Log In

Air France… Quel exemple !

Air France... Quel exemple !

La belle affaire, l'événement mondial, les premières pages de tous les journaux français et étrangers, la violence a fait une nouvelle victime hier lors des pseudos négociations entre Air France et ses syndicats. Cette victime est la politique. Bien sûr, nous sommes tous d'accord, la violence est inacceptable, le dialogue doit prendre le pas sur les luttes physiques entre les adversaires sociaux qui ne sont plus des partenaires sociaux. Pourquoi la politique est-elle victime des actes d'hier, repris et diffusés en boucle sur toutes les chaînes d'information de France et d'ailleurs ? C'est simple, l'unanimité contre ces faits est caractéristique du politiquement correct qui rend le conflit, la discussion, l'opposition, complètement obsolètes. Or, sans conflit, sans discussion, sans opposition, il ne peut y avoir d'évolution dans la société, pas de politique. La paix n'apporte rien si elle est le résultat d'un renoncement aux divergences d'opinion !

La violence est-elle légitime ?

Je vous rappelle que la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de la Convention du 24 juin 1793, dans son article 35, autorise, voire oblige, le peuple à se soulever contre un gouvernement qui aurait perdu la notion de la défense des intérêts de celui-ci. Voici ce texte : Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. C'est très clair, non ? Pourquoi nos légistes, inspirés par les politiciens qui les avaient missionnés, ont-ils préféré prendre la Déclaration de 1789 plutôt que celle de 1793 ? Bonne question, non ? La République ne peut vivre et protéger ses citoyens lorsque la confusion, la lutte fratricide, les heurts sont le moyen d'expression favori de toute revendication d'une catégorie de citoyens vis-à-vis d'une autre. Cela est certain. Mais cela est vrai dans la mesure où la violence n'est pas prodiguée elle-même par le gouvernement de la République. Si cette violence, dite légitime puisque réalisée par l'état et ses représentants dans l'intérêt de tous, existe, sa seule existence justifie celle employée par ceux qui se disent floués par une injustice dans l'exercice des fonctions des gouvernants vis-à-vis d'une partie des gouvernés. Or la violence est avant-tout d'état.

C'est pas moi… C'est eux…

Telle une cour de récréation de primaire, les antagonistes se renvoient la balle en se disant des noms d'oiseaux. Qui est à l'origine de la violence ? Est-ce que l'arrogance des uns n'est pas déjà une violence ? Est-ce que le choix d'une économie de marché, qui n'est pas accepté de tous, économie basée sur la compétition et l'opposition des uns contre les autres dans tous les domaines qu'elle touche, n'est-elle pas déjà une déclaration de guerre contre ceux qui ne peuvent lutter, qui ne peuvent se défendre et qui n'auront plus rien pour se protéger ? Le fait de refuser de discuter ou de discuter sans même écouter ce que disent les participants à la conversation n'est-il pas déjà de la violence ? De l'humiliation ? De l'agression, sans violence physique mais avec une extraordinaire violence psychologique ? Et du fait de la conclusion d'une discussion où les autorités font fi d'une partie non négligeable des citoyens opposés à ses projets, si ces opposants manifestent, de leur envoyer des troupes armées comme si elles partaient en guerre et en utilisant des armes de guerre, comme à Sivens, n'est-ce pas de la violence à l'état pur ? Nous arrivons à un stade dans notre société franco-française où le débat n'existe plus. Chacun vient avec ses idées et les étalent sans même entendre ce que les autres disent, sans même vouloir les écouter. Si vous n'appartenez pas au groupe de ceux qui crée le politiquement correct ambiant, vous êtes un réactionnaire, un nazi, un être abjecte dont la société doit se débarrasser. Et cela, n'est-ce pas violent ?

Un peu d'histoire

Relisez vos livres d'histoire et dites-moi si la violence n'a pas été l'outil indispensable qui a généré le monde que nous avons choisi d'établir. La violence est partout, dans nos gouvernements qui jouent aux échecs avec les dirigeants des pays sous-développés qu'ils nomment et retirent comme leurs intérêts le demandent. Qui, lorsque cela n'est pas possible pacifiquement, n'hésitent pas à forger de toutes pièces des soulèvements et des guerres civiles destructrices et sanguinaires. La seule raison pour laquelle les politiciens préfèrent la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 est justement l'absence du droit à une violence légitime du peuple à l'encontre des éventuels faquins qui le mènent dans le mur. Les politiciens ont peur, là est leur seul problème. Ils savent que si la violence populaire se développe, ils ne pourront la contenir et devront un jour ou l'autre s'effacer, disparaître d'un pouvoir qu'ils auront capté, séquestré et détourné de ses objectifs. C'est pour cela que l'unanimité est faite contre les actes d'hier, la crainte d'un début de quelque chose difficile à anticiper, à maîtriser. Pour ma part, je ne suis pas pacifiste, je vais encore plus loin, je suis non-violent. Être pacifiste c'est vouloir la paix, être non-violent est réfuter à toute violence le droit d'exister. Cependant, lorsque les mots ne sont plus écoutés, les promesses non tenues, les actions contraires aux principes pour lesquels ceux qui sont nos représentants ont été élus, que la manifestation d'idées « non orthodoxes » vis-à-vis de la pensée dominante est prohibée… Que reste-t-il ?

Je comprends la violence, c'est pour cela que je suis non-violent. Il faut que le pouvoir se souvienne que les pots de terre sont si nombreux qu'ils arriveront bien à cabosser les pots de fer. Alors, pour éviter toute violence, chers gouvernants, commencez par la retirer de votre boîte à outils !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com