Log In

Sarkozy, l’assumeur assumé…

Sarkozy, l'assumeur assumé...

La messe est dite, Sarkozy est aussi innocent que le droit l’autorise à l’être, grâce seulement à la présomption d’innocence chère à beaucoup de nos politiciens quelque peu corrompus. Mais à voir la colère sous-jacente, son irascibilité et ses mouvements d’humeur brusques et discrets, il semblerait que, bien que petit bulldog aimant le combat, il doive se sentir un peu pris en sandwich entre une justice qui veut tout savoir, des ennemis qui n’oublient aucun de ses traits assassins et des amis qui deviennent de plus en plus silencieux, sauf les sempiternels poissonniers et poissonnières de l’UMP, l’Union des Motivés de la Prison…

C’est un Sarkozy rasé de frais qui apparut sur nos écrans impavides. Contracté, agacé par des journalistes qui pourtant n’avaient rien de bien vindicatif, il a présenté son plaidoyer plus qu’il n’a répondu aux interrogations de ces deux clowns tristes et bien sages. Il a aussi posé beaucoup de questions lui-même et accusé la justice, le gouvernement et le président de bien belle manière, il était devenu procureur après avoir été entendu durant sa garde à vue d’une nuit en position d’accusé. La meilleure défense c’est l’attaque parait-il, on l’a vu avec ce monsieur (minuscule à monsieur parce qu’il ne mérite que cela), il a usé et abusé de cette formule toute sa carrière politique durant et il n’a pas l’air de vouloir changer de stratégie. En fait, il est aussi innocent qu’un enfant qui vient de naître, d’ailleurs n’en a-t-il pas la taille ? Tout cela me porte à croire que nous n’avons pas fini de voir ces histoires de tripatouillages d’argent, de services plus ou moins gratuits que l’on rend pour se réserver des amitiés, de passe-droits que les bien positionnés sur l’échelle de la politique se permettent d’avoir et de distribuer à ceux qui les aiment et qui les aident. Le pire est que la gauche silencieuse ou presque est coupable des mêmes méfaits, on n’a aucune affaire sur elle en ce moment mais ne croyez pas qu’ils en sont épargnés, non, la corruption est générale. Aujourd’hui c’est la fête de l’UMP après Cahuzac, demain ce sera celle du PS avant Copé, c’est la triste farandole des affaires politico-financières auxquelles nous sommes habitués malgré une justice bien lente dans ces manigances et des complicités dans tous les rangs administratifs de la police, de la justice et dans les partis politiques. Bien sûr avec Sarkozy on touche au record, on a à faire avec un champion qui est pris dans tellement de nasses, qu’il lui faudra l’immunité présidentielle pour sauver sa peau, c’est d’ailleurs peut-être cela qu’il recherche tout simplement. Une fois aux commandes, les dossiers vont voler en éclat et il y aura du sang sur les murs. Donc, nous sommes fixés, Sarkozy va se présenter à la présidence de l’UMP pour pouvoir empêcher les primaires et se retrouver candidat en 2017. Il va falloir trouver un autre Bygmalion rapidement parce que le temps passe à une allure vertigineuse. Vu ce que coûtent les campagnes du petit, il va falloir en mettre un sacré coup et ne pas se faire prendre cette fois la main dans le pot de confiture…

Mais au fond est-ce que tout cela est le vrai problème ? Non, comme d’habitude ! Si vous étiez à la place de Sarkozy croyez-vous que TF1 s’empresserait de dépêcher, en compagnie d’Europe 1, ses vieux briscards du journalisme servile ? Non, vous auriez un avocat qui correspondrait à vos moyens, donc pas forcément un ténor du barreau qui connait mieux les juges et les politiciens que le droit. Et bien entendu, les journaux s’empareraient de votre affaire pour réanimer une presse mourante de si peu de lecteurs et les journaux télévisés parleraient des heures de vos origines, de vos études et de vos relations qui, malgré les qualités de vos amis, seront tout de même trouvées douteuses. Les gens de pouvoir ont des droits que le commun des mortels n’a pas et n’aura jamais. TF1, pour faire de l’audience, a sacrifié son honneur comme elle le fait depuis tant d’années en lustrant les chaussures des pouvoirs en place. Pourquoi cet ex président peut-il se montrer aussi facilement dans une affaire de droit commun et administratif, alors que nous ne pouvons même pas nous faire voir (dans le bon sens du terme) afin de faire respecter notre refus à des votations comme ce fut le cas pour l’Europe, dans une affaire qui touche à la démocratie de notre pays. Le fond du problème est donc ailleurs, il réside dans la manipulation que ces gens de pouvoir font avec l’aide des maudits médias à leur solde et à celle des financiers multinationaux qui arrosent les uns et les autres.

Alors, la fausse interview de Sarkozy d’hier n’était qu’une pièce de théâtre de plus, sur des boulevards qui préfèrent Feydeau où le rire est plus sain et propre que dans les affaires sombres et scabreuses de nos hommes politiques suivis par d’aveugles soutiens qui se renient chaque jour un peu plus. Les Français ne sont pas dupes, ne croyez pas, messieurs les politiciens, que nous sommes aussi stupides que vous le pensez voire l’espérez. Sarkozy perd 3 points dans les sondages que TF1 n’a pas manqué de faire et n’est qu’à 20 % alors que Jupé reste stable à 34 % pour reprendre les rênes d’une UMP déliquescente et proche de l’explosion, pour ensuite se présenter comme l’unique candidat possible pour une droite perdue dans les méandres de ses tristes et sombres affaires judiciaires.

Si Sarkozy ne revient pas, c’est une bonne nouvelle. Si le repris de justice Jupé prend l’UMP, c’est une bonne nouvelle. Mais nous ririons plus, jaune mais quand même, si Sarkozy revenait et Jupé restait à taper dans la caisse de Bordeaux…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com