Log In

« La » Chronique du week-end et d’anticipation (141)

"La" Chronique du week-end et d'anticipation (141)

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; } Il n'est pas utile d'écouter notre président, avec une minuscule comme lui, pour faire un compte-rendu précis et exhaustif de ce qu'il va dire lorsqu'il sera chez ses amis de Canal Plus. C'est donc une chronique d'anticipation, de science fiction à laquelle vous avez droit cette semaine, une chronique qui va vous conter par le menu ce qui va se passer dans un futur proche, très proche. Il est à noter que le temps et l'énergie dépensée par nos gouvernants, toutes tendances confondues, à peaufiner leur communication, à occuper l'espace pour nous dire ce que nous ne voulons pas entendre, leur serait bien plus utile pour trouver une solution à nos problèmes qui ne soit pas éculée comme celle qu'ils utilisent à l'envi depuis plus de quarante ans. Enfin, joyeux anniversaire président !

Prendre de l'âge est synonyme d'acquisition de sagesse, enfin chez les gens normaux, les sans dents, les mortels on ne peut plus commun, pas les gens qui vivent dans leur bulle où tout est beau, tout est gentil. Les nantis qui nous gouvernent depuis tant d'années ne connaissent pas ce qu'est la sagesse car ils savent tout et donc, de par ce fait incontestable, ils ont dépassé depuis longtemps le stade de la sagesse pour atteindre celui de la déification pure et simple. Ils sont des Dieux. Enfin, eux croient qu'ils le sont, nous, nous savons bien que ce sont des incapables et des incompétents qui nous prouvent tous les jours par leurs indélicatesses, leurs mensonges éhontés, leurs trahisons malhabiles et si peu dissimulées, qu'ils ne sont rien d'autre que des opportunistes, qui ont choisi la profession de politicien pour les prébendes qu'elle procure et non pour l'esprit républicain qu'elle devrait leur instiller. La défense de leur peuple n'est même plus envisageable pour eux car ils sont persuadés de notre bonheur à les écouter, à les voir se pavaner d'avions en dîners aux quatre coins du monde.

Donc que va dire l'autre pays du fromage aujourd'hui sur les ondes rarement gratuites de notre télévision payante nationale ? Eh bien son discours sera clair et concis, enfin deux heures et demi tout de même, il aura le temps d'en raconter des sornettes… Il va commencer par nous rassurer, la reprise est là. Nous n'en avons jamais été aussi près. Il la sent venir, elle vient, elle vient… elle est venue… dans son pantalon, encore un orgasme gaspillé… Toute plaisanterie mise à part, c'est vrai qu'elle n'est plus très loin, le problème est de savoir de quoi… D'une augmentation des revenus, des parachutes dorés, des « welcome bonus », des retraites chapeau, des pré-retraites manteau, des post-retraites gabardine, enfin toutes ces choses qui existent ou qui vont exister pour satisfaire les amis de nos gouvernants de gauche et de droite… Ou d'un appauvrissement général des sans dents, déjà cités plus haut, des citoyens lambda qui n'ont ni Rolex ni aucune chance d'en avoir jamais. Là est la question, au demeurant fort intéressante, surtout pour nous, les sans dents en question, non où je me trompe ?

Après cette bonne nouvelle, nous aurons la joie d'entendre que le chômage va donc diminuer puisque la croissance sera de retour, enfin la courbe des chercheurs d'emploi, devenus des chercheurs professionnels, va s'inverser… Très vite… Bientôt… Enfin dès qu'elle le pourra comme on l'a vu par le passé en ne s'inversant jamais quand le président le disait… Il est Dieu mais pas devin. Seulement il y a un souci, un petit mais tout de même. Il faut une croissance d'au moins 3 à 3.5 % par an pour avoir une influence réelle sur la création d'emplois… Je ne crois pas que notre 1 % de PIB supplémentaire nous donnera rien d'autre que plus d'argent pour les actionnaires et encore moins de services sociaux pour combler les aides aux entreprises. Ce sera sa deuxième bonne nouvelle qui précédera la troisième.

Celle-ci est le constat que l'esprit du 11 janvier a fait de la France un nouveau pays où tous les habitants sont coude à coude, bras dessus bras dessous pour préparer un avenir radieux en chantant d'une seule et même voix une Marseillaise revisitée. Bien sûr le combat contre le FN n'a pas donné les résultats escomptés, bien entendu personne du monde politique n'a compris la lassitude des Français et de leurs hôtes devant tant d'ignominies de la part de leurs dirigeants. Ils n'ont pas compris que ce sont les inégalités de traitements entre eux et nous qui font la désespérance du peuple de France, l'intouchabilité des uns vis-à-vis de la maltraitance quotidienne des autres, la défense des riches et l'abolition des aides des pauvres, les primes données à des entreprises qui distribuent des fortunes à leurs actionnaires et vivent des avantages financiers que leur procure leur taille et leurs amis des gouvernements qui se suivent et se ressemblent. Comment peut-on gracieusement accorder des primes et des aides fiscales à des gens qui ne paient déjà aucun impôt ou presque tout en payant des dividendes, tout en polluant la planète de façon dramatique et dont la facture sera payée par les peuples de notre petite boule bleue ? Comment faire cela en étant socialiste est encore une autre question…

Mais tout cela n'est pas grave, aujourd'hui c'est jour de fête… Joyeux anniversaire monsieur le président ! Et embrassez Julie pour nous tous…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com