Log In

Cécile se venge !

Cécile se venge !

Entre Cécile Duflot (de parole) et Jean-Vincent (qui aimerait bien être) Placé, rien ne va plus. Entre l'une qui quitte le gouvernement pour faire une OPA sur le parti, afin de préparer sa candidature pour 2017, et l'autre, qui rêve d'y rentrer pour se faire une place une soleil et se prémunir contre les vents mauvais qui s'annoncent dans un avenir pas si lointain, il ne peut y avoir d'accord possible. Ce sont les clowns de l'écologie, l'Auguste étant Duflot et le clown blanc Placé. Décidément la France n'est pas faite pour un parti écologiste fabriqué de toutes pièces pour servir de tremplin à ceux qui y grenouillent… D'ailleurs, est-elle faite pour l'écologie ?

Ce mot magique il fut un temps, ne signifie plus rien ou pas grand-chose pour le gouvernement en place comme pour ceux qui en sont les élus. Ces gens-là nous ont trompé sur leurs intentions, sur leurs opinions, et n'ont utilisé qu'un terme devenu mondain pour parler dans les salons en ville en compagnie des bobos de la gauche caviar et de la droite affairiste rêvant d'une croissance verte impossible. La Duflot se présente même, via un nouvel ouvrage qu'elle a écrit, dit-elle, à sa sortie du gouvernement. Personnellement le fait qu'elle sache écrire me surprend déjà, alors quant à celui de mettre autant de mots, à la suite les uns des autres, avec un sens reconnaissable, me semble complètement surréaliste. Je plaisante mais il est vrai qu'elle peut être dépitée, l'infortunée ex ministre, sa loi n'est même pas appliquée totalement que déjà le locataire à titre de plus en plus précaire de l’Élysée souhaite la modifier… Il y a de quoi se laisser les cheveux en bataille, non ? Je ne lirai pas son livre, cela me paraît inutile et assez revanchard comme attitude. Ce que j'attends d'un ministre c'est qu'il assume ses erreurs, se remette en question et fasse amende honorable, ce bouquin est tout le contraire si j'ai bien compris et cela me fatigue. La plus grande erreur des écologistes qui ont participé au gouvernement, c'est justement leur participation après le limogeage de la première ministre de l'environnement pour protéger les intérêts d'une multinationale pétrolière, Shell pour ne pas la nommer. Ils auraient dû tous partir en silence car cela annonçait la suite des abandons et des traîtrises socialistes qui devenaient de plus en plus sociaux-démocrates avant de devenir ce qu'ils sont maintenant des droitistes hypocrites. Mais on ne peut pas être arriviste et avoir de l'honneur, chaque chose a sa place et doit y rester, on est ministre pour soi pas pour la République ou bien le peuple qui l'anime, n'est-ce pas les écolos ? Ils ont tout abandonné et trahi aussi, comme leurs associés socialistes d'opérette.

Alors évidemment cela froisse une bonne part du parti EELV de voir Cécile Duflot régler ses comptes et donc empêcher un rapprochement avec le grand frère PS. Cela détruit tout espoir de devenir membre d'un gouvernement de renonciation et de manque d'imagination comme celui que nous avions et que nous avons toujours malgré le jeu des chaises musicales joué par le maître à ne pas penser, Hollande. Placé rouspète contre la Cécile mais l'autre part de son propre parti est bien conscient qu'il n'y a plus rien de gauche dans les réalisations des deux gouvernements connus de notre rond président. D'ailleurs, là-aussi, a-t-il été un jour de gauche, là est la question ? Il ne reste plus qu'à virer à gauche toute pour tenter de récupérer ce qui peut l'être avant la prochaine hécatombe aux régionales de l'an prochain. Si la politique de notre roi ne change pas, la déculottée des municipales ne devrait être qu'une pluie de printemps à côté de l'ouragan qui se préparerait si les Français avaient plus de mémoire et d'appareils génitaux entre les jambes (pour les messieurs seulement bien sûr). Heureusement les impôts et les courbes, du chômage entre autres, seront là pour conserver un minimum de souvenirs des manigances passées de nos gouvernants. Cela va aller de mal en pis jusqu'à fin 2015 où les régionales vont marquer de leur indélébile gifle le visage poupin de notre François 2. Sans aucune mauvaise intention contre une corporation de laquelle je suis proche, je trouve que notre président ressemble à ces représentants de commerce que nous avions jadis, qui parlaient beaucoup, étaient chaleureux extérieurement mais ne pensaient pas un mot de ce qu'ils disaient, afin de bonimenter et de vendre leurs objets inutiles à des personnes âgées sans défense dix fois plus cher que cela ne valait. Il nous a vendu des rêves mais a oublié que pour les voir il fallait nous endormir, et là, il a fait le contraire, il a réveillé tout le monde, avec des décisions inverses à celles promises et des ponctions toujours plus grandes aux classes moyennes, qui l'avaient soutenu surtout pour faire partir son remuant prédécesseur.

Alors les écolos qui, faisant partie intégrante des troupes de la trahison, ont beau jeu maintenant de jouer les vierges effarouchées alors qu'ils étaient prêts à avaler les gaz de schiste, et bien d'autres couleuvres encore, pour avoir des strapontins où poser leurs gros désirs d'honneurs et de petits-fours. Cette écologie-là n'a rien à voir avec celle d'un Jacques Ellul ou d'un Bernard Charbonneau qui bâtirent une vraie écologie politique… Nous devons oublier les EELV sinon nous serons cocus avec eux, une fois de plus.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com