Log In

« La mort nous va si bien »

"La mort nous va si bien"

Tout continue d’aller bien, les Israéliens envahissent Gaza, un avion de la Malaysia Airlines se fait détruire en plein vol, un TGV et un TER de la SNCF s’embrassent violemment au point de faire 40 blessés dont 4 dans un état grave, les Américains se croient toujours les plus forts, les Français rouspètent toujours autant, j’en passe et des pires. Cependant, quelque chose va mal, très mal, le tour de France attaque la montagne, ça c’est grave, ça c’est du grandiose, de l’énorme, de la catastrophe à l’échelle universelle… Même les Dieux ont arrêté leur jeûne et leurs prières… Mais qui les Dieux prient-ils, me direz-vous ! Ils prient les hommes, pour qu’ils deviennent moins stupides et ce n’est pas gagné !

Aujourd’hui je n’ai pas le moral, non pas que toutes ces tristes histoires qui se sont déroulées hier m’ont jeté dans un enfer moral terrifiant, que nenni. Mais c’est la stricte et continuelle volonté des hommes à se haïr, à nuire à leurs propres frères, à engendrer destructions et souffrances plutôt que l’édification d’un monde où les relations entre eux ne seraient pas bâties exclusivement sur des rapports de force et des démonstrations violentes de leur capacité de nuisance. Non, je n’ai pas le moral et je ne sais pas par où commencer, cela m’arrive parfois lorsque, seul, face à l’immensité de la bêtise humaine, je me dis que moi-aussi, je dois être stupide de croire que cela peut changer et que mes textes inutiles ont une quelconque importance ou même seulement de l’intérêt. Parmi les sources de chute de moral, la mort en est un plutôt important. Oh, il ne s’agit pas de la mienne, comme je le dis souvent, je vis tous les jours comme s’ils étaient le dernier, je suis prêt à répondre à l’appel du grand large, celui dont on ne revient pas, ou pas sous la même forme dans tous les cas. Mais encore est-ce facile à dire quand on n’a pas de problèmes de santé et que, plus ou moins, tout va bien. Que ferais-je le jour où mon médecin ou quiconque me dira, c’est pour demain ou pour bientôt ? Nul ne le sait et moi encore moins que les autres, il est si difficile de se connaître soi-même et cela demande tant de travail… Où que vous regardiez, la mort est là. Vous êtes Palestinien, elle vous guette au détour d’une rue, vous partez en vacances en Malaisie, elle fait vous écraser en Ukraine, vous prenez le train et… La mort ne doit pas effrayer, ce sont les moyens d’y parvenir qui sont effrayants. La mort est comme la vie, qu’un moment difficile à passer. Mais les techniques qui l’engendrent sont tellement nombreuses et variées, de la plus douce à la plus détestable. Force est de constater que les meilleures techniques génératrices de mort sont de conception humaine, plus ou moins poétiques, plus ou moins scientifiques, plus ou moins massives, toutes les inventions qui peuvent entrainer la mort ne sont pas encore créées et nous sommes friands de nouveautés, n’est-ce pas ? Il nous faut toujours les techniques du dernier cri… oups… ce mot est malvenu ici… disons les techniques les plus modernes.

Même les plus sournoises sont de chez nous, les hommes. Je vous donne un exemple, on gave de pesticides les produits agricoles, on remplit nos bêtes d’élevage de produits dont l’enfer ne voudrait pas et résultat de tout cela : développement permanent de maladies aussi diverses que cancer, allergies, infections des poumons, j’en passe et des pires… Sans compter que malgré cela les petites exploitations disparaissent et font qu’un agriculteur se suicide tous les jours de l’année dans notre beau pays au pétrole vert. Ne me dites pas que vous ne le voyez pas, que vous n’y croyez pas ! Je continue mon exemple, devenant malade la recherche médicale, qui fait des progrès tous les jours, invente de nouveaux médicaments qui soignent votre cancer mais détraquent votre foie, votre cerveau et vos testicules (pour les hommes seulement, pour les femmes c’est le système reproductif qui trinque aussi mais c’est plutôt les ovaires et autres organes). On vous entretient dans votre maladie pour faire vivre le développement de la science et surtout des profits des laboratoires pharmaceutiques. Nous sommes devenus les esclaves de nos propres outils, la science, au lieu de nous servir, nous a asservis. Et si vous avez le malheur d’apparaître comme un ennemi du progrès stupide et incontrôlé, vous passez pour un réactionnaire passéiste et un opposant au progrès et à la modernité. Eh bien, oui, je suis opposé à une science qui se croit tout permis, à une asservissement aux fadaises racontées par nos scientifiques qui nous disent que le progrès qu’ils génèrent rend service à la société, c’est faux. Non seulement les gains de productivité des techniques modernes de gestion et de production n’ont pas diminué nos charges de travail mais elles les ont même augmentées. Non seulement nous travaillons plus mais notre travail devient de moins en moins intéressant, car il se décompose en de si petites portions que nous ne captons pas le sens global de ce que nous participons à produire. Notre travail perd de son sens tout comme nous qui le faisons. Quand un être humain est capable de tuer des millions de gens en appuyant sur un bouton, comme le firent les Américains au Japon, ou comme le font les joueurs de jeux vidéo du désert du Nevada, qui manipulent des drones qui tuent à l’autre bout de la planète sans créer de bruit ou d’éclaboussures de sang dans leurs locaux climatisés et confortables, ne sommes-nous pas devenus des assassins au service d’une science dévoyée du seul objectif valable qu’elle avait, le développement du bonheur des hommes.

Quand les plus gros budgets de recherche sont financés par l’armée, les laboratoires chimiques qui y sont liés, qu’on ne me dise pas que les scientifiques n’ont aucune responsabilité dans l’utilisation de leurs trouvailles, quelles qu’elles soient. La science oui, mais sous le contrôle d’une éthique qui devrait être non discutable ni négociable.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com