Log In

Migrants ou réfugiés, que choisir ?

Migrants ou réfugiés, que choisir ?

Il semblerait que les Français soient partagés sur l'entrée sur leur territoire d'un grand nombre de réfugiés. On pouvait s'en douter mais remercions tout de même les instituts de sondage qui aiment à enfoncer des portes ouvertes pour satisfaire leurs donneurs d'ordre. Mais, ces gens sont-ils des réfugiés ? Qu'est-ce qu'un réfugié d'abord ? Et puis, si nous remettions les faits dans l'ordre chronologique, ne serions-nous pas surpris de voir que la déstabilisation du Moyen Orient n'est pas le problème de ses habitants mais bien le nôtre. Alors que nous ne savions pas le régler dans le cadre de nos frontières… C'est de notre incapacité à avouer nos erreurs, à aller toujours au plus pressé et au plus près de nos intérêts immédiats que nous avons bouleversé le monde.

Qui est quoi ?

Selon le Larousse il existe des différences entre ces deux mots dont voici les définitions rapides.

Réfugié : Personne ayant quitté son pays d'origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, et ne bénéficiant pas, dans le pays où elle réside, du même statut que les populations autochtones, dont elle n'a pas acquis la nationalité.

Migrant : Déplacement volontaire d'individus ou de populations d'un pays dans un autre ou d'une région dans une autre, pour des raisons économiques, politiques ou culturelles.

Force est de constater que la partie commune de ces deux définitions repose sur le contenu politique des raisons de la mouvance des populations concernées. Car finalement l'écart est si ténu, l'altérité est si ridicule, que les gens qui opposent les réfugiés aux migrants en sont pour leurs frais, il n'y a pas d'opposition ou de dissemblance. Il s'agit bien dans tous les cas, quelles que soient les origines des gens qui parsèment les routes de l'est européen ou la mer Méditerranée, de personnes qui se déplacent pour des raisons politiques. La guerre est une raison politique, la dictature est une raison politique, la privation de droits, la misère établie par des régimes soutenus et financés par l'Europe et surtout la France pour l'Afrique, tout ça sont des raisons politiques. Alors politiciens de tous bords, ne jouez pas sur les mots pour cacher votre impéritie, vos manquements, vos égarements mégalomaniaques, vos décisions stupides et irréfléchies. Vous êtes coupables et responsables.

Tous à la mer ou pire

J'entends, je lis et je vois des gens qui ne comprennent pas ce que je dis car nous ne parlons pas le même langage, malgré le fait que nous discutions tous en Français. S'il est vrai que nous pensons, tous, à tort, que notre point de vue est sans doute le seul valable, cela ne devrait pourtant pas oblitérer chez nous une sagesse minimale nous imposant de tenter de comprendre nos interlocuteurs. Je passe pour un ouvreur de frontière, un jusqu’au-boutiste de la pénétration des migrants-réfugiés en Europe, un adepte du laisser-faire et de l'aide globale à tiroir ouvert. Je dois avouer que cela me flatte mais malheureusement ce n'est pas vrai. J'aimerai avoir l'esprit léger que donne la certitude d'avoir raison mais ce n'est pas le cas, je doute, et donc je me questionne et me documente. Je réfléchis et tâche d'oublier les propos lénifiants et mensongers des médias qui ne font que répéter bêtement et sans vergogne les ordres des gouvernements en place. Cela n'est pas interdit, pas encore, cela est même conseillé pour l'hygiène de nos cerveaux et de notre éthique. Je vais maintenant, en apparence, passer du coq à l'âne, accrochez-vous.

A qui la responsabilité ?

Vous savez que près de 50 % des populations des espèces d'animaux marins ont diminué entre 1970 et 2012. Si ajoute au fait que les populations humaines qui vivent près des côtes et donc de la pêche majoritairement, le fait que la montée inéluctable des mers et océans va dramatiquement faire disparaître des millions d'hectares de terre sur lesquels vivent ces mêmes populations, qu'adviendra-t-il de ces migrants-réfugiés nouveaux ? Ce sont aussi des raisons politiques qui ont détruit le monde que nous connaissions, ces gens sont aussi des êtres humains à qui leurs frères ont retiré tout droit à la survie pour défendre des intérêts opposés aux leurs alors que ces gens-là ne demandaient rien à personne. Dire que les victimes de la montée des eaux et de la perte par cause de surpêche de leur moyen de subsistance doivent rester chez eux alors que leurs chez-eux est sous les eaux n'est certes pas très charitable, eh bien c'est exactement ce que nous faisons avec les Syriens, les Libyens, les Africains de toutes origines géographiques. Nous avons semé la zizanie chez eux, nous avons livré des armes à des fous dangereux, nous avons laissé faire des chefs d'état véreux et dictateurs féroces qui voulaient se débarrasser de voisins gênants, nous avons vendu les bombes qui ont détruit toutes les maisons de ces gens pour la défense de notre PIB, comment peut-on croire que ces gens n'ont pas le droit de venir chez nous pour y faire ce que nous avons fait chez eux ? C'est de la naïveté, pire c'est de la politique sans éthique, celle des gouvernements de notre misérable monde. Alors je ne joue pas sur les mots car nous parlons ici d'êtres humains qui ont autant que nous le droit de vivre et de voir grandir leurs enfants en leur donnant un avenir, tout ce qu'on peut dire contre cela n'a aucun intérêt.

Si nous ne nous attaquons pas à la racine du mal, la prochaine conflagration aura bien lieu en Europe et au Moyen Orient et c'est sera de notre faute. Cette racine n'est autre que notre arrogance et notre vanité et tout ce dont ces défauts nous font faire de plus bas.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com