Log In

Politique, sport… Corruption à tous les étages ?

Politique, sport... Corruption à tous les étages ?

Voilà la grande nouvelle du jour… qui n’en est pas une puisqu’elle annonce que nous saurons à 12h30 si Roger Federer jouera dans l’équipe suisse ou pas contre la France en finale de la coupe des vis… oups… Davis. Autre information importante, Mickael Dos Santos a passé un BEP de peinture avant de devenir le djihadiste que l’on sait. Si ça ce n’est pas de l’information, je n’y connais rien. Des voitures avec antenne parabolique et tout et tout étaient devant l’hôtel de l’équipe suisse à Lille, pareil devant le domicile de la famille de ce converti à l’Islam de fraîche date qui en devint un des adeptes les plus intégristes au point d’aller en Syrie… Et les gens regardent et écoutent ces succédanés d’information en boucle…

Hier les statistiques d’audience ont surpris tout le monde, la radio France Inter est en très nette progression. Ce qui est étonnant car tout le monde dans la presse audio-visuelle s’était offusqué de la nomination d’un « amateur » à la tête de la radio de la propagande étatique. Et oui, même s’il était un « spécialiste » de l’audio-visuel cela n’était pas suffisant, il aurait fallu qu’il soit un super « spécialiste » de la radio. Nous avons là la preuve, pour l’instant, que l’hyper spécialisation des gens n’est pas la panacée universelle et que, que nous le voulions ou pas, les spécialistes de l’économie qui nous gouvernent depuis le départ de De Gaulle prouvent chaque jour qu’ils ne valent pas tripette.

La spécialisation à outrance est devenue tellement précise qu’elle en est devenue dans le même temps ridicule. Ainsi voyons-nous des spécialistes du djiadisme, de la Syrie, de l’Irak et de tout ce qui demande des experts, c’est-à-dire tout et son contraire. Comment pouvez-vous comprendre quoi que ce soit si vous retirez le sujet de vos recherches de son contexte, de son environnement, de son histoire et de l’histoire du monde qui l’entoure et l’influence ? C’est impossible, je sais, mais cela n’empêche pas les chaînes d’information comme celles généralistes de nous gaver de leurs petits génies qui savent tout mieux que les autres mais qui racontent des tissus d’âneries.

Nous allons avoir très bientôt des spécialistes de l’oreille gauche et du pied droit en médecine, des spécialistes de la ville d’Alep en Syrie et d’autres d’Istanbul en Turquie, etc. Il y a de quoi mourir de rire. Les spécialistes du terrorisme, qui ne sont en fait que des marchands de matériel de sécurité, nous expliquent que le retour des jeunes Français partis combattre sous la bannière de l’Etat Islamique seront difficiles à réinsérer. C’est d’ailleurs pour cela que la semaine passée l’un d’entre eux a écopé de sept ans de prison pour les raisons que l’on sait, participation à une entreprise terroriste etc. Ce qui est troublant est, qu’une fois de plus, on s’attache à soigner les symptômes plutôt que les causes de leur apparition. Il est vrai que c’est plus simple et que cela suffit à satisfaire les gens qui nous gouvernent qui posent devant les caméras des réseaux d’information.

E c’est bien là le problème, le vedettariat de nos hommes et femmes politiques, leur volonté de communiquer, plutôt que de travailler, afin d’assurer une réélection qui leur garantira la sauvegarde de leurs intérêts personnels et la professionnalisation de leurs fonctions, est la cause de tous nos tracas. Il ne s’agit plus de fournir un résultat mais bien d’occuper le terrain afin d’empêcher les autres de le prendre. Ce sont les seuls responsables qui ne sont responsables de rien et qui n’ont ni obligation de moyens ni de résultats. En fait, ils sont parfaitement inutiles et à la triste vue des effets de leurs décisions, ils sont plus que nuisibles. La société de l’image, que nous avons créée, permet aux diffuseurs de ces mêmes images de nous montrer sans cesse des choses sans importance et sans aucune profondeur, des superficialités sans aucun intérêt si ce n’est de nous occuper l’esprit et nous interdire de penser.

Alors que Federer joue ou pas, que la France gagne ou pas, très sincèrement, je m’en moque complètement. Le sport n’est plus du sport, tout le monde est drogué, acheté ou vendu, la triche est l’obsession de chacun pour assurer la conservation des contrats de publicité de tous. Je ne regarde plus le sport et, si cela m’intéresse vraiment, je vais voir des amateurs où j’ai encore quelques petites et minces chances de retrouver une pureté qui n’existe plus depuis le début du professionnalisme sportif. Et là se trouve le point commun de la politique et du sport, le professionnalisme. Depuis que l’argent anime les désirs des uns et des autres dans ces milieux, toute éthique a disparu, pas de la faute de l’argent, comme je le disais très récemment, mais bien de la seule culpabilité de ceux qui le reçoivent.

Alors, je ne crois pas que la prison soit la meilleure façon de fêter le retour des enfants prodigues, comme je ne crois pas que la professionnalisation du sport comme de la politique soit positive, comme je ne crois pas que la diffusion des mensonges d’état par des médias corrompus nous informe vraiment… Que faut-il faire donc ? Si nous décidons de résoudre ce problème je ne doute pas que les moyens de le faire nous arriveront par milliers dans nos esprits qui s’éveilleront… Encore faut-il le vouloir…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com