Log In

L’Ukraine, dernier pays d’Afrique…

L'Ukraine, dernier pays d'Afrique...

Le dossier ukrainien, qui est certainement le plus chaud du moment si l’on fait l’impasse de toutes les interventions contraires au droit international faites par l’ensemble américano-européen, est évoqué dans un article qui vous donnera, mieux que je ne saurais le faire, un autre point de vue ? Point de vue complètement différent de ce que nous raconte les médias mais que vous aurez le loisir de contrôler comme je l’ai fait moi-même. Les USA comme l’Europe se donnent des droits qui n’en sont pas. Ils sont les meilleurs exemples de la dictature que semblent vouloir mener les groupes multinationaux pour étendre partout sur la planète leur emprise mortifère.

Non contents de cela, nos dirigeants nous font croire à l’imminence d’une guerre que nous avons déjà entamée mais sur un autre front, celui-ci encore plus violent que la lutte contre le terrorisme qui leur a servi de détonateur pour faire exploser nos libertés et notre libre-arbitre. Mais n’utilisent-ils pas aussi ces fronts nouveaux et belliqueux pour nous détourner des vrais soucis qui nous touchent et nous empoisonnent la vie tout en enrichissant les leurs ? C’est bien de se mêler des affaires des autres mais seulement si nous sommes déjà capables de gérer les nôtres. Ce n’est évidemment pas le cas et nous le voyons quotidiennement dans nos journaux télévisés qui, même dirigés, ne peuvent camoufler les millions de chômeurs et la misère qui gagne du terrain. Ce serait, d’après moi, nous faire prendre des vessies pour des lanternes. J’ai essayé de vider la première pour allumer la seconde mais cela ne fonctionne pas…

Réclamer une union nationale, qui n’existe que sur le papier à voir les combats fratricides que se livrent chaque faction de la politique française dans ses propres organes directeurs, est un doux rêve et chacun le sait. Aussi bien Hollande que tous les autres politiciens professionnels que nous payons à ne rien faire… de bien. Je vais certainement vous faire tous hurler mais je dois dire que je crois bien que l’affaire de Charlie Hebdo était une aubaine pour nos tartuffes de la politique politicienne. Elle est tombée à point nommé pour donner un nouvel élan au parti au pouvoir dans l’hexagone. Comme les affaires de la Libye, la Côte d’Ivoire ou le Mali, elle a été utilisée, les intellectuels disent instrumentalisée, pour atteindre des objectifs ignorés des communs des mortels mais surtout pour redonner une assise à des gouvernements en perdition. Bien sûr ce sont des intérêts commerciaux et financiers qui sont les objectifs finaux mais ceux-ci ne pourront être atteints que si les tenants du pouvoir le maintiennent entre leurs mains aux doigts crochus. Les financiers et les multinationales industrielles sont liés aux politiciens qu’ils financent comme ces derniers le sont à leurs bailleurs de fonds. C’est ce qu’on appelle en droit pénal une association de malfaiteurs.

Il en est de l’Ukraine comme du reste déjà évoqué, c’est une étape dans un processus que je ne cesse de décrire dans mes articles. Les manœuvres d’encerclement de l’OTAN vis-à-vis de la Russie ne peuvent tromper que ceux dont la lobotomisation est totale et irréversible. Cette manière de procéder, comme le décrit si brillamment l’article donné à lire ci-dessus, n’est pas nouvelle et, malgré son ancienneté, nous nous laissons encore prendre. Une guerre peut être évitée si les parties en présence le souhaitent mais encore faut-il qu’elles le désirent vraiment. Mais ce sera fait après, en espérant qu’il ne soit pas trop tard lorsqu’ils changeront d’avis. Pour l’instant il faut asphyxier la Russie et la rendre servile, ce n’est pas gagné. A quoi servent les déplacements de nos personnalités politiques si ce n’est pas pour défendre leurs peuples ? C’est ce que nous pouvons nous demander dans notre ingénuité non feinte. Au lieu de cela, ils se réunissent plus que de raison pour n’arriver à aucune finalité positive. Les menus sont-ils si bons qu’ils vaillent tant de kilomètres, d’énergie et de pollution ?

C’est comme cela qu’un gouvernement né d’un coup d’état se retrouve avoir comme allié l’occident dans son entier pour mener une guerre civile dont le peuple est la seule vraie victime. Ce n’est pas un traitement dont l’Ukraine est le seul bénéficiaire, ce fut le cas de beaucoup de pays africains sous domination française camouflée comme ailleurs. J’aime à relire le discours devant l’assemblée générale de l’ONU de Thomas Sankara, alors président du Burkina Faso. Bien entendu après un discours comme celui-ci, il n’était pas possible de le conserver à la tête d’un état aussi riche. Il fut donc assassiné et son remplaçant était un grand ami de la France, voire de la françafrique ou de la France à fric. Il en est de même à chaque fois, pas toujours via des crimes de sang barbares, mais sensiblement identiques quant à leurs résultats. Alors l’Ukraine va alimenter le conscient, l’inconscient et le subconscient collectifs pendant le temps nécessaire à trouver comment piéger les Russes dans cette nasse tricotée par les mains expertes de nos militaires de l’OTAN, de nos politiciens préférés et de ceux qui les enrichissent.

Donc pas d’inquiétude, ils s’occupent de tout et connaissant leur talent, vous voyez ce que je veux dire… On court à la catastrophe.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com