Log In

Conférence environnementale = Vide sidéral…

Conférence environnementale = Vide sidéral...

Comment faites-vous, lorsque vous êtes un homme ou une femme au pouvoir, pour noyer un poisson ? C’est très simple, partant du principe que les poissons savent relativement bien nager et vivre dans l’eau, il faut les mettre sous une pression extrême afin de les empêcher de respirer et de nager dans l’élément pour lequel ils sont adaptés. Cette pression extrême pour les poissons peut être représentée par des filets de pêche de grande profondeur où les poissons se retrouvent tellement serrés que près de 15 % des prises sont mortes avant de sortir de l’eau et sont donc rejetées à la mer, victimes inutiles. Pour faire de même avec les êtres humains il existe plusieurs solutions…

La première est de créer un comité (dit Théodule) ou une commission (d’enquête, d’étude, d’analyse, et tout un tas de noms aussi pompeux que vides de sens pour celui qui le choisit). Le deuxième est d’organiser une conférence (un symposium, un congrès, une assemblée générale voire des états généraux, ou tous autres mots d’une gamme qui peut éventuellement s’enrichir de mots latins, grecs enfin tout ce qui peut lui donner un crédit qu’elle ne mérite pas). Je ne m’attarderai que sur ces deux méthodes qui sont les plus employés par les corrompus qui nous gouvernent.

Le comité présente un gros avantage, il coûte moins cher à organiser et procure une seule certitude mais d’importance. Cette certitude est une absence totale de résultat sans aucune justification à fournir si ce n’est un rapport de plusieurs pages, dizaines de pages, ou même centaines de pages que l’on peut tirer de toute la littérature qui n’a pas manqué d’être écrite lors de précédents comités et que l’on aura soin de calibrer différemment pour que le plagiat ne saute pas aux yeux immédiatement. Comme de toutes les manières personne ne lit ces éminents rapports, cela ne représente qu’un faible risque de découverte. Autre avantage du comité, on peut y mettre tous nos amis en mal d’emploi ou de moyens financiers qui seront couverts par le budget alloué au comité en question. Les frais de bouche et de déplacement seront aussi pris en charge ceci engendrant le plus grand bonheur des amis que nos hommes de pouvoir ont ainsi mis à l’abri momentanément. Ce moment peut d’ailleurs durer très longtemps, en fonction des besoins des amis à trouver un abri dans l’attente d’un autre poste plus honorable ou plus en vue.

C’est ainsi que des centaines de comités font flores dans les têtes de nos gouvernants avec le secret espoir de faire des bénéficiaires de ces prébendes des alliés pour le futur. Cela ne se révèle pas pour autant payant avec certitude. Il se peut même parfois que les membres d’un comité se rebellent contre celui ou ceux qui les ont nommés. Une augmentation budgétaire fera l’affaire pour les calmer, ou une voiture avec chauffeur ou tout autre avantage immérité. Voilà pour les comités.

Maintenant nous allons parler de ce qui mérite toute notre attention tant cette solution est souvent exploitée par des dirigeants en mal de crédibilité. La conférence ! Bien évidemment il y en a plusieurs types, l’internationale permet de joindre au succès local, un retentissement à l’étranger de l’action menée. Cela permet d’inviter des sommités des domaines concernés qui apporteront une sorte de garantie de qualité à la manifestation en question. Si cette garantie peut se faire via les invités étrangers ce n’en est que mieux. Les invités locaux sont importants aussi et permettent de mobiliser les services et sociétés qui les nourrissent et même éventuellement de les changer en sponsors voire en mécènes. Cela engendre aussi des retours publicitaires pour les participants qui en profitent allègrement pour parler des services ou sociétés qui les ont envoyés à la conférence en question. On peut aussi en profiter, lorsqu’on y est invité pour compléter son carnet d’adresses pour des contacts postérieurs et des arrangements professionnels complémentaires. C’est très important pour les industriels car c’est comme cela qu’ils rencontrent les cibles politiques qu’ils devront ensuite corrompre, sans trop de difficulté, pour obtenir l’augmentation de leurs jolis profits.

Le brassage des conférences en matière d’invités ou de participants est tel, parfois, que votre chiffre d’affaires peut y trouver une seconde naissance ou renaissance. Les conférences sont aussi un haut lieu pour toutes les opérations de lobbying financées par ceux qui en ont besoin, c’est-à-dire par ceux qui nuisent souvent le plus à la société qui les fait vivre, exemple le tabac, l’alcool, les armes, mais aussi tous les communautaristes professionnels ou confessionnels. Le cocktail que permet une conférence est extraordinaire. Son coût est relativement plus important que le comité mais si on a un petit Bygmalion dans la poche on peut même y gagner quelque argent, soit dans les poches des organisateurs, soit dans celle du parti, soit les deux le plus souvent. Les Bygmalion ne manquent pas, autrefois appelés bureaux d’études, ou agents ou tout ce qui permet de détourner de l’argent public au profit des oligarques qui nous manipulent.

Alors vous vous demandez pourquoi je vous parle de cela aujourd’hui ? C’est simple, nous venons de vivre un exemple flagrant d’une conférence aussi inutile que coûteuse. La conférence environnementale, sous les auspices du chef des chefs, le président Hollande (avec minuscule à président comme lui) et son ex aux quatre enfants (pour faire la différence avec toutes les autres), ministresse, oups… ministre et stress de l’écologie dont elle a oublié la définition depuis longtemps.

Comme il n’y a rien à dire sur la conférence en question, vu la totale absence d’un quelconque résultat mis à part les cocktails et autres raisons de boire du champagne payé par les habitants de notre France polluée, il fallait que je vous explique pourquoi, à mon sens, cette nullité de plus a pu avoir lieu. Il faudra tout de même un jour que ces gens nous rendent des comptes, non ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com