Log In

Chacun sa part, chacun son devoir

Chacun sa part, chacun son devoir

Un article des Echos nous explique que plus d’un Français sur deux ne paie pas d’impôts sur le revenu. C’est bien de le dire mais vous connaissez les Echos, antichambre du MEDEF et des gouvernements de droite et de gauche qui mènent en chœur les mêmes politiques économiques, qui ruinent la France et les Français, qui désespèrent les chômeurs et font se suicider les petits agriculteurs et les artisans exsangues. Bien sûr les Echos ne trouvent pas cela « normal » et accuse Hollande et son orchestre de jouer la mauvaise Valls en « extroduisant » des candidats à l’impôt des listes des victimes de cette taxation qui, à mes yeux, est une des plus justes.

Cependant, je suis d’accord avec les économistes et les journalistes, qui ne font que répéter ce que ceux-ci disent sans forcément réfléchir par eux-mêmes, Il est « anormal » que des Français soient exclus de l’imposition sur les revenus. Cela vous étonne n’est-ce pas ? Si, si, je le vois bien, vous vous dites que je suis encore plus fou que d’habitude… Eh bien non ! Autant fou mais pas plus. Notre devise nationale est Liberté, Egalité, Fraternité. A ce titre la République a pris des engagements vis-à-vis de ses citoyens et des habitants de son territoire et en particulier l’Egalité. Je sais, aujourd’hui ce mot n’a plus de sens, même et surtout pour la gauche caviar et le reliquat de communistes qui ne croient plus en rien. Et pourtant, il s’agit bien d’un engagement, vous me direz que ce n’est pas la première fois que notre République a un comportement de « raie publique » sous le contrôle des souteneurs ou proxénètes, je vous laisse choisir, que sont nos élus et les personnels des partis politiques.

Plusieurs axes de réflexion se font jour. Les inégalités n’ont jamais été aussi grandes qu’en ce moment et dans tous les domaines, médical, judiciaire, scolaire et bien sûr financier. Ce sont ces inégalités qui génèrent à la fois la colère, le dégoût, la lassitude qui pour être des raisons différentes de la colère qui monte partout en France chez les défavorisés, et ce ne sont pas que les banlieues, n’en ont pas les mêmes conséquences comme l’abstention, la dégradation jamais aussi forte de l’opinion des politiciens, etc. Mon premier axe sera justement comment réduire ces inégalités concrètes et matérielles ? C’est possible, je vous répète de lire « Pourquoi l’égalité est bonne pour tous » qui vous l’expliquera bien mieux que moi. Deuxième axe, qu’est-ce que l’égalité dans son principe majeur, je veux parler ici de philosophie ? Certains vont me dire que j’aurais dû mettre ce point en premier…

Non, d’abord, et c’est urgent, il faut rétablir des équilibres qui sont depuis trop longtemps délaissés au profit des nantis. Ensuite on peut réfléchir plus sereinement, et puis c’est comme ça que je voulais faire, voilà. Si chaque citoyen est l’égale des autres, ce n’est pas uniquement dans les conditions matérielles que cela doit être vrai mais aussi dans le respect que l’on doit à chacun de la même façon. Or, de ne pas payer d’impôt est contre républicain, cela signifie que le manque de moyens nous prive de payer notre quotepart sur l’engagement que les citoyens ont pris vis-à-vis de la République mais aussi de leurs concitoyens. Pour ma part, la République, c’est-à-dire nous, et certainement pas nos représentants qui ne sont que des citoyens comme nous-mêmes et rien de plus, doit aider ceux qui n’ont pas assez de moyens mais elle doit le faire en leur laissant leur dignité et leur honneur de citoyen responsable.

Qu’on donne des allocations supplémentaires égales au montant des impôts payés par une famille de peu de moyens me semble plus judicieux que de les exclure de leur participation citoyenne. Tous les Français et les habitants de notre pays doivent payer leur écot sur les investissements que la République fait pour les occupants de son territoire, ceci ne me parait pas discutable et responsabilise tout le monde, les citoyens, les gouvernants et la République. L’Egalité est un de nos principes de base et même la pierre angulaire de l’édifice républicain, personne ne doit rester au bord du chemin sans que la République n’en soit pas pour cela critiquable dans son application de ces mêmes principes. Tout le problème vient du fait que les impôts sur le revenu ne sont plus un outil d’égalisation devant nos responsabilités de citoyens ; mais uniquement un outil de propagande électorale qui, de plus, ne sera jamais respecté dans le contenu des monceaux de promesses dans lequel il est intégré.

Alors que Les Echos trouvent cela triste que des millions de résidants passent d’une année sur l’autre dans le camp des non taxables pour ensuite y retourner et ceci sans fin au gré des volontés de nos élus menteurs et charlatans, est-ce vraiment important, quand nos journalistes, à la solde des pouvoirs en place, arrêteront-ils de nous prendre pour ce qu’ils sont ?

Pendant ce temps-là nos élus et représentants se gobergent et se gavent des impôts payés, n’est-ce pas là le vrai souci ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com