Log In

Terrorisme : un mal contagieux…

Terrorisme : un mal contagieux...

Comment peut-on comprendre le terrorisme est une question que l’on m’a posée hier soir ? Je vous mets en situation, un débat amical mais qui touche à la politique s’installe entre deux de mes amis et moi. Les deux sont Français, le premier est juif de religion et a eu une partie de sa famille décimée dans les camps de la mort, le second est d’origine italienne et catholique. Pour ma part, Français, d’origine italienne, de religion musulmane par conversion, la conversation que je voulais éviter tombe finalement sur le sujet le plus difficile à évoquer en ce moment, les attaques israéliennes de la bande de Gaza… Le débat aurait pu finir en pugilat mais il n’en a rien été, il est regrettable que les partenaires Israélo-palestiniens ne soient pas capables de faire de même…

Tout d’abord pour revenir un peu et très rapidement sur l’histoire, la Palestine n’a jamais été un territoire réservé à quiconque, la terre, donnée en offrande aux adeptes de la religion juive par des politiciens coupables d’avoir laissé Hitler accomplir sa vision religieuse et maléfique du monde, a semé une zizanie peut-être désirée par les occidentaux, nous ne le saurons certainement jamais avec certitude. Cela faisait des milliers d’années que cette terre, berceau de la civilisation occidentale et de ses religions monothéistes, abritait à la fois des juifs, des musulmans et des chrétiens comme des polythéistes de toutes origines, grecs, romains et autres, qui se la partageaient en paix et vivaient ensemble sans trop de heurts, pas plus que dans tous les mélanges de communautés. Il est vrai que les chrétiens, malgré leur haine viscérale des juifs qui assassinèrent leur idole, Jésus, qui était juif orthodoxe, se sentent malgré tout plus proches d’eux que de leurs successeurs chronologiques, les musulmans. Peut-être que la source commune de leur histoire est plus ténue et que le Coran prend quelque peu ses distances avec les deux autres religions du Livre qu’il respecte et protège néanmoins. Pour ce qui concerne les polythéistes, ils disparurent sous les coups redoublés des trois religions intolérantes et barbares que sont, chronologiquement, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Pourquoi dis-je intolérantes et barbares en parlant des religions monothéistes, c’est simple, pourquoi ont-elles résisté au temps ? Tout simplement parce qu’elles ont massacré tout ce qui n’était pas conforme à leurs rites, la seule raison pour laquelle elles sont encore trois, c’est qu’aucune d’elle n’est assez puissante pour détruire les deux autres, sinon ce serait fait depuis longtemps. Par exemple, quand les Romains permirent aux chrétiens de pratiquer leur culte en Palestine, ceux-ci ne trouvèrent rien de mieux à faire que de renverser les statues des idoles romaines et autres pour imposer leur Dieu unique par la violence. C’est une des raisons majeures qui firent que les Romains commencèrent à martyriser les chrétiens. Il n’y a avait pas plus tolérant que les Romains en matière de religion, l’intolérance vint de ces adeptes du Dieu unique qui ne voulaient pas que d’autre culte que le leur soit pratiqué. Alors quand on me parle de tolérance juive ou chrétienne ou maintenant musulmane, je rigole doucement, ce sont trois religions qui cumulent le plus de crimes de toute l’histoire des Hommes… Donc, ces trois religions et leurs communautés se partageaient la Palestine, de quel droit a-t-on donné aux uns ce qui appartient à tous ? De là est né le problème que nous vivons depuis la création de l’Etat d’Israël et qui ne finira qu’avec la création d’un Etat palestinien, j’espère. Ce n’est pas gagné…

N’oublions pas aussi que c’est par le terrorisme que la communauté juive a réussi à « convaincre » les Anglais à leur donner un territoire qu’ils disaient détenir par la promesse divine faite aux juifs dans la Bible avec la terre promise allouée au peuple élu. La déclaration Balfour de 1917 fut l’un des actes fondateurs de l’Etat d’Israël qui répondait à un combat incessant des juifs contre l’autorité coloniale anglaise sur la Palestine. C’est donc par le terrorisme qu’Israël est né, tout comme la Palestine le fait en espérant exister un jour. Qu’est-ce que le terrorisme serait une bonne façon de comprendre ce qui peut y mener ? Lorsque le débat n’existe pas, lorsqu’un des participants d’un dialogue ne peut pas s’exprimer librement, lorsque tout ce qu’il dit est battu en brèche par ses opposants, plus puissants que lui, qui lui imposent des règles qu’il ne comprend pas et qu’il ne peut donc adopter, que reste-t-il à celui-là même qui n’est pas respecté alors qu’on l’oblige à respecter les autres et leur ordre établi sans son consentement ? Comment ne pas comprendre que la violence est le moyen le plus simple de résoudre ce problème, le plus simple mais le plus barbare ? Alors oui, je comprends le terrorisme mais je ne peux l’accepter, je ne peux trouver dans cette manière sauvage de traiter les autres aucune excuse valable, même si les causes en sont compréhensibles. Mais alors, le terroriste n’est pas aussi simple à déterminer que nous le croyons, peut-être que le fait de pousser les gens à une radicalisation extrême est une forme machiavélique du terrorisme ? Pour moi c’en est une. Pousser les gens à faire le mal est aussi répréhensible que de le faire soi-même. Nous sommes donc tous coupables de la situation que nous connaissons et seule une remise en question de nos modes de fonctionnement peut générer une paix, non pas durable cela ne veut rien dire, mais éternelle entre des peuples qui ne sont que des voisins de palier d’un immeuble en cours de délitement.

Comme je le dis souvent, lorsque la paix rapportera plus d’argent que la guerre, elle pourra enfin régner. C’est vrai parce que les hommes sont fous, égocentrés et se croient le droit d’avoir des avis indiscutables. Ils croient tous avoir raison alors que seul le doute est permis car ce qui est vrai pour vous ne l’est pas pour moi et il en est ainsi pour tous les hommes. Nous avons tous nos avis et croyons dur comme fer que c’est le bon… Erreur, gigantesque erreur, nous n’avons raison ni les uns ni les autres, nous devons vivre ensembles et devons donc accepter nos différences sans cela la paix sera impossible… D’ailleurs, elle n’existe pas, ouvrez les yeux…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com