Log In

Vent violent autour des Mistral

Vent violent autour des Mistral

Coup de vent sur le mensonge continuel de nos gouvernants quelles que soient leurs couleurs politiques. Couleur politique qui tourne souvent autour de celle du pourrissement, pas étonnant que celui-ci tende au vert car c'est bien dans ce parti politique, les Verts justement, proche du pourrissement absolu que nous trouvons l'origine de cette même couleur pour ses confrères. Pourquoi tant de colère me direz-vous alors même que cet état de fait n'est que la longue et morne répétition des mêmes comportements et attitudes de nos dirigeants ? Tout simplement parce que le mensonge qui touche à la vente larvée de nos Mistral à la Russie est le paroxysme de la médiocrité d'un gouvernement indigne.

Les raisons de la colère

Non, je ne me prends pas pour Hervé Bazin en parodiant le titre de son œuvre, mais j'attire simplement l'attention de chacun sur des faits, qui ne sont pas plus graves qu'à l'accoutumée mais qui symbolisent les intentions de nos dirigeants et le respect de leur peuple, celui dont ils ont charge de défendre les intérêts. Dans cette affaire de Mistral avec les Russes, on peut ou pas être en accord avec l'annulation du contrat, là n'est pas mon propos. Quelle que soit l'option que chacun aura loisir de choisir, les arguments ne manquent pas de tous les côtés. Mais ce n'est pas de cela que je souhaite vous parler mais de la manière, quelque peu cavalière, que notre gouvernement, avec le président à sa tête, se moque de nous tous, que nous agréions ou pas à leur choix. Lorsqu'ils nous rabâchent que cette rupture contractuelle ne coûtera rien au contribuable, nos ministres et président nous mentent effrontément. Le Canard Enchaîné montre avec force documents et détails que le financement de cette gabegie va bien retomber sur les frêles épaules populaires au bout d'un compte qui sera plus près de deux milliards d'euros que des 950 millions présentés par Sapin et sa forêt de conseillers.

Mensonge et châtiment

Que nos impôts servent aux frasques de nos président, ministres et élus de tous les niveaux, nous le savons déjà depuis longtemps. Mais qu'on nous prenne pour des imbéciles en nous racontant que la COFACE allait couvrir le risque financier de nos accords avec les Russes alors même qu'il s'agit de l'argent de l'état qui est resté à la disposition de cette institution à hauteur de 10 milliards lors de sa privatisation, là on touche le pompon. Comme d'habitude le problème n'est pas là où le montrent les journalistes mais ailleurs. Tout d'abord comment l'état peut-il laisser une trésorerie de 10 milliards à des investisseurs privés qui ne défendront certainement pas les intérêts de celui-ci prioritairement ? Et surtout sans le dire ouvertement à ceux qui ont payé de leurs deniers cette trésorerie laissée à bon compte aux « amis » bénéficiaires de cette privatisation. C'est, comme le fait remarquer très justement le journaliste du Canard Hervé Martin, bien nous qui allons payer cette rupture contractuelle avec cette trésorerie faite de nos impôts comme le confirme la direction de la COFACE. Second problème, puisque c'est bien nos impôts qui vont payer les frais de cette peu reluisante affaire, pourquoi l'état ne nous le dit-il pas ? Et pour finir, pourquoi nous ment-il, cet état qui est censé nous représenter, pourquoi nous dit-il sans relâche que c'est la COFACE qui a payé au lieu de nous dire la vérité ? C'est ce mensonge que je trouve le plus ignoble, il mérite un châtiment !

Passer de l'ignoble à l'abjecte

Comme je vous le dis souvent, ce n'est pas le problème dont on vous parle qui est important mais la source qui l'a généré. Qu'on soit assez stupide pour annuler un contrat avec un client dans une économie de marché, où même les socialistes acceptent de vendre leur mère pour gagner quelque argent, c'est déjà beaucoup. Qu'on soit assez filou pour payer le coût de cette stupidité avec de l'argent caché dans les poches d'un partenaire aussi voyou que vous, c'est trop. Mais qu'en plus, on soit assez escroc pour cacher le véritable banquier de cette opération, en l'occurrence le contribuable, la coupe est pleine. Car ces 10 milliards sont à nous, ce sont nos taxes et nos impôts qui sont répandus dans les poches des uns et des autres et pourquoi pas des Russes aussi. Alors moi je suis horrifié de voir cela. Imaginez-vous dans quel état d'esprit sont nos représentants, nos élus, nos mandataires, lorsqu'ils pensent à nous, ceux qui les ont mis en place, leur ont donné la responsabilité de s'occuper de nos affaires, les nôtres pas les leurs. Quels sont les sentiments qui les habitent quand ils se moquent de nous de pareille façon ? C'est vous dire le peu de respect que ces gens ont de nous, pauvres hères, électeurs sans cervelle, lobotomisés absolus que nous sommes à leurs yeux pleins de leur cupidité et de leurs ambitions. Ils nous haïssent à un tel point que le respect ne peut pas exister. Mais pour les remercier le bon peuple de France va retourner aux urnes pour élire des conseillers régionaux qui vont, eux-aussi, se moquer de nous à leur propre niveau.

Nous avons les élus que nous méritons, une fois de plus, je le dis. Allez-y messieurs et mesdames les bandits, nous vous remercions par avance de vos largesses en nous laissant survivre dans la honte.

A bon entendeur,devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com