Log In

Gueux et Grecs, même combat !

Gueux et Grecs, même combat !

Y a-t-il un point commun entre le traitement de la crise financière grecque et celui de nos agriculteurs, toutes spécialités confondues car c'est bien l'agriculture qui est malade, pas les éleveurs ou les producteurs de lait seulement ? Oui, et en fait il y en a même au moins deux. Le premier est de loin le plus important est que seules les banques et les institutions financières nationales et européennes ne perdront rien à la faillite de l'agriculture française. Le second repose sur la nécessité d'aller vers de plus de « compétitivité » pour nos agriculteurs pour continuer de survivre. Ils survivront mais ils ne gagneront pas leur vie, ce n'est pas le but, ceux qui doivent gagner sont les banquiers, les transnationales de l'agroalimentaire et les industriels de l'agriculture… Comme d'habitude !

Reprenons l'offre magnifique de notre gouvernement fauché comme les blés de nos cultivateurs en cette saison. Il distribue une pincée de liquidités, à peine plus de 100 millions d'euros, et promet des soutiens aux demandes de crédit des paysans à hauteur de 500 millions. En langage clair, cela signifie, que les sous réellement distribués combleront suffisamment les trésoreries pour rembourser les intérêts des prêts en cours de ces mêmes paysans et que, s'ils veulent continuer à vivoter, il leur faudra continuer d'emprunter… Marchons-nous sur la tête ? Pour la Grèce c'est exactement la même chose, on leur donne de quoi rembourser les intérêts des emprunts et on leur accorde de nouveaux crédits pour continuer à survivre aussi. Sauf que, dans un cas comme dans l'autre, les sommes en jeu deviennent tellement importantes que ni les Grecs ni les paysans français ne pourront décemment rembourser leurs crédits. Qu'avons-nous à gagner à pratiquer de la sorte ? Je ne sais pas mais les faits sont patents, la droite comme la gauche s'entêtent à ne pas vouloir sortir du problème de façon définitive et claire. Ils préfèrent donner plus de profits au système financier qui ruine la planète et les corrompt.

Il n'est pas imaginable d'avoir un commerce qui ouvre ses portes tous les jours, qui garnit ses étals, montre ses produits, les valorise par de beaux décors sans connaître les prix auxquels seront vendus les produits en question. C'est ce qui se passe avec nos éleveurs et producteurs de lait. On leur demande d'être la variable d'ajustement des profits des autres participants à cette foire, c'est à dire les transformateurs (qui nous empoisonnent et nous vendent de la … cochonnerie), les distributeurs qui se gavent via les différentes structures qu'ils ont établies entre le producteur et les clients de leurs super et hypermarchés. Un cumul de centrales d'achat, de transporteurs, ajouté aux marges excessives de la distribution suffit à multiplier les prix d'achat à la production parfois par dix voire vingt. Comment voulez-vous espérer gagner de l'argent lorsque ce sont vos clients qui fixent vos prix de vente ? Dans notre monde victime du Dieu argent, c'est impossible et notre agriculture va partiellement mourir pour nourrir nos banquiers et les industriels de l'agriculture. Vous noterez que nous n'entendons pas les céréaliers qui n'ont absolument pas ce genre de soucis. Eux connaissent tout, ils ramassent le pactole de la part de l'Europe, pas étonnant que ces exploitants en costume trois pièces ne sont plus des paysans mais bien des hommes d'affaires encravatés qui vivent sur le dos de la PAC qui leur tombe massivement dans les mains contrairement aux petits agriculteurs.

La FNSEA, syndicat de droite vendu au système et agrégat des plus gros pollueurs et assassins des territoires français, ne défend réellement que les riches de l'agriculture, donc les industriels qui possèdent des milliers d'hectares de céréales et l'agro-industrie agricole et alimentaire. Comme tous les syndicats français, ils n'ont d'intérêts à exister que pour la minorité de nantis à laquelle ils sont assujettis. Pourquoi croyez-vous que la désaffection des Français vis-à-vis du syndicalisme est arrivée à un tel paroxysme ? Ils sont juste là pour défendre leurs propres avantages et ceux de la caste qu'ils ont formée avec l'aide active de tous les gouvernements qui souhaitent des syndicats à la botte. En conclusion, ni les Grecs ni les petits agriculteurs ne s'en sortiront vivants, c'est juste une question de temps, il faut leur laisser celui nécessaire à l'organisation de leur suicide collectif. Ce suicide se fera devant les yeux de ceux qu'ils nourrissent, nous, victimes d'une apathie intellectuelle et morale qui les range au niveau des batraciens les plus bas de l'échelle animale. Pas étonnant que les Anglais nous appellent « froggies ».

Mais encore une fois le vrai problème est ailleurs. C'est de nous qu'il vient. Nous nous sommes laissés manipulés et nous consommons avec déraison. Nous n'avons jamais, pendant des millénaires manger autant. Avons-nous besoin de viande ou de poisson à tous nos repas. Ne savons-nous plus manger pour vivre plutôt que vivre pour manger ? Tout est là, pour faire de l'argent il faut acheter toujours plus de tout, de la bouffe comme des voitures, des téléphones, des télévisions, etc. La publicité nous assomme de belles images nous montrant le bonheur de boire des bulles qui nous rendent obèses, de la viande cheval déguisée en bœuf pour le bonheur des marges d'escrocs protégés par des politiques gangrenés par la corruption, et nous achetons, et nous mangeons, et nous travaillons comme des imbéciles pour consommer toujours plus… Est-ce bien raisonnable ?

Vous êtes-vous posés la question de l'intérêt de vivre votre vie ? Si vous le faites, faites attention, vous risquez le suicide ! Sinon, continuez béatement, le paradis des consommateurs vous attend.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com