Log In

« La » Chronique du week-end… (144)

"La" Chronique du week-end... (144)

Goooooood morning Russia ! Effectivement je parodie le « speaker » du film « Good morning Vietnam », en l’occurrence l'acteur Robin Williams. Pourquoi ? Tout simplement parce que la propagande à des fins politiques a repris ses droits depuis le début de la seconde guerre froide, qui a commencé de façon drastique lors de l'affaire ukrainienne. Qui tient la tête de cette nouvelle épopée guerrière sur les ondes, les réseaux et tous les moyens modernes de communication ? Il semblerait que l’État Islamique, ou Daesh pour les intimes, soit à la pointe de ce nouvel art de la guerre, suivi de près par la Chine et la Russie… Mais où sont les États-Unis ? Les rois dévêtus de la communication globale, les oreilles qui écoutent le monde et les plus importants groupes sur la toile ont disparus des écrans radar…

J'ai toujours trouvé étrange cette fascination qu'ont les grandes puissances pour les opinions des peuples qu'ils manipulent. Ils savent qu'ils ne respectent éminemment pas les peuples en question, mais ils en attendent, malgré cela, des marques d'affection ou, pour tout le moins, une adhésion à leur conduite. Cela ne se borne pas uniquement aux peuples des pays concernés, ces puissantes nations font tout aussi pour que les opinions des peuples voisins, voire ceux du monde entier, aient la meilleure opinion possible d'eux. Bien évidemment cela n'est pas facile à la triste vue des exactions commises par chacune de ces grandes puissances au travers de leurs actions et influences sur notre petite boule bleue. Comment faire pour convaincre les siens et les « autres » du bien fondé de leurs œuvres ? La publicité est ce moyen, à la fois le plus simple et le plus efficace, il permet à l'aide de quelques outils techniques ou technologiques de faire passer tout message, fut-il mensonger, sous le couvert d'information ou d'humour ou que sais-je encore. Mais en politique la publicité change de nom, certainement pour se donner un genre sérieux qui sied mieux aux corrompus qui en ont bien besoin, elle s'appelle la PROPAGANDE.

Depuis le lâcher de tracts, employé durant le dernier conflit mondial aussi bien par les uns que par les autres, jusqu'à la mise en place de radios, de journaux, de blogs, de sites internet, j'en passe et des pires, tous les moyens permettant une intrusion chez ceux que l'on souhaite convaincre de nos qualités, fussent-elles purement imaginaires, sont bons. Une des voies employées par les USA était la radio « Voice of America ». Mais, au moment où j'écris ces mots, les étasuniens sont devenus inaudibles sur le terrain de la propagande politique. Ils se font damer le pion par des gens qui ont des moyens financiers moins conséquents que les leurs et qui ont vu depuis déjà longtemps comment toucher le maximum de gens en un minimum d'efforts et de coût. Les maîtres de cette communication tout azimut sont les équipes de Daesh qui continuent à recruter sur le net comme si les menaces occidentales n'existaient même pas. Ils sont rapides, professionnels au point de rendre jaloux certains réalisateurs de Hollywood, et ont des scenarii, à la fois brutaux et sanguinaires, mais d'une telle attraction sur les décérébrés que nous sommes que la moindre décapitation devient un succès plus regardé que les films oscarisés.

Les Chinois ont compris depuis longtemps aussi que la possession du monde doit se faire avec le consentement des esclaves qu'ils souhaitent enchaîner avec délectation et intérêt. L'Institut Confucius, présent dans plus de 120 pays dans des universités et écoles, vient s'ajouter aux milliers de blogs et autres sites qui divulguent force mensonges sur le paradis chinois et limitent contre argent la liberté d'expression des bénéficiaires, professeurs et universitaires, de ses prébendes et autres corruptions. Les Russes, qui eux-aussi doivent combler un passif généré par leur position stratégique et politique vis-à-vis de l'Ukraine, envahissent aussi les médias et autres supports internet pour communiquer « leur » vérité. L'Europe essaie bien de résister, tente de répondre aux critiques de ses concurrents en répandant elle-aussi ses propres mensonges, mais il est risible de dire qu'elle n'est pas à la hauteur, nous en sommes tellement ridicules que nous devrions en avoir honte, c'est pour nous un combat perdu d'avance. Mais faut-il s'en plaindre ? Pour une fois que la victoire est porteuse d'une image négative, soyons heureux d'être nuls.

Alors je dénonce ce nouveau fléau, nouvelle voie où nos impôts vont se perdre dans les méandres et les arcanes du pouvoir européen mais je vous donne aussi la solution… Au lieu de financer des outils qui vont mettre en ligne ou dans les airs des mensonges dont le but est de détruire l'image formée par les mensonges de nos pseudos ennemis, pourquoi ne pas investir cet argent dans la mise en place de comportements éthiques qui montreraient pratiquement ce que nous sommes capables de faire de bien ? Pourquoi Daesh arrive à séduire des candidats au jihad, tout simplement parce que cette organisation donne un but aux gens à qui elle s'adresse. Peu importe le but, elle leur donne une vision d'un monde qui serait potentiellement meilleur, voire idyllique, elle leur donne de la reconnaissance et de la valorisation, elle leur donne de la spiritualité dans le même temps où elle leur donne un objectif concret. Ce n'est évidemment pas en montrant comment faire de l'argent et prendre les meilleures places en luttant les uns contre les autres pour y arriver que nous pourrons motiver nos jeunes et moins jeunes. Ne trouvez-vous pas curieux que des jeunes, ayant des vies tout à fait banales des enfants de leur âge en viennent à se donner la mort, même si au dernier moment des peurs s'installent et les mettent quelque peu dans des situations de doute sur l'objectif qu'on leur a fixé ?

Il faut que nous donnions aux êtres humains l'estime de soi. Cela ne vient pas par les victoires dans les compétitions, qu'elles soient sur un stade ou dans des bureaux ou à l'usine, cela vient du respect qu'on inspire et celui que nous donnons aux autres. Notre monde matérialiste et « croissanciste » ne nous y mènera jamais…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com