Log In

Retour de vacances…

Retour de vacances...

Il est difficile de comprendre exactement ce qui se passe dans les têtes des Turcs, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit… Je n’ai pas dit tête de Turc mais bien têtes des Turcs… En effet, leur gouvernement, ouvertement islamiste pas du tout modéré, comme se plaisent à ne pas le dire les médias aux mains de gens sans culture, sans cerveau, sombrement victimes d’une « phobie de la vérité » et à la recherche du profit en lieu et place d’une déontologie respectée, n’est pas vraiment clair quant à sa position dans le conflit qui oppose l’occident chrétien à l’état islamique. Qu’en est-il réellement ? Nul ne le sait et certainement pas nos ministres plus forts en gueule que bien renseignés…

Comment peut-on espérer un quelconque concours contre nos djihadistes français de la part des Turcs qui sont depuis toujours pour la destruction de la famille Assaad, du parti Baas et de la clique qui tient la Syrie depuis des décennies, alors même que ces djihadistes font justement le boulot contre les ennemis jurés des Turcs ? Non seulement le gouvernement turc a laissé passer volontairement tous les candidats à la lutte, armée ou pas, contre Bachar mais il les a même accompagnés et leur a livré des armes et des munitions. Dans l’imbroglio moyen oriental, chacun joue son jeu, sans tenir vraiment compte des volontés de ses propres alliés, si tant est que l’on puisse employer ce terme. Ce qu’on sait, et ce n’est pas grand-chose, est que, pour des raisons purement économiques et purement basées sur le transfert du gaz qatari vers une Europe qui ne veut plus dépendre totalement de la Russie en matière justement de gaz, la dynastie Assad n’est plus la bienvenue dans le concert des dictateurs et autres grands démocrates, façon Bush ou Obama (ils sont identiques) ou Hollande. Entre l’encerclement par les membres de l’OTAN, avec en prime prochainement l’adhésion de l’Ukraine à cette association de malfaiteurs « otanesques », la diminution potentielle de l’importance de ses livraisons au continent européen de l’ouest, la Russie va être quasiment mise à l’écart et sera condamnée à rester dans sa dimension actuelle avec un rayonnement forcément limité et peu attractif. Voilà comment les USA espèrent empêcher le renouveau de l’empire soviétique qui serait rebaptisé empire russe. Les dictateurs et les impérialistes ne s’aiment pas entre eux, c’est la raison majeure pour les étasuniens de supprimer un compétiteur gênant comme l’est la Russie, surtout tant qu’elle est entre les mains d’un Poutine qui a les mêmes prétentions protectrices et velléitaires pour son pays.

Alors trois de nos chérubins qui étaient partis se payer du bon temps en cassant des infidèles sont revenus en France aidés en cela par les autorités turques qui a tout fait pour que ces braves jeunes gens et courageux guerriers soient libres de leurs mouvements dans leur pays. Ce retour des enfants prodigues est merveilleux, alléluia, ils sont de retour. Comme rien n’est clair dans les attitudes et comportements des gouvernements qui organisent, ou font mine de le faire, la lutte contre l’EI, il est possible de tout dire et de tout penser sur les motivations des frappes ici plutôt que là, et une absence totale de coordination entre les fronts irako-syrien et ceux situés en Afrique occidentale. Car en fait, tout cela n’est-il pas un seul et même problème. L’état islamique n’est-il pas aussi bien aux frontières de l’Algérie que de la Turquie ? Ne sont-ce pas les mêmes combattants qui, motivés par la même volonté, sont prêts à massacrer joyeusement ? Peu importe que les uns soient noirs et que les autres soient d’origines arabe, perse, ou autre, ils sont ensemble, unis dans le même espoir d’un califat comme celui dont le prophète et ses successeurs furent capables d’établir, depuis l’Orient jusqu’en Europe de l’ouest. Ils veulent rétablir leur empire comme les Turcs souhaitent rétablir le leur, l’empire ottoman. Faisons attention de ne pas voir justement les Turcs rejoindre, de façon plus ou moins subreptice, les animateurs d’un front sunnite contre leurs frères musulmans chiites et les infidèles juifs et chrétiens dans le secret vœu de prendre ensuite la vedette et remettre en place le vaste empire ottoman de jadis… Tout ceci n’est que conjectures et prospectives fumeuses tirées d’un cerveau fou, le mien. Mais à voir comment nos policiers se sont faits bernés par leurs collègues turcs et la clarté des bafouillages de nos gouvernants, il y a fort à parier que ni les uns ni les autres ne réfléchissent et ne voient plus loin que leurs nez en matière de retour de djihadistes français dans leurs pénates.

Alors mes amis, mes frères et sœurs, fêtons allègrement le retour de nos enfants au pays. Qu’ils fassent ou non sauter des bombes n’est pas si important. Ce qui importe est que ce soient des bombes françaises, quoi de mieux qu’un bon entre soi pour régler nos affaires de famille… Nous avons fait les terroristes, il me semble normal qu’ils nous le rendent bien… Est-ce ce qui nous attend ou le gouvernement utilise-t-il cette voie pour justifier son comportement liberticide ? Vous le saurez en suivant les aventures de Hollande au pays du djihad, prochainement dans toutes les bonnes librairies.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com