Log In

Découverte de l’Amérique

Découverte de l'Amérique

Je suis donc de retour des USA, pays extraordinaire dans beaucoup de domaines. Les habitants d'un pays, malgré une culture, une langue, une histoire, des us et coutumes en commun, sont avant tout des êtres humains. Leur humanité est le point commun sans lequel aucun autre ne serait envisageable. Et c'est ce point précis qui nous rend tous frères et sœurs sur une planète qui, pour ne pas être ridicule par sa taille, n'en est pas moins une toute petite poussière dans l'immensité de l'univers. Donc, si nous avons en commun cette humanité, les Américains et moi, pourquoi suis-je si dur, si sévère avec leur société ? Cette société qu'ils ont réussi à implanter et développer dans tous les coins du monde, même les plus reculés. Nos « alliés » ont inoculé les virus de la consommation et du libéralisme dans toutes les têtes humaines, chez ceux qui y croient et ceux qui les combattent.

Pourquoi ?

Le plus important des problèmes que je rencontre avec mes amis d'outre-Atlantique est la totale absence de recul que ceux-ci ont pris avant d'être convaincus qu'ils étaient les meilleurs dans beaucoup de domaines de compétence. Oubliant qu'ils étaient les héritiers de grandes histoires, celle du Royaume Uni comme celle de la France, leur volonté de créer un nouvel univers, libre et sans tutelle quelle qu'elle soit, les pères fondateurs de cet état ont fait l'impasse sur les apports positifs que ces histoires auraient pu leur apporter. Forts de ce courage incommensurable que tous les pionniers possèdent, ils envahirent totalement et massacrèrent une culture présente sur ce continent depuis des lustres, celle des Indiens. S'il est inconcevable de créer une nation pacifique sur les centaines de milliers de cadavres qui jonchèrent tous les états de l'Amérique du nord, il n'en est pas moins inconcevable d'en tirer une impression de toute puissance pour ceux qui bâtirent cet empire, ce géant aux pieds d'argile. C'est là que le bât blesse, ils ont cru que leur besoin de liberté pouvait s’accommoder des tueries et des privations de liberté pour ceux qui ne pouvaient que faire allégeance devant une telle puissance. Indiens et esclaves en payèrent un prix insupportable.

L'arrogance occidentale

Mais cela n'était pas une erreur de la nature, cette grosse tête que je reproche aux étasuniens provient de l'arrogance naturelle du monde judéo-chrétien, seul bagage qu'ils emportèrent avec eux dans leur conquête de l'ouest. Les religions révélées du continent européen l'ont rendu aussi intolérant et xénophobe que possible. Se haïssant entre eux, les adeptes de ces religions, auxquelles vint s’ajouter l'Islam au VIIe siècle, le message d'amour prôné par le Christ comme Mahomet avait un certain mal à passer, à s'imposer. C'est donc tout naturellement que les blancs surtout chrétiens, catholiques, anglicans et protestants, réglèrent le problème des peuples autochtones, comme celui des esclaves qui firent de ce pays une force économique extraordinaire, en les asservissant indignement. Voilà d'où vient ma petite acrimonie à l'égard de ce grand pays. J'ai du mal avec ça. Je ne comprends pas qu'un thuriféraire de la liberté puisse s'arroger le droit de priver les autres de ce qui lui donne une raison de vivre puissante. Comment se peut-il qu'une telle dose de bêtise garnisse des esprits qui, par ailleurs, étaient capables des meilleurs projets et des plus belles intentions ?

Mais comme je le dis souvent, si un jour nous sommes jugés, nous le serons sur nos actes, pas sur nos bavardages et nos promesses non tenues. L'enfer est pavé de bonnes intentions dit-on, certes. Mais, même s'il est bon au moins d'en avoir, des bonnes intentions, cela ne suffit pas. Il faut que les actes confirment la pensée pour lui donner toute sa dimension.

Le pire des juges ? Soi-même

Dans ce pays où chacun peut être armé jusqu'aux dents dans le respect de sa Constitution, il est par exemple interdit de servir de l'alcool avant midi dans les restaurants de l’Oregon. Les jeunes peuvent conduire à seize ans mais ne sont majeurs qu'à vingt-et-un… Des exemples à foison peuvent être donnés sur les incohérences d'un système qui se veut rigoureux mais qui est surtout traditionnellement puritain. Peut-être était-ce pour combler leur déficit de moralité que les premiers colons de cette Amérique que ceux-ci en devinrent les plus intégristes et faux dévots que l'occident ait connu. Il semble assez incompréhensible que les pires conservateurs soient chrétiens, tout en étant aussi racistes, intolérants et axés sur eux-mêmes et leur fortunes diverses. Par ailleurs, il est assez surprenant de voir la sévérité des artistes à l'encontre de leur système, les films ne manquent pas pour critiquer ce que font quotidiennement les politiciens. Les attaques contre les profiteurs d'une machinerie faite pour les uns et pas pour les autres sont légion, cela correspond certainement aussi à un comportement chrétien qui est toujours en recherche d'absolution après une bonne confession bien sentie, peut-être…

Plus le temps passe et plus je me dis que les plus grands soucis, les plus grandes sources de problèmes de notre monde proviennent majoritairement de nos religions et des manières assez étranges de les avoir établies et respectées… Mais moi, ce que j'en dis…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com