Log In

Mes frères… Battez-vous les uns les autres !

Mes frères... Battez-vous les uns les autres !

Les médecins sont encore en grève après trois semaines de visites sanctionnées par des paiements sans intervention de la carte vitale et donc l’envoi d’une feuille de maladie dans les centres de sécurité sociale. Évidemment, ceux-ci, n’étant plus habitués à ce type de traitement « archaïque », seront vite enseveli sous des centaines de lettres que la pénurie de personnel compétent ne permettra la lecture que dans des délais qui ralentiront les règlements et mettront en colère les patients. Voilà comment en France nous abordons les problèmes… On propose un projet de loi, fait par des extraterrestres pour faire voter des corrompus, ensuite on rencontre les intéressés de la nouvelle loi pour en discuter… Logique, n’est-ce pas ?

Ce que les manipulateurs qui nous gouvernent ne comprennent pas depuis longtemps, c’est que nous sommes un peu moins stupides qu’ils en ont l’air. S’ils se donnaient la peine de vivre dans le monde réel et non celui des statistiques et des moyennes, pas celui non plus des directives prises par on ne sait qui et des responsables inexistants, ils devraient s’apercevoir que si cela ne fonctionne pas, c’est que la méthode n’est pas bonne. La démocratie ne peut être autre que participative si nous souhaitons vraiment qu’elle vive. Sans la participation, le débat avant que les décisions soient décidées, cette démocratie n’est que l’ombre d’elle-même. Pour ma part, elle n’existe déjà plus et ne représente maintenant que son simulacre le plus délabré. Pour en finir avec les médecins, comment peut-on se vanter d’avoir trouvé il y a maintenant deux semaines un accord pour la réduction du temps de travail de ces personnels urgentistes qui font un travail harassant et admirable, en passant leur semaine de travail de 60 à 48 heures. Mais qui peut décemment travailler dans un stress permanent pendant 60 et même 48 heures par semaine et fournir les meilleurs résultats possibles. Ces personnes soignent des patients et sauvent des vies tous les jours et nous les traitons comme de vulgaires animaux.

Il en va ainsi de tous les corporatismes et les communautarismes que les gouvernements successifs de notre république bananière a su créer en un demi-siècle. Chacun a ses avantages, ceux qui tiennent les politiques le plus serré à la gorge ont le maximum de prébendes et de cadeaux, ceux qui ne peuvent se défendre parce désorganisés ou mal représentés n’ont rien, que leurs yeux pour pleurer. Où est l’égalité tant vue sur les façades des édifices publics dans notre devise nationale, souvent citée jamais appliquée. Il m’apparait que nous vivons sous le règne du chacun pour soi et qu’il vaut mieux avoir un bon bras de levier vis-à-vis des distributeurs d’argent gouvernementaux avant de discuter avec eux. Seuls les rapports de force sont porteurs de résultats, à condition bien entendu d’être fort. Rien ne se fait sans violence, tous est acquis dans la souffrance de l’un alimentant la victoire de l’autre. Ce n’est pas de la démocratie, c’est tout ce que vous souhaitez mais certes pas de la démocratie.

Une nouvelle est tombée ce matin qui prouve encore une fois que tout notre monde est bâti sur des modèles basés sur la compétition permanente et dans tous les domaines. Le Royaume Uni est passé au cinquième rang des puissances économiques mondiales et nous relègue, nous pauvre France, en sixième position. Nous reculons sur cette échelle de valeur stupide engendrée par une communauté européenne encore plus stupide qu’elle. Le PIB des Anglais a dépassé le nôtre d’environ une centaine de milliards d’euros. Exactement, ils sont à 2232 milliards d’euros et nous sommes à 2134, soit 98 milliards de différence. Quel est l’intérêt de cette information si nous appartenons à la communauté européenne ? Cet intérêt réside dans le fait que nous sommes membres d’une même association mais en tirant chacun de son côté. Nous sommes en permanence en train de nous mesurer aux autres, de nous comparer, de nous évaluer, nous sommes devenus des chiffres sans autre signification que celle de nous classer.

Tout est organisé pour que cet esprit de compétition naisse le plus tôt possible, dès l’école maternelle où on oppose les enfants ayant des facilités et ceux qui en ont moins. Tout au long de la scolarité on fait se battre les élèves les uns contre les autres, même si mon expression est trop forte c’est bien de cela que nous souffrons. Cette situation de combat sans fin, de remise en question de nos moindres gains par une nouvelle compétition qui remet tout en question ne peut satisfaire à long terme les conditions d’une vie sereine et équilibrée. Et lorsque nous entrons dans le domaine professionnel c’est encore pire, le chantage perpétuel à l’emploi par la pression d’un chômage organisé et souhaité par des patrons qui se gavent, la demande de toujours plus de résultats sans investissement dans la formation et le confort des gens que l’on presse comme des citrons pour ensuite les jeter sans aucun égard ni respect. Comment fait-on pour allonger la durée du travail et laisser les entreprises rejeter toutes les candidatures des plus de cinquante ans ? Est-ce vraiment encore pour nous opposer les uns aux autres que cela est fait ainsi, ceux qui travaillent contre ceux qui chôment ? Ne peut-on pas, au lieu de faire travailler quelqu’un 60 et maintenant 48 heures par semaine, engagé une personne de plus pour désengorgé le système ? Mais il n’y a plus de médecins… Suite aux décisions gouvernementales passées bien évidemment…

C’est à croire que dès qu’un politicien touche à quelque chose il le flétrit, il le rend inexploitable. Tout est fait dans le sens que souhaitent nos gouvernants, diviser pour mieux régner, semer la discorde et rendre la vie difficile afin de pérenniser leur présence, soi-disant salvatrice, grâce à leurs décisions brillantes reposant sur leur instruction abondante qui nous illumine… Oui, mais moi, cela ne me convient pas ! Et vous ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com