Log In

Recherche sur l’euthanasie = Sudation profonde

Recherche sur l'euthanasie = Sudation profonde

Qu’y a-t-il de plus hypocrite et menteur qu’un homme politique ? Eh bien deux hommes politiques… Beaucoup de nos barons des partis traditionnels ont commencé à employer un langage de sourd pour parler de l’euthanasie. Sédation profonde est le résultat de leurs cogitations intellectuelles et inutiles. La mort est la mort et ce n’est pas en jouant sur les mots que cela changera quelque chose. Cette fuite devant les réalités est propre à nos civilisations occidentales où le passage de vie à trépas est considéré comme un moment négatif absolu, à croire que la vie est si belle qu’on ne veuille la quitter. Ceci est faux pour la majorité des êtres humains mais n’arrive cependant pas à les convaincre de penser autrement. Il en va différemment en Orient.

Nos journalistes préférés, ceux qui épousent les éléments de langage développés par les partis et les transmettent, non sans un certain enthousiasme proportionnel aux prébendes qu’ils en tirent, jouent donc aussi avec les mots et critiquent, mais très respectueusement, nos élus épris de prudence et de protection à l’endroit du peuple français dont ils portent, ou devraient porter, la responsabilité du bonheur. Cela devient pitoyable. Il ne faut absolument pas choquer le petit Français moyen qui a une trouille inconsidérée de la mort. Malgré le fait, acquis surtout pour les catholiques bon teint, que Dieu et son fils Jésus leur accorderont un paradis bien mérité et gagné de haute lutte contre les adeptes du mariage pour tous, même les cathos ont peur de mourir. Et c’est là que je ne comprends plus la foi et ce qu’elle est censée produire chez ceux qui la détiennent. Les religions monothéistes ont des points de vue assez similaires en dépit de différences qui ne sont finalement que des apparences. Que ce soit pour les juifs, les chrétiens ou les musulmans, Dieu est bon et généreux avec ceux qui lui sont favorables et dévots. Il leur donnera le paradis qu’ils méritent le jour du jugement dernier. En résumé, tous les braves gens qui pratiquent ces cultes devraient être heureux de quitter le monde des vivants pour atteindre le bonheur total du paradis divin… Que nenni.

Mis à part quelques terroristes un peu fêlés du casque, la majorité énorme des musulmans craint la mort autant que les deux autres religions qui sont la source de l’Islam. Seul un endoctrinement complet et lobotomisant, comme le consumérisme qui touche toutes les civilisations sans distinction de race, de couleur ou de religion, permet de leur entrer dans leurs petites cervelles un message qui leur fait espérer des biens dont ils ne jouiront jamais, à mon humble avis. Je ne pense pas que Dieu donnera quoi que ce soit à des assassins d’innocents qui contreviennent aux directives claires stipulées dans le Coran qui interdit ce type de crime, mais je peux me tromper, je ne sais peut-être pas lire… Alors, pourquoi nos religions occidentales et proche-orientales ne nous permettent d’être assurés, rassurés, rassérénés quant à notre gigantesque joie à venir ? N’avons-nous donc plus la foi, la vraie ? Tout est là, le Dieu dollar a décimé tous ses collègues et les a réduits à quelques figurines pour les uns et des images de martyrs pour d’autres. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Vous le saurez après la mort, quand vos Dieux respectifs vous feront rôtir en enfer… Qui, apparemment, leur est commun.

L’occident, c’est fait. Passons à l’orient… Seules les civilisations orientales ont une autre approche de la mort, beaucoup plus « raisonnée » et « raisonnable » de ce « rite de passage » ou de transmigration des âmes ». Ici, moins de cinéma catastrophe, pas de paradis ni d’enfer, tout au plus des analyses un peu moins archaïques et manichéennes que les nôtres. La spiritualité qui existe en orient dépasse de beaucoup celle de notre occident hyper matérialiste y compris chez les fanatiques religieux. Il nous faut comprendre que la foi chez nos voisins d’orient ne se matérialise qu’au travers de leurs actes et que leurs comportements doivent être le reflet de celle-ci. Il doit y avoir un accord complet entre l’esprit et le corps, c’est le constat que nous pouvons faire en voyant comment les hindous comme les bouddhistes interprètent leur foi ou leurs pensées pour la philosophie bouddhiste. La punition, lorsqu’elle est méritée nous est infligée par nous-mêmes et c’est via des vies nombreuses et variées que nous progressons vers la Connaissance. A la différence entre l’occident et l’orient je donnerai une image qui me parait synthétiser nos deux interprétations de la spiritualité et de la religion. En occident il y a le bien ou le mal, en orient il y a le bien et le mal. Tout est là !

Dans un cas nous nous donnons le choix, dans l’autre nous devons apprendre à vivre avec les deux, avec les conséquences relatives à chacune des options. Si nous admettons que la vie n’est qu’une étape dans un itinéraire qui se veut plus long et que la mort est la fin de cette étape avant la suivante, il est évident que la réflexion sera différente de celle qui nous donnerait une fin positive pour les uns et négative pour les autres. Mais en fait, chacun choisit sa propre solution, vous avez la foi ou pas ne dépend que de vous. Une foi en ceci ou en cela, peu importe en réalité, vous pouvez idéaliser votre Dieu comme vous l’entendez, tout le monde s’en moque ou devrait s’en moquer, ce n’est que votre relation intime entre vous et ce que vous croyez et cela ne nous regarde pas Thierry… Oups. En conclusion, la peur n’évite pas le danger, vous mourrez, nous mourrons, tous, sans exception. Certains vivront plus longtemps que d’autres grâce aux nanotechnologies qu’ils pourront s’offrir, aux organes qu’ils auront achetés à la boucherie des êtres humains alimentée par les organes prélevés aux pauvres pour faire vivre les riches… Mais tout le monde mourra, tôt ou tard, tous et toutes. Cela ne m’effraie pas (pour l’instant peut-être que ça va venir, allez savoir), je sais que la fin d’une chose n’est que le début d’une autre.

Alors messieurs et mesdames les politiciens, n’attrapez pas une méningite à force de réfléchir pour nous protéger. Arrêtez de nous prendre des benêts et rendez-nous courageux au lieu de nous avilir dans votre propre lâcheté… Gardez votre sudation profonde pour vos cours de « fitness » et votre sédation aussi profonde pour vous, nous on appelle cela euthanasie et nous n’en avons pas peur pour autant.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com