Log In

Boone ? Dany ou Laurence ?

Boone ? Dany ou Laurence ?

L’ennemi public de la finance, en la triste personne de François Hollande, n’est que l’ombre de lui-même. Après avoir congédié le représentant de la banque Rothschild, le voilà qui recrute la représentante de la banque Barclay’s, même si c’est son mari qui en est un des managers. Elle y a travaillé comme dans d’autres établissements bien connus pour leur participation active aux scandales des « subprimes » et d’autres si affinité. Banque of America Merril Lynch en particulier est un fer de lance de la spéculation débridée où cette brave dame, Madame Laurence Boone, a opéré, moins comique que Dany avec qui elle n’a d’autre point commun que le patronyme.

Il est étonnant de voir l’ennemi de la finance ne s’entourer que de gens qui lui sont favorables voire de véritables thuriféraires puissants et efficaces. C’est encore une fois par son ami Pinault que cette brave banquière, européenne convaincue est arrivée dans les bras, si je puis dire, de Hollande et c'est sur nos épaules que ses décisions vont peser. En effet, elle veut réformer, devinez comment, notre économie pour que la France soit en phase avec les marchés et les temps modernes voulus par les ultra-libéraux dont elle assume faire partie tout en disant qu’elle préférerait faire autre chose que la banque et éventuellement entrer dans l’administration de l’Europe, par la Commission par exemple. Tous ces braves gens n’ont rien à voir avec le peuple de France, ils ne connaissent rien de la vie et ne savent que nous existons que par les tableaux et les statistiques qui leur parviennent à profusion sur leurs ordinateurs et leurs smartphones. Comment Hollande peut-il espérer quoi que ce soit en employant des bornés du libéralisme et de la trop libre entreprise ? Que la liberté d’entreprendre soit défendue, bien entendu, mais qu’elle soit devenue le culte sans lequel le paradis ne sera pas atteint faute de s’y jeter à corps perdu, il y a plus d’un pas. La finance en tant que telle ne sert à rien, la monnaie ne sert que de facilitateur d’échanges entre gens ou entre sociétés ou encore entre pays. Il n’y a rien là-dedans qui puisse générer une foi comme celle que nous voyons dans les yeux de ces prisonniers du profit à court terme et du toujours plus. Ce qui envenime nos situations repose sur le crédit, nous vivons à crédit, tout comme notre Etat, nous sommes surendettés. Cette machine à imprimer des billets qui ne correspondent à rien ne permet pas, contrairement à ce qu’affirment ses adeptes et notre gouvernement en particulier, de développe les activités, le crédit ne fait que faire enfler artificiellement une demande qui n’a pas les moyens de rembourser ce qu’elle emprunte. Et avec le chômage qui ne va cesser de s’aggraver dans les mois qui viennent, il sera de plus en plus difficile de payer nos traites et les défauts de règlements vont être légions.

Il est d’ailleurs assez étonnant de voir les banques faire de mirifiques profits durant une période où leurs clients de base sont à la rue. Comme beaucoup d’entre nous l’avaient prédit l’amende de 9.5 milliards de dollars, soit 6.5 milliards d’euros, sera facilement payée par la BNP, cela ne représente qu’une année de profits. Ne vous inquiétez pas, malgré les promesses faites par sa direction, assurant que les clients ne sentiront « presque pas » l’effet de cette amende, toute la nuance est le presque… Vous savez ce que je pense des promesses des politiques comme de celles de leurs financeurs de campagnes électorales… Bien sûr qu’ils ne réduiront pas leurs dividendes parce que ce sont ceux-ci qui sont la base de calcul des bonus du haut management de cette entreprise comme de toutes celles du CAC 40. Ce sont les petits, les sans grades, ceux qui sont à découvert le 25 de chaque mois au mieux, ceux-là vont payer et vous savez comment ? Facile, regardez les frais bancaires, ne serait-ce que ceux que vous payez sur votre découvert « autorisé », vous allez comprendre. Et si vous dépassez le plafond, vos frais s’envolent, ils correspondent à des taux usuraires que ces pirates de la finance osent prendre aux plus pauvres pour gaver les plus riches. Comme à l’accoutumée, ce sont les gens communs, les moins favorisés qui vont régler les notes de ces spéculateurs et de ces tricheurs. Savez-vous que les banques empruntent à des taux presque nuls à la BCE, Banque Centrale Européenne, disons pour ne pas être méchant entre 0.4 et 0.5 % par an… et ça va encore baisser. Vous, quel est le taux applicable sur votre découvert autorisé, quel est celui sur vos dépassements, quel est celui de votre crédit à la consommation ? Vous êtes, tout comme moi et la majorité des Français, rackettés par les faiseurs de profits, les engraisseurs de bénéfices, les gangsters qui contaminent de leurs idéaux matérialistes jusqu’aux socialistes de base. Que de pouvoir avons-nous donné à ces industriels de la finance, que de richesses ne nous ont-ils pas pris et que de travail n’avons-nous pas fait pour faire face à des engagements auxquels eux se refusent. Alors oui, monsieur Hollande, (minuscule à monsieur parce qu’il est petit et petit), vous pouvez engager Laurence Boone, elle ne déparera pas au milieu de vos sociaux-démocrates embourgeoisés qui ne connaissent de la misère que les écrits de Hugo ou de Dickens, elle va faire comme son prédécesseur, informer la bourse de vos faits et gestes pour mieux profiter de vos atermoiements et décisions ridicules et négatives aux intérêts de la France et des Français.

Bravo monsieur Hollande, j’étais pressé de voir partir Sarkozy, vous l’avez remplacé à l’Élysée mais aussi dans mon empressement à vous voir le suivre et peut-être même jusqu’en prison, qui sait quel scandale la droite ne trouvera-t-elle pas lorsque vous aurez perdu le pouvoir ? Qui sait ? A part vous…

A bon entendeur, devenez sourd.

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com