Log In

Encore des attentats

Encore des attentats

Que dire des trois attentats qui ont eu lieu encore hier ? Tout est dit par nos chaînes d'information qui tournent en boucle avec le peu d'images qu'elles ont récupérées de ci de là. Les corps encore chauds des victimes servent de prétexte aux liberticides de droite et de gauche pour demander encore plus de sécurisation, je ne doute pas qu'une nouvelle loi va trouver de nouvelles voies pour nous mettre sous un contrôle encore plus ténu. Certains disent déjà que la police ne suffira pas pour surveiller tous les sites dits « sensibles », et que j'appellerai plutôt « sites avec cibles », cela signifie que des entreprises, donc privées, de « mercenaires » armés jusqu'aux dents se chargeront de ce travail. Il va falloir être prudent quand nous sortirons sachant que les agents de sécurité ont un mental mal préparé pour cette mission.

Le Koweït, la Tunisie, la France ont été frappés par des attaques de terroristes qui étaient prêts à mourir pour une cause qui ne le mérite pas. A aucun moment le Coran ou le Prophète n'ont demandé de faire de semblables actions touchant femmes, enfants, vieillards, jamais, cela n'est pas écrit et seuls les malades mentaux, formés par l'occident chrétien et ses techniques de manipulation des hommes, via leurs chefs qui ne connaissent rien à l'Islam. Mais cela ne suffit pas de dire cela pour faire baisser dans l'inconscient collectif la faute, la responsabilité qui repose sur les musulmans qui vont encore « trinquer » à cause de leurs frères fous. Je rappelle seulement que les pays fabriquant des armes, dont nous sommes un des fleurons, n'hésitent pas à se vanter de l'excellente année 2014 en termes de chiffres d'affaires, de ventes et donc de profits. C'est un peu comme Obama qui va embrasser les victimes du massacre de neuf noirs dans une église alors qu'en huit ans il n'aura rien fait contre les pourvoyeurs d'armes et de munitions de son propre pays.

Que de larmes de crocodile. Et comme d'habitude, ce ne sont pas les personnalités politiques qui se font tirer dessus et qui meurent, non ! C'est le peuple, celui qui est bafoué, trompé, à qui l'on ment en permanence pour assurer la réussite financière d'entreprises vouées à la mort et qui enrichissent une oligarchie au pouvoir de chacun de nos pays. C'est toujours ceux du bas qui en prennent pour leur compte, ce ne sont pas nos dirigeants qui ne se déplacent plus qu'avec une armée de gardes du corps, pas fous les escrocs. En fait, ils n'ont rien à faire de nous, nous ne sommes que les outils consommateurs de leur société productiviste qui mourra le jour où nous comprendrons où sont nos véritables intérêts. Je sais ce que vous allez penser, que cela n'a rien à voir avec ces trois attentats qui ne sont qu'une étape dans l'escalade nécessaire à notre futur esclavage. Vous vous trompez, tout est lié et nous ne faisons pas une action dans le domaine économique qui pourrait enrayer le phénomène auquel nous assistons. Je dirai même que nos gouvernants, consciemment ou inconsciemment, font tout ce qu'ils peuvent pour donner aux sauvages de la planète des raisons de massacrer leurs propres peuples sous de fallacieux prétextes.

Bien sûr que je pleure ces victimes, bien entendu je souffre de cette bestialité, celle de cet assassin français qui étête son employeur, certainement je partage une compassion sans bornes avec les familles des réels martyres de ces faits odieux. Mais cela ne m'empêche pas de penser, de réfléchir aux raisons profondes de cette situation complètement surréaliste. On ne peut pas se flatter de réussir notre course aux armements et se battre notre coulpe lorsque des gens s'en servent, les affaires sont les affaires disent les rois du CAC40 et les multinationales sans patrie et sans peuple autre que le profit. Hier près de soixante personnes ont été sacrifiées sur l'autel de la société de consommation, sur celui de l'hégémonie de l'argent et de ses complices que je qualifierai de terroristes également. Ce n'est pas parce que les médias nous formatent pour que nous soyons tous des « Charlie » que nous devons nous laisser faire, il est trop simple de rejeter toute la faute sur des lobotomisés de l'Islam en étant nous-mêmes des lobotomisés du consumérisme. Nous continuons de nous moquer des pauvres, nous continuons d'exploiter le malheur des peuples lointains pour la satisfaction de ceux qui sont déjà obèses dans nos pays dits civilisés mais qui ne sont que des putatives maisons de retraite de gros lards.

Oui, il faut soutenir les pauvres familles en plein désespoir pour la catastrophe qui leur arrive, mais ne perdons pas de vue que nous en sommes aussi responsables. Si nous laissons faire ce que nos politiciens, aidés de ceux qui les financent, font ; nous en sommes aussi coupables. Rien ne se passe, rien ne se fait sans notre consentement tacite ? C'est là le sujet de cet article, mettre en avant que notre mode de vie, nos habitudes, notre résignation permet à ceux qui nous manipulent de faire ce qu'ils veulent uniquement dans leur propre intérêt. C'est notre abandon, notre résignation qui nous rendent coupables aux yeux des victimes qui, par transitivité, sont coupables aussi de leur propre destin.

C'est dur, difficile à dire mais c'est malheureusement la vérité. En abandonnant nos vies aux mécréants qui usent et abusent des pouvoirs que nous leur avons, négligemment, confié, nous sommes devenus des martyrs suicidaires entre leurs mains avides.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com