Log In

Vive la Catalogne !

Vive la Catalogne !

Comme vous avez pu le constater, on vous a plus parler de l'affaire Fillon Jouyet que du vrai faux référendum catalan sur la sécession de la Catalogne et son abandon de l'Espagne. Bien entendu les scandales et les vilenies de nos hommes politiques nous feraient bien rire si nous avions des dents mais malheureusement nous n'en avons plus depuis Hollande. Les journalistes se repaissent de ce spectacle affligeant et nous harcèlent, nous gavent de leurs abondants commentaires aussi verbeux qu'inutiles. Nous savons de quoi nos politiciens sont capables, ils nous en font la démonstration quotidiennement. Ils sont pires que ce que nous pouvons imaginer, mais revenons à la Catalogne.

Deux millions trois cent mille personnes se sont déplacées alors même qu'elles savaient leur démarche vouée à un échec officiel et une réussite putative officieuse. C'est énorme et cela représente 40 % de la population des électeurs catalans pour une élection pour de faux, autant que notre pourcentage d'électeurs au niveau national pour les dernières européennes il me semble. Il est indéniable que la globalisation, la mondialisation exacerbe le sentiment de n'appartenir à rien ni à personne, de ne plus adhérer à un quelconque groupe tant il est difficile de retrouver des communautés particulières dans l'uniformisation des peuples tout autour de la terre. Nous sommes tous identiques, nos alimentations sont identiques et malsaines, notre habillement est identique quels que soient les us et coutumes de nos régions nous avons les mêmes modes et les mêmes accessoires, nous avons la même instruction aussi pauvre et stérile dans tous les États du monde et qui nous met tous sur un pied d'égalité dans la médiocrité de notre pensée personnelle. Même si en Chine ils mangent encore avec des baguettes, leurs mets s’occidentalisent de plus en plus, il en est de même en Inde et partout. Que nous donne l'uniformisation des peuples si ce n'est un habitant du monde solitaire par manque de racines, par perte de son histoire familiale et communautaire (dans le sens positif du terme), par absence de repères qui le différencient des autres tout en acceptant ces différences. L'homme mondialisé est l'homme du consensus, l'homme qui devient le même partout pour éviter l'effort ultime de la tolérance des différences. On ne discute plus de rien pour ne pas s'opposer, on adopte une attitude et des comportements neutres et sans saveur pour ne pas avoir à réfléchir et à préparer nos arguments pour des joutes verbales qui permettent le développement intellectuel de chacun.

C'est contre cela et contre le racket organisé par un État vampire que la catalogne se bat. Même si le séparatisme n'est pas forcément la meilleure solution, ce référendum permet de réfléchir aux raisons qui le motivent. Évidemment les justifications économiques sont omniprésentes mais pas seulement, pourquoi les Bretons, les Basques, les Corses parlaient-ils jadis d'indépendance ? Être noyé dans la masse nous isole, nous fond dans une société qui ne nous reflète absolument pas. Être intégré à un groupe où tout le monde se connaît ou presque nous identifie, nous personnalise, nous permet d'exister. Bien entendu il est bien plus difficile d'expliquer et de vivre la tolérance et l'amour de l'autre que de devenir son image impersonnelle et sans aucune aspérité. C'est pour cela que les Catalans luttent, ils veulent rester eux-mêmes et garder le fruit de leur travail pour eux. Si je partage leur volonté de garder leur authenticité, il me semble que le partage et la solidarité, si tant est qu'ils soient honnêtes et donc non produits par un État proxénète, soient aussi importants que l'identité. On peut garder ses différences et être solidaires des autres, même et surtout s'ils sont différents de nous. L'identité justement ne signifie pas intolérance, ceci est un raccourci intolérable. Cet amalgame nauséeux ne fait qu'attiser les oppositions, les rend obligatoires et violentes. C'est le choix fait par nos hommes politiques, qui jugent plus facile de manipuler un peuple uniforme et lobotomisé qu'une nation faite de particularismes régionaux dont la richesse est immense mis difficile à organiser et don à manipuler. Cela demande de l'intelligence, de l'imagination, du courage, de la loyauté, toutes ces qualités étrangères au monde politique professionnel qui nous entoure et nous opprime. Notre avenir n'est pas dans les conglomérats gigantesques, ni dans les communautés de pays où tous et toutes sont identiques, non. Nous devons agir comme des êtres responsables et rester à notre dimension, qui n'est qu'humaine, mais qui est bien plus grande par nos réalisations, nos créations, nos rêves que toutes les inventions purement matérielles et matérialistes de la société mercantile et esclavagiste que nous avons fabriquée et dans laquelle nous avons tant de mal à survivre. Nos existences ne sont que du vide si nous abandonnons ce que nous sommes au profit de ce que nous avons. La preuve est faite tous les jours, le BIB est inversement proportionnel au PIB… Le BIB est le Bonheur Intérieur Brut… Le PIB, vous connaissez, ils n'arrêtent pas de vous en parler et si vous ne connaissez pas, comment acceptez-vous qu'on vous parle sans vous donner une chance de comprendre ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com