Log In

Au travail les enfants et que ça saute !

Au travail les enfants et que ça saute !

Je voudrais attirer l'attention de tous nos amis consommateurs sur des faits qui remettent en question notre mode de vie, celui-là même qui nous réjouit et nous rend heureux. Je vous conte les faits. J'achète un sweat-shirt bien avant les soldes dans un hypermarché dont je ne donnerai la marque car la publicité nous est interdite. Le prix de cet article est de 29.99 € ce qui pour moi était une bonne affaire. Ayant essayé l'article dans le magasin, j'étais certain qu'il m'allait parfaitement et me rendait presque regardable, grâce à cela je jetais mon ticket de caisse, mal m'en prit…

Au moment fatidique du repassage après le lavage obligatoire pour tout vêtement nouvellement acquis avant de le porter, à cause des différents traitements faits pour notre bien comme il se doit sur nos chiffons importés d'on ne sait où, je me rendis compte que les coutures avaient lâchées. Ce n'était pas irrémédiable mais tout de même, un vêtement qui était une bonne affaire devint une source de soucis pour mon plus grand regret. Je retournais sans trop d'allant à l'hypermarché sachant que sans ticket un mur attendait ma démarche. Ce qui devait arriver arriva, je me fis jeter mais vous ne connaissez pas ma ténacité. Je finis tout de même par rencontrer le directeur du magasin qui, après plus d'une heure de palabres, me lâcha le nom de la compagnie chinoise ayant produit le sujet de mon mécontentement. Je partis sans avoir pu échanger mon bien mais pas mécontent tout de même de savoir qui était coupable de cet horrible méfait. Arrivé chez moi, je me précipitai sur mon ordinateur pour voir qui était responsable de mes tracas.J'eus la surprise de voir que cette société était grandiose, comme tout ce qui est chinois et fait beaucoup d'argent à nous vendre des produits qui ne valent pas le bas prix auxquels ils nous sont vendus. Par ailleurs je vis aussi un reportage fait par une ONG qui montrait des parents amenant des enfants de 8 ans à l'usine en question pour qu'ils y vivent et y travaillent 6 jours par semaine entre 8 et 12 heures par jour pour la fantastique somme de 45 € par mois. Quel scandale ! Des enfants ! Vous vous rendez compte des enfants de 8 ans avaient fabriqué, et mal, mon sweat-shirt ! Je trouve ça absolument lamentable… Que des enfants ne trouvent même pas le moyen d'obéir correctement à leurs chefs d'atelier qui se promènent dans les rangs qui les séparent les uns des autres avec une baguette à la main pour les secouer de temps à autre. Mais c'est normal me dis-je, à 8 ans ils n'ont pas la maturité nécessaire à comprendre les ordres et les coups ne sont pas toujours la meilleure façon d'expliquer, n'est-ce pas ? Quoique… Cela étant je n'allais tout de même pas me faire gruger par un gosse de 8 ans qui ne faisait pas son travail, c'est un monde tout de même, il est payé alors il doit bien travailler. Je courus porter plainte contre la compagnie, enfin non, pas la compagnie, en fait je sommais le gendarme face à moi de retrouver l'enfant qui avait eu l'outrecuidance de ne pas accomplir sa mission bienfaitrice pour l'humanité et de le faire incarcérer pour tromperie ainsi que son chef qui ne l'avait vraisemblablement pas assez corrigé. Je ne comprends pas pourquoi le militaire qui me recevait prenait ma plainte en riant mais le fait est là, ce gamin doit être puni.

Heureusement qu'il y a quand même dans le monde des pays censés qui changent ce modèle économique dépravé, regardez la Bolivie par exemple, ça c'est un pays d'avant-garde. Je vous informe que son parlement après un vote positif du Sénat de là-bas a enfin pris des mesures draconiennes pour le travail des enfants. Il a approuvé le 2 juillet de cette année, oui, oui, cette année, une loi qui abaisse l'âge d'entrée dans la vie active des enfants. Voilà enfin une bonne nouvelle, cet abaissement fait passer de 14 à 10 ans le droit au travail, voilà une décision qui méritait plus de communication, même Pujadas et Chazal n'en ont rien dit, c'est un comble pour une mesure aussi progressiste. Le président bolivien a jugé utile de légaliser ce fait qui permet de nourrir bon nombre de familles indigentes boliviennes. Enfin, ces gens, par le labeur de leurs bambins vont enfin pouvoir consommer, pas encore s'acheter des villas ou des voitures mais juste un peu manger de temps en temps, c'est super, non ? Et tout ça grâce à des enfants de 10 ans, n'est-ce pas ça le véritable progrès ? Et puis à 10 ans ils auront toute la maturité nécessaire pour fabriquer des vêtements qui ne se décousent pas au premier lavage. Il faudra peut-être prendre des baguettes plus grosses parce qu'ils ont aussi la peau plus dure avec l'âge. Ils ont même un syndicat d'enfants, l'UNATSBO, qui demandait cette légalisation, oui, oui. Il y a même des enfants qui le représentent et tout et tout, l'un d'entre eux, une fillette de 13 ans, Yoselin Apaza, a même dit « nous sommes des travailleurs et devons avoir les mêmes droits que les autres ». Si cen'est pas magnifique de voir des choses pareilles. Vivement qu'ils fabriquent des sweat-shirts, j'en achèterai bien deux s'ils sont au même prix que les chinois.

Je conseille à Pierre Gattaz de demander que soit faite cette réforme en France, Hollande ne saura pas lui refuser, d'ailleurs que lui refuse-t-il ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

NB : Au cas où vous prendriez au sérieux ce qui est écrit ci-dessus, je vous signale que les seules vraies informations touchent au travail des enfants en Chine comme en Bolivie, le reste est juste un conte de… sorcière.

Au travail les enfants et que ça saute !
Au travail les enfants et que ça saute !
Au travail les enfants et que ça saute !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com