Log In

Qui peut nous protéger des banques ? Nous !

Qui peut nous protéger des banques ? Nous !

J’ai un ami depuis… longtemps, un frère qui se reconnaîtra. Celui-ci m’a transmis un article concernant le contrôle que les banques auront sur nos dépenses, avec l’encouragement et l’aide des gouvernements en place. « Comment » est la question qui brûle vos lèvres purpurines et je vais m’empresser de vous donner MA réponse, que je partage et à laquelle j’adhère à 100 %. Je vous encourage à trouver vos réponses personnelles tout en étant respectives. La mienne sera comme à l’accoutumée assez vindicative pour ne pas dire franchement désagréable vis-à-vis des banques bien évidemment mais aussi de leurs complices de toujours, nos corrompus de service, je parle bien entendu de nos gouvernants et élus de toutes sortes de par le monde et donc chez nous aussi.

Quand j’ai reçu le message de Philippe me suggérant ce sujet, j’avais déjà l’intention de rédiger un article sur ce thème. Mais sa demande n’a fait qu’accélérer le processus, non sans un certain plaisir de ma part, vous me connaissez. Alors les états ont compris depuis la nuit des temps qu’en tenant la monnaie les vrais chefs étaient les banquiers, ne croyez surtout pas qu’ils ne le savaient pas, si je le sais tout le monde le sait et eux en premier puisqu’ils sont les bénéficiaires patentés des largesses et des prébendes accordées par ces vautours de la société, les banquiers. Quelqu’un le disait jadis, « Donnez-moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois. » Mayer Anselm Rothschild, banquier… Qui tient la monnaie tient le pays, il le savait d’autant mieux qu’il vivait déjà de ce pouvoir immérité et détourné des mains de ceux à qui il revient de droit, le peuple. Non seulement ils tiennent les pays mais maintenant ils veulent se garantir contre tout retour à une humanité réelle et une autonomie des êtres qui les rendrait moins dociles. Ils veulent faire de nous les courroies de transmission entre eux et eux… Pas clair ? Je sais, lisez la suite !

En fait, grâce à ce stupide et manipulateur salariat, nous sommes pris en tenaille entre celui qui nous paie notre salaire, via sa banque, et ceux qui nous prennent notre argent durement gagné je veux parler des commerçants et vendeurs de tous ordres depuis les patates jusqu’aux appartements ou voitures, via leurs banques. Donc notre argent transite chez nous pour mieux finir là d’où il est sorti, d’une banque. Pour ceux qui ont un reste positif entre ce qui rentre et ce qui sort, ils ont bien entendu la possibilité de faire des économies qu’ils laissent encore dans leurs banques… Donc l’argent va d’une banque à une autre banque, le circuit est fermé. Admettons que l’argent en espèces ait encore le droit de cité… Cela voudrait dire que vous pourriez retirer en cash votre salaire de votre banque et que vous pourriez continuer de dépenser celui-ci sans que les banques soient directement concernées. Eh oui, qui dit liquide dit aussi la possibilité pour les commerçants de garder cette monnaie par devers eux sans l’intégrer dans leurs comptes bancaires, se faire ce qu’on appelle « du noir ». Ceci signifie que cet argent n’est plus sous le contrôle que d’une seule personne, son propriétaire qui le cache dans son matelas ou dans un coffre-fort. Ça, les banques ne peuvent le tolérer, notre argent est leur argent, tout l’argent est leur argent…

Mais pourquoi les banquiers font-ils cela, vous dites-vous ? C’est simple en tenant l’argent ils nous tiennent, mais pas seulement nous, tous les industriels, tous les commerçants, tous les producteurs de toutes sortes et bien sûr nos hommes politiques qui nous représentent ou plutôt sont supposés le faire. En admettant que l’argent devienne virtuel, comme le souhaitent tous les banquiers escrocs qui garnissent les bourses et se gavent de nos crises pendant que nous en mourrons, il n’y aura plus aucun moyen de faire des transactions, des économies autrement que via leurs services. Seules les banques pourront envoyer l’argent que nous dépenserons à nos fournisseurs de biens et services. Il en sera de même pour eux, nos fournisseurs, et ainsi de suite. Toutes les opérations financières seront sous les yeux attendris de nos banquiers qui sauront tout de nous, de nos habitudes de vie et de consommation. Et c’est bien de cela que nous parlons.

Aujourd’hui nous ne pouvons retirer de NOTRE argent chez NOS banquiers plus de 1000 € sans leur donner des explications… Est-ce logique ? Est-ce dans le respect des droits de l’homme et du citoyen qui protègent la propriété ? Est-ce liberticide ? Quand je vous dis que nous sommes sous un régime de dictature larvée, vous me prenez pour un paranoïaque adepte de la théorie du complot… Mais n’avez-vous pas là la preuve que ce qui intéresse notre gouvernement, comme les banquiers qui sont ses alliés de toujours, c’est justement de nous tenir, de nous empêcher d’avoir ce minimum de liberté qui fait de nous des êtres humains au lieu d’animaux ? Et c’est vrai partout dans le monde, que les régimes soient de droite, de gauche ou même sous gouvernements fascistes, tous veulent nous priver de nos libertés et nous obliger à faire fonctionner leur machine infernale dont les Dieux sont le dollar, la croissance, la science et le progrès… Car tout est dit, le projet qu’ont ces gens est simple et je peux vous le montrer ici et maintenant. Leur société est un simulacre de communauté où les gens ne seront plus payés pour leur travail mais où tous les biens et services qu’ils consomment sont connus de leurs fournisseurs et que l’argent ne transite même plus sur vos comptes mais soit directement dévolu aux circuits de distribution que vous avez l’habitude de fréquenter. Seule la différence, positive ou négative, sera créditée sur votre compte en banque. Vous ne serez plus qu’un bœuf qui attend d’aller à l’abattoir.

Vous vous lèverez le matin, vous irez travailler, vous rentrerez chez vous où toutes vos courses auront été livrées, où votre réfrigérateur connecté aura été changé pour cause de disfonctionnement à sa propre demande après qu’il ait commandé les surgelés que vous préférez. Vous découvrirez vos comptes une fois par mois qui vous diront que vous êtes en passe de pouvoir aller en vacances seulement deux semaines justement à cause du crédit du réfrigérateur, etc… Vous aurez atteint, enfin, le nirvana du consommateur lobotomisé. Bravo, vous avez gagné un bon d’achat !

Elle ne sera pas belle la vie ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

PS : ne croyez pas que c’est pour la fraude fiscale, ni pour le commerce de produits illicites que ces restrictions de circulation de la monnaie sont prévues. Non, certes non ! Les fraudeurs peuvent être connus très facilement, à condition de le vouloir. Quant aux marchands de drogue et autres mafieux, nous les connaissons tous mais nous ne les inquiétons pas trop car ce sont eux qui procurent les montants en liquide nécessaires aux paiements des colleurs d’affiches, des faiseurs de mauvais coups, des espions en tout genre et autres gabelous employés par nos banquiers et gouvernants.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com