissant le bougre et compte dans ses rangs parmi les plus puissantes multinationales de notre petit monde. Et bien dans cet agrégat de producteurs de sources de maladies à foison, un membre est encore plus hardi que les autres, c'est le petit lobby du sucre, de notre cher annonciateur de l'obésité et du diabète des futures générations. Sachez qu'une étude a prouvé que 70 % des mouches soumises à une abondance de sucre sont mortes alors que dans le même temps un autre échantillon, à doses normales, ne perdait que 20 % de ces fameuses mouches qui se sont sacrifiées pour notre bien-être. C'est l'université de Washington qui fit cette étude et aux USA ils s'y connaissent en gros et en diabète. Grâce à cette superbe étude le sucre est passé à la deuxième position dans l'échelle, ô combien gaie, des ennemis de la santé publique, le premier rang étant occupé par le tabac, une autre industrie de tueurs protégés par les gouvernements en place pour les taxes qu'il ramène dans les caisses des États. Je vous mets la cerise sur le gâteau, ceux qu'on empoisonne le plus sont les DOM-TOM, et oui, cela fait désordre tous ces noirs dans une République qui se veut blanche comme le bébé qui vient de naître… Vous avez 44 % de plus de sucre dans les Fanta vendus à nos frères martiniquais, 50.77 % de plus de sucre dans un yaourt Danone au goût fraise (je dis bien au goût). A la Réunion on meurt 4 fois plus qu'en métropole du diabète sucré et on ampute 1000 fois par an, joli score de la détresse et de la souffrance pour une industrie protégée par des professionnels de la politique qui n'en ont cure… Joli le premier exemple, n'est-ce pas ?

L'écologie vous connaissez ? Vous savez le ministère qui a été si généreusement attribué à la mère des enfants de notre président, la dame Royale, ancienne présidente de la région Poitou-Charentes, qui dorénavant va venir prouver ses compétences dans un domaine où son ex a déjà rompu plusieurs fois ses pactes et oublié de tenir ses promesses, c'est dire si elle va briller. Je vous rappelle néanmoins que vos espoirs ne devraient être trop grands car « qui se ressemble s'assemble » paraît-il. Ces deux-là ont vécu ensemble longtemps, ont fait quatre enfants, alors cela ne présage rien de bon, un c'est bien mais deux bonjour les dégâts… Le MW∕H (le mégawatt par heure) de l'énergie éolienne est passé en dessous des 70 € alors qu'en 3 ans l'énergie nucléaire est passée de 50 à 60 € par MW/H, cette énergie qui fait dire à nos sinistres que nous sommes moins cher que nos amis européens de 25 % au moins et que si cela changeait nous perdrions encore de la compétitivité… Le problème est que nous ne savons pas ce que coûte l'énergie nucléaire. Pour qu'elles continuent de tourner, tant bien que mal, il faut faire pour 110 milliards de travaux sur nos 58 réacteurs, et certainement plus. A cela il faut ajouter les 66 milliards pour 20 ans de vie de plus, les coûts du stockage à Bure évalués à 14 milliards et, vous connaissez nos gouvernants, certainement beaucoup plus. Mais les coûts cachés, ceux de l'entretien de ce stockage avec les problèmes de notre inexpérience dans ce genre de gestion de problème, les pollutions qui ne manqueront pas d'arriver avec leur lot de victimes et de désastre. Qui connaît le coût que représentent des centaines de tonnes de produits radioactifs qui se mettraient à ne plus obéir à nos scientifiques fous et nos gouvernants inconscients ? Personne… Avis aux amateurs, vous voulez une maison pas chère, allez à Bure on va bientôt les donner…

Je vous en passe et des milliers mais une petite dernière, vous savez qu'on peut faire des insecticides avec des orties ? Eh bien oui, on peut, ça sent mauvais mais ça marche aussi bien et sûrement mieux que les insecticides qui enrichissent les assassins de l'agro-chimie, Monsanto et d'autres. Figurez-vous que cette fameuse industrie d'assassins en puissance essaie de montre que ces pesticides bio doivent avoir des autorisations comme leurs propres produits avant d'être utilisés. Ce qui est faux par une loi de 2006 bien sûr. Mais cela leur permettra de gagner du temps s'ils sont suivis par les gouvernants à leur solde.

Et ça en une semaine et en en passant des centaines… Vous imaginez leur capacité de nuisance…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com