Log In

Népotisme ? Vous avez dit népotisme ?

Népotisme ? Vous avez dit népotisme ?

Savez-vous ce qu'est le népotisme ? Non pas que je doute de vos connaissances, que nenni. Mais dans le cadre des économies que doit faire le gouvernement j'ai eu une petite idée, toute petite. Pour en venir à ma question je vais vous dire ce que je comprends de ce mot si joli, qui sonne si langoureusement à nos oreilles de fiscalisés lobotomisés. Il s'agit de la politique adoptée par certains papes qui consistait à favoriser systématiquement leur famille. Par extension la langue commune a élargi ce sens à toute personne qui possédant un certain pouvoir favorise systématiquement sa famille… et les autres cercles de ses relations… intéressées ou pas…

Quel lien, me direz-vous, entre ces manigances préférentielles et les économies à réaliser par nos chers gouvernants, très chers, trop chers dirais-je même ? C'est assez simple. Si nous faisons la liste des emplois créés pour satisfaire les besoins financiers, les demandes inopinées de voix lors de campagnes électorales, enfin de tous ces gens dont les puissants ont besoin de temps à autre pour asseoir leur pouvoir et le conserver ad vitam aeternam, nous serions surpris. Surpris ? Et pourquoi donc, je vous entends d'ici… Si vous prenez chaque mairie, chaque canton, chaque département, chaque région, chaque circonscription législative, chaque circonscription sénatoriale, chaque ministère, et la présidence de la République… Sans compter les commissions, les comités, les syndicats, les associations réputées internationalement ou même nationalement, dont je vous ferai grâce dans mes calculs… Cela fait une liste d'institutions relativement longue, très longue, trop longue. Rien que les communes sont au nombre de 36 681, auxquelles s'ajoutent 101 départements, 26 régions, etc. Si nous admettons que chacune de ces institutions détient dans son personnel au moins un emploi qui n'est pas justifié par d'autres raisons que la proximité familiale, ou amicale, ou électorale ou pire encore… Cela agrège un total d'emplois de 36808 emplois en ne comptant que les communes, les départements et les régions. Bien évidemment, en comptant le reste on arriverait à un total bien plus… juteux est le mot juste pour nos hommes et femmes de pouvoir. Je reste très prudent en ne prenant qu'un seul emploi en moyenne, il semble que cette triste moyenne soit bien plus importante mais pour le besoin de véracité, restons en là. Donc 36808 emplois non justifiés sont actuellement les abris de personnes n'ayant pas la moindre importance dans les « ressources humaines de notre administration. Je suppose que du travail leur est tout de même donné mais je n'en suis pas certain. Coluche disait, en se moquant de la Sécurité Sociale, que chaque employé avait du travail pour quatre, mais fort heureusement ils étaient huit… C'est drôle n'est-ce pas ? Mais est-ce vraiment si drôle que cela ?

Si l'on donne le SMIC à toutes ces personnes, cela représente un total mensuel de 1 445,38 euros brut multiplié par 36808, cela donne un montant total mensuel de 53 201 547 € par mois, soit encore pour une année complète la somme magnifique de 638 418 564 €. Avec les charges que doit payer l'administration sur ces salaires nous pouvons ajouter grosso modo 70 % de ce montant, soit 446 892 995 € qui sortent aussi des caisses de l’État et de ses substitués, nous touchons là au montant réel et astronomique du coût du népotisme dont je voulais vous montrer les conséquences, soit au total 1 085 311 559 €… Voilà un favoritisme qui nous coûte cher, non ? Et tout cela est bien évidemment bien en-dessous de la vérité puisque nous avons dans les différentes assemblées des faiseurs de photocopies payés à plus de 2000 € nets par mois, des Morelle qui sont payés à ne rien faire après s'être fait cirer ses chaussures à l’Élysée, des membres de commission qui ne font absolument rien mais qui touchent bien plus que le SMIC car ils ont des « amis » bien placés qui les mettent hors d'état de souffrir. Je suis absolument certain que le vrai montant annuel est de l'ordre de 3 à 4 milliards d'euros. Alors monsieur Valls (monsieur avec une minuscule, ce n'est pas parce qu'il est haut qu'il est grand, non?), avant de toucher aux retraites indigentes que vous nous laisserez après votre départ de ce gouvernement social-démocrate, qui devrait avoir tellement honte qu'il devrait se pendre haut et court au premier gibet venu, veillez à ce que vous, vos amis et complices de la droite, du centre et de la gauche, arrêtent de nous prendre autant d'argent pour vos glorioles et satisfactions personnelles.

Comme vous l'avez constaté par ce simple calcul, le népotisme est un joli mot mais son sens est au-dessus de nos moyens. La générosité n'a plus de limite quand elle se finance avec l'argent des autres, payez mes frères, payez, vous faites plaisir à vos maîtres et leurs obligés ne cesseront de leur rendre une grâce qu'ils nous doivent à tous.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Népotisme ? Vous avez dit népotisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com