Log In

Jour béni… Joli coeur passe à la télé…

Jour béni... Joli coeur passe à la télé...

Deux évènements majeurs en ce jour béni, puisque le soleil s’est levé, du 6 novembre 2014. Deux faits importants et qui sont intimement liés me demanderez-vous, eh bien oui, ils sont mêmes tellement liés que nous aurons beaucoup de difficulté à voir ce qui les sépare. Le premier est une étude menée par une quarantaine de médias, dont notre « Monde », sur la fiscalité et beaucoup aussi sur son optimisation, autre nom de l’évasion fiscale à la manière Cahuzac mais légale. Le second est le passage chez TF1 de notre petit président mais qui profite bien de sa cuisine élyséenne… En quoi ces deux non évènements sont-ils liés ? Vous le saurez en lisant la suite, pressés que vous êtes…

Que les entreprises soient de mauvais citoyens on le savait un peu tout de même. Les intérêts ne sont pas communs entre un État qui vise à protéger, organiser, éduquer, soigner, et tout un tas de choses aussi sympathiques que coûteuses au bénéfice du peuple dans son entier ; et les entreprises qui ne visent qu’à réaliser des profits au seul bénéfice de ses actionnaires. Mais ne profitent-elles pas, ces fameuses entreprises des avantages procurés par la garantie de l’État lorsque les employés ou les actionnaires qui l’animent ont des enfants, tombent malades, circulent dans le pays, etc. Bien sûr qu’elles profitent de tout le système social et de la répartition républicaine des biens et services de l’État aux habitants de son territoire. Alors, pourquoi ne veulent-elles pas payer d’impôts ? Pourquoi le profit, qui n’est finalement qu’une suite de chiffres sur un relevé bancaire ou un tas de papiers dans un coffre, est-il si important ? Les entrepreneurs vous diront « pour investir, pour grandir, pour exploiter de nouvelles opportunités », d’accord mais pourquoi faire tout cela, pour faire plus de profits voyons, mais avec les nouveaux profits qu’allez-vous faire ? Et les entrepreneurs de répéter en chœur « pour investir, pour grandir, pour exploiter de nouvelles opportunités »… Nous pouvons répéter à l’encan cette même question, les entrepreneurs ont honte de dire que les profits sont faits pour aller garnir les poches des actionnaires, fausse pudeur ou réelle mauvaise foi ? Mais avant de ternir l’image, qui n’en a pas besoin, des entreprises, faisons la différence entre celles du CAC 40 et dont on nous rabat les oreilles en permanence et les autres, les petites, les toutes petites. Les grandes entreprises bénéficient de tout et ne paient rien, les toutes petites entreprises et les artisans bénéficient de rien et paient tout. C’est un résumé un peu laconique mais qui montre bien que les embarras fiscaux ne sont pas le plus gros problème des petites compagnies ou des commerçants et des artisans. Leur seul vrai problème est la survie, c’est tout. Et je dois constater que s’ils ne faisaient pas de temps à autre un peu de noir, je ne vois pas comment ils pourraient survivre dans ce monde fait pour les gros et les riches. Les grandes entreprises ont seules les moyens de payer des avocats fiscalistes et des monteurs d’opérations commandos d’évasions fiscales légales mais immorales, respectueuses du droit mais non éthiques. Ce sont les avantages d’être installé dans plusieurs pays et d’avoir la trésorerie qui permet de trouver les meilleurs conseils dans la connaissance des arcanes fiscaux de chacun d’eux et de leurs connexions. C’est comme cela que le Luxembourg, en toute légalité, fait un dumping fiscal intolérable dans une Europe qui n’est que l’ombre d’elle-même.

Hollande, l’autre pays du fromage, va-t-il nous parler des avantages de la mimolette sur l’emmental ? Non, le fromage, il le garde pour lui et ses sicaires. En revanche, il va essayer de nous faire un numéro de claquettes qui devrait, s’il réussit mais ce n’est pas gagné, le faire remonter dans l’estime des Français. Que pourra-t-il nous dire, nous annoncer, pour nous donner le moral, tout en redorant son blason ? Sincèrement je n’en sais rien et pour ma part je trouve ses coups de communication ratés à chaque fois. Il n’arrive pas à avoir l’air de ce qu’il est « un président », il ne ressemble à rien d’autre qu’à un ventre mou qui trahit tous les siens à tour de bras et embrasse ses ennemis pour fêter ses trahisons. Comment peut-il espérer reprendre en une soirée ce qu’il s’est acharné à perdre en deux ans et demi ? Et c’est ici que la question se repose une nouvelle fois, que lient ces deux non évènements ? En plus du fait que ce sont justement tous les deux des non évènements, ils ont en commun celui qui les anime, le patron d’un gouvernement de socialistes, changés depuis peu en sociaux-démocrates, puis en sociaux-libéraux pour finir en sociaux hypocrites. Tout le monde sait que les grandes entreprises sont les plus grandes tricheuses du monde des affaires, tout le monde sait aussi que Hollande est foutu à condition que les Français soient moins stupides qu’ils en ont l’air. Nous enfonçons avec ces deux faits, finalement mineurs, des portes ouvertes. Et que peut-on attendre d’un socialiste qui se vante d’aimer justement les entreprises qui ne lui paient pas d’impôts et se moquent ouvertement de lui en le manipulant comme une vulgaire marionnette ? Rien !

Alors mes amis, mes frères et sœurs, ne perdez pas votre temps à lire cette étude ou encore à écouter et regarder notre président. Allez parler avec vos enfants, vos amis, votre famille, vos voisins, réapprenez à jouer aux cartes, au Scrabble ou au Monopoly, ce sera toujours mieux et plus convivial, plus social, plus humain. Les mensonges et les tricheries de l’un et des autres ne vous donneront jamais autant de joie. Le bonheur est en vous pas dans l’optimisation fiscale des riches et les mensonges des politiciens. Ou alors, meilleure idée, descendez dans la rue et faites savoir votre opinion… Ce n’est pas gagné !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com