Log In

Editôt ou éditard… (138)

Editôt ou éditard... (138)

Il fut un triste temps où les traîtresses étaient tondues, je hais ce genre de sanction souvent administrées par des résistants de la dernière seconde, résistants qui parfois n’étaient que des repentis. Il fut un temps où les traîtres étaient fusillés, je hais aussi cette sanction qui nie la liberté d’opinion et fait du vainqueur le massacreur des vaincus. Aujourd’hui pour les traîtres et les traîtresses nous avons les élections intermédiaires. Ceux qui sont élus pour accomplir les promesses qu’ils ont faites durant leurs campagnes et qui ne le font pas sont châtiés lors des consultations de moindre importance. C’est une façon de les faire payer sans trop gêner le fonctionnement de notre république bananière. Tous les élus disent que ces élections intermédiaires sont contre le pouvoir en place, mais cela ne les oblige en rien à réaliser leurs promesses lorsqu’ils seront eux-mêmes élus… C’est pour cela que rien ne change !

Cette fois encore, je ne ferai pas un article entier pour parler de la fessée magistrale que les président et premier sinistre viennent de se faire administrer, aucun intérêt. Pas plus que la poussée du FN qui pousse depuis 32 ans, lisez cet article et vous verrez que cela ne date pas d’hier. Encore moins pour parler de cet élu au sénat qui se moque de ses électeurs alors qu’il sera élu par ceux qui l’ont été ce week-end et par nos édiles municipaux, voyez cela, c’est à vous faire frémir. Nous ne sommes plus une république, nous sommes simplement un régime, comme nos hommes politiques disent de tous les gouvernements qu’ils jugent impropres à gouverner, oligarchique qui devient aussi décadent que la Rome déliquescente qui donna la mort à un des plus grands empires que la terre eut porté. Nous sommes en train de vivre la mort de l’occident judéo-chrétien, pour le plus grand bien de l’humanité. Nous sommes tellement imbus de nous-mêmes, nous pensons tellement que nous sommes le berceau de notre petite planète, nous sommes tellement persuadés de notre puissance illimitée et de notre pouvoir sur la nature… Avec autant de pouvoir, toute progression devient impossible, et, la vie étant cyclique, seule la décadence nous attend.

Je suis content de ne pas avoir voté comme plus de 50 % de la population. Cette votation ne devrait même pas être validée avec ses 50.01 % d’abstention. Quelle est la représentativité de ces élus avec un électeur sur deux qui ne veut même pas se déplacer pour accomplir son devoir et jouir de son droit de vote. Ces gens ne représentent personne, ils n’existent pas, ils sont nuls autant que les bulletins absents qui décrédibilisent leur élection. Alors même que les électeurs du FN, aussi nombreux que les socialistes, au moins, n’ont qu’une poignée d’élus alors que les martyrs de ces départementales ont tout de même réussi à sauver les meubles, comment peut-on parler de démocratie. Certains me diront que c’est bien que le FN n’ait pas d’élus nombreux, mais, je ne ferai que leur répondre que le respect de la démocratie implique que chacun doit retrouver son opinion dans les équipes qui doivent gérer le pays. Il n’est pas question de savoir si les intentions et les opinions du FN sont bonnes ou mauvaises, il s’agit de respecter le droit fondamental d’en avoir. Qui peut dire que ses idées sont les meilleures et celles des autres sont pires que celles des autres concurrents.

Nous sommes toujours certains d’avoir raison dans l’établissement et la confrontation de nos idées avec celles de nos compétiteurs ou opposants. Mais qui est assez malin pour dire qui a raison et qui a tort. Pour ma part, personne n’a raison et personne n’a tort, nous devons trouver un moyen intelligent de faire vivre nos idées tous ensembles et en paix. Je vous donne un exemple. Les Français ont voté contre l’Europe, elle fut néanmoins imposée par les politiciens un an après le référendum qui vit le refus catégorique et majoritaire des électeurs. J’étais et je suis toujours contre l’Europe telle qu’elle a été définie par les mécréants qui nous gouvernent et qui ne visent rien d’autre que leurs intérêts de caste et particulier. Pourtant je ne suis pas du FN, je vais même vous apprendre quelque chose de puissant… On peut avoir des idées en commun avec des gens de gauche, avec des gens de droite, avec des gens d’extrême gauche, avec des gens d’extrême droite, avec des sans opinion, en fait avec tout le monde, sans pour autant adhérer à la totalité des autres idées que ces gens en question peuvent avoir. Il semblerait que dans la politique française en tout cas, il n’est pas possible d’établir des passerelles entre personnes qui ne partagent pas tout. Cette espèce de manichéisme archaïque est bien la représentation concrète de la médiocrité de notre gente politique, qui nous a formatés pour que nous répondions comme un seul homme à chacune des sollicitations de ceux qui sont les plus proches de nos opinions dans un asservissement total et sans discussion.

Mais nous ne sommes pas des machines, enfin pas encore. Nous avons le droit au mélange, à la mixité, au cocktail de nos idées, qui peut se vanter de détenir « LA » Vérité ? Certes pas moi mais certainement pas les autres non plus, personne en la détient, seul les Dieux, s’ils existent, pourraient éventuellement la détenir et, par sursaut d’intelligence machiavélique, ne nous la communiqueraient certainement jamais. Au fait savez-vous que les voix se répartissent de cette façon… Par rapport aux inscrits, une abstention de 50.02 %, 2.85 % de bulletins blancs, et 1.31 % de bulletins nuls (dont un pour Zlatan). Ceci fait que 54.18 % d’inscrits ne se sont pas prononcés autrement qu’en hurlant leur mécontentement ou en restant chez eux. Par exemple le FN avec ses 22.23 % au second tour ne représente finalement que 10.19 % des inscrits, est-ce bien raisonnable de tenter de nous effrayer avec un parti qui piétine autour des 10 % depuis tant d’années ? Quelle est la validité d’élections qui ne voient que 45.82 % des inscrits se prononcer ? Bonne question n’est-ce pas ?

Pour ma part, aucune, mais les politichiens ne peuvent partager mon opinion sans être obligés de se suicider politiquement dans le même temps… Quel dommage !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Editôt ou éditard... (138)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com