Log In

Le jeu du menteur…

Le jeu du menteur...

Il est étonnant, toujours plus étonnant de constater l’inefficacité de nos hommes politiques dans la résolution du conflit qui oppose, depuis tant d’années, l’état hébreux de ses voisins palestiniens. Hollande fait les gros yeux aux Israéliens, il se fâche tout rouge alors qu’il n’en a ni les moyens ni la capacité intellectuelle, pris dans ses propres contradictions et prisonnier de ses ministres et autres conseils pro-israéliens. Même Washington fronce les sourcils, mais quel est l’intérêt de ces colères à la fois fausses et hypocrites. Tout ne serait-il fait que pour se dédouaner de la vindicte publique qui commence à voir que dans ce petit souci international, le parti pris des puissances occidentales est clairement défini en faveur d’Israël. Pourquoi est la bonne question…

Mais en fait, quelqu’un est-il encore dupe de ces fantasques rodomontades, faites par des incapables et des victimes de pressions électoralistes pleines de besoins d’argent pour justement les prochaines campagnes. En réalité personne ! Mais avez-vous remarqué comme tout le monde s’efface, tout le monde se terre dès que les USA décident quelque chose, mais là-aussi la question mérite d’être posée, est-ce vraiment les USA qui décident ? Ici aussi, personne n’est dupe mais tout le monde se tait pour ne pas avoir à réfléchir ni à imaginer d’autres solutions que celles sans cesse proposées par les mêmes faiseurs d’embrouille pour générer toujours plus de profits. Les seuls qui tirent profit des conflits qui couvrent la planète sont bien entendu les industriels de l’armement mais pas seulement, en période d’incertitude et de risque, tout le monde prend peur, chacun essaie de trouver les exutoires qui correspondent aux moyens dont il dispose pour évacuer cette tension dont il n’a absolument pas besoin, cela va sans dire. Cela développe, de plus, un marché générateur de chiffre d’affaires lui aussi sans cesse croissant, celui de la sécurité. La boucle est fermée, plus nous avons peur, plus la sécurité s’impose et plus la sécurité s’impose plus nous avons peur, logique… Sans compter que la sécurité est le plus liberticide de nos tristes comportements, et c’est justement parce que le champ de nos libertés se réduit telle une peau de chagrin que l’insécurité augmente dans nos esprits alors qu’elle ne croît pas dans la réalité de nos vies. Alors pris en tenaille par toutes ces informations tronquées mais toutes négatives, empreintes de mensonges et de manipulations, nous n’avons plus qu’à consommer pour toucher au nirvana du consommateur constamment insatisfait et donc jamais heureux. Nous noyons nos peines et nos souffrances dans la déliquescence programmée de notre société, comme pour l’obsolescence, la programmation de tout de fatras destructeur n’a qu’un seul et unique but ; la production qui, à son tour, engendre le profit. Comme on peut le voir, la décision ne provient pas de ceux qui sont mandatés par les peuples pour les prendre, mais bien par ceux qui tirent des peuples leur puissance financière qui assouvit et corrompt les mandataires que nous avons choisis. Autrement dit, nous marchons sur la tête !

Alors bien évidemment la paix ne sera pas signée de sitôt au Moyen Orient car cela ne rentre pas dans les plans de nos manipulateurs économiques. Donc, les politiciens font comme s’ils avaient leur mot à dire et font autant de simagrées que leur temps le leur permet, les mandats sont si courts… Israël pourra encore construire des logements pour des colons interdits par toutes les organisations internationales, envoyer contre des roquettes, qui ne tuent personne ou presque, des bombardiers massacrer des enfants et des pseudos terroristes dans des endroits où nous ne serions pas capables de vivre tellement ils sont exigus et sans confort, sans médicaments, sans eau, sans électricité plusieurs heures par jour, j’en passe et des pires. Mais tant que les firmes mondialisées font de l’argent, peut-on imaginer que cela cesse ? Peut-on croire que les victimes de telles souffrances puissent se passer d’un moment, si petit soit-il de plaisir, au fond de leurs abris, de jouer avec leurs téléphones sans réseau ou boire un soda qui sont tous les deux les produits qui font que la guerre persiste. Nous avons besoin, tous autant que nous sommes de ces moments de joie, même courts, qui nous font penser à autre chose, sortir de notre misère ordinaire, qui même si elle n’est pas financière n’en est pas moins prégnante et grossissante à des rythmes parfois exponentiels. Il ne s’agit pas d’être dans la misère pour souffrir, l’impression d’un manque suffit à nous pourrir la vie, c’est d’ailleurs la source de revenus des publicitaires qui cultivent chez nous le culte du toujours plus par l’instauration d’un manque irréel mais auquel nous vouons une attention permanente et sans limite. Le fait de nous plonger dans le manque nous oblige à désirer, devenue un réflexe pavlovien nous ne pouvons résister à la nécessité frénétique d’acheter ce que nous souhaitons et qui manque à nos possessions. La guerre est finalement plus utile que la paix puisqu’elle permet de donner du travail à beaucoup si ce n’est à tous. Mais est-ce du bon travail s’il nous autorise à jouir d’une vie dont nous privons d’autres qui sont, à la fois, à l’autre bout de la planète et nos voisins les plus proches ? Ce qui arrive là-bas va survenir ici, tôt ou tard, il en est ainsi de notre mode de vie, nous devons détruire pour pouvoir reconstruire et continuer sans cesse ce cycle infernal et qui manque étrangement d’imagination et d’humanité.

Lorsque nous acceptons qu’un peuple se moque du monde entier, qui est le plus puissant, celui qui se moque ou ceux qui froncent les sourcils pour montrer leur désapprobation ? Nous sommes donc, ici aussi complices de ce massacre et nous devrions expier nos propres fautes en accordant aux Palestiniens notre appui à l’obtention d’un pays qu’ils méritent.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com