Log In

« La » Chronique du week-end… (162)

"La" Chronique du week-end... (162)

La semaine passée s'est achevée sur la déculottée infligée à l'équipe de France par une horde de vrais joueurs de rugby. Je n'y reviendrai pas, aucun intérêt, ni pour le rugby, ni pour ces champions que tout le monde dit humiliés mais qui finalement n'en ont rien à faire du tout. Le principal étant de paraître et de bien gagner sa vie, n'est-ce pas ? Il en sera de même de la conférence sociale qui commence ce jour sous des auspices radieux. En fait, je constate que dans notre beau pays, rien ne va complètement mal mais rien ne va complètement bien. De toutes les manières, nous n'allons pas parler de ce qui passe de bien, cela n'intéresse personne, non ou je me trompe ?

Qui a un point de vue, son point de vue ?

C'est l'éternelle Question que je me pose à chaque fois que je vois des bouchons se former lors d'accidents de la route, où les automobilistes regardent avec curiosité malsaine le malheur des autres sans les aider ni les soutenir… Pourquoi avons-nous cette curiosité morbide, voyeuriste et discourtoise vis-à-vis des gens dans la peine ou la détresse ? J'avance une idée… Peut-être parce que nous sommes habitués aux mauvaises nouvelles, aux appels au secours lancés par des actualités uniquement orchestrées pour nous détruire toute volonté, pour annihiler nos capacités cognitives et de réflexion et surtout faire régner la peur. Nous regardons ce qui risque de nous arriver pour alimenter cette peur viscérale que des décennies d'information nulle et destructrice ont générée. Nous vivons à côté de nos vies, nous jouons des rôles qui sont sociaux mais sans lien social. Nous sommes des zombies économiques, des acheteurs lobotomisés qui ne savent pas que leur autonomie a été bradée contre une soumission qui leur donne un confort qui ne les satisfait pas et ne les satisfera jamais. J'étais avec des amateurs de rugby samedi soir pendant le match… C'est à croire que le sport est devenu le seul motif pour lequel les gens partagent encore un peu, et encore, il s'en fallut de peu que certains ne se disputent pour des questions sans intérêt et n'ayant aucun rapport avec le rugby.

Mon point de vue est le seul valable… Problème. Chacun pense ça !

La CGT ne participe pas à la conférence sociale de Hollande, non pas le pays, je parle de notre président qui fait tout pour animer la vie politique française pour sauvegarder les ruines du PS et organiser une putative réélection en 2017. Cette conférence n'aboutira à rien bien entendu, de toutes les manières il n'y a plus de dialogue social dans notre pays depuis longtemps. Avec des syndicats qui ne représentent plus personne, mis à part leurs cadres qui défendent leurs avantages et prébendes au lieu de protéger leurs adhérents, le peu qui reste. Avec un gouvernement qui se dit de gauche et qui fait pire que ses prédécesseurs en matière de protection sociale. Avec des parlementaires dits de gauche aussi qui parlent de la générosité dont la gauche caviar se réclame mais dont elle est incapable. Avec un président traître à ses électeurs, traître à sa cause, traître à ses amitiés, mais fidèle à ses camarades de promotion. Avec une droite toujours plus à droite, à tel point qu'elle s'apparente aux couleurs frontistes et parle de la même façon. Avec un MEDEF vainqueur de tous les débats, obéi par tous les élus de gauche comme de droite comme d'ailleurs, qui fait passer toutes ses demandes en faisant croire que rien n'est possible sans celles-ci, pendant que le gouvernement fait mine de croire les mensonges impertinents et colossaux de Pierre Gattaz et de son orchestre. De quelle conférence sociale parle-t-on ? Ce sera comme à l'accoutumée, un récital pro-Medef devant un parterre acquis à sa cause. Bien vu l'artiste.

Heureusement les USA sont là pour l'animation de nos vies sans intérêt

Ils me fatiguent, tiens si on disait tout le bien que les drones méritent. Lisez cet article, il n'est pas exhaustif, « Le Monde » appartient tout de même à des ténors de notre industrie libérale et donc ne dira jamais trop de mal de son inspirateur ultra libéraliste étasunien, c'est clair. Cependant, certainement pour donner le change, de temps en temps, ce journal à grand tirage, donc fait pour les cheminées, se fait le chantre des opposants à l'empire américain. Je vous rassure, ça ne dure jamais longtemps. En fait, « Le Monde » vient de prendre conscience de ce que beaucoup de Pakistanais, de Palestiniens, de Yéménites, j'en passe et des nombreux, disent depuis longtemps. Obama, cet hypocrite qui se dit démocrate a été le fer de lance d'une armée intéressée par des armes où les risques sont minimes pour elle même au détriment de l'efficacité militaire. Car finalement, teur des enfants et des vieux, c'est bon pour la planète, non ? Ces Américains sont tellement écologistes qu'ils parviennent à anticiper sur les problèmes démographiques qui seront la base de nos soucis dans un très proche avenir, pensent-ils. Ils rêvent d'une terre où il n'y a aurait plus d'arabes, ils veulent dire des musulmans mais ils ne font pas la différence, plus de noirs, plus de Mexicains, enfin juste eux et quelques peuplades d'esclaves pour fabriquer leurs jouets et gadgets qui les excitent tant.

Comme vous le voyez, rien n'a vraiment d'intérêt, du rugby à tout le reste, il faut tout jeter et tout recommencer… Mais mieux ! Que nos bêtises nous apportent au moins les leçons que nous méritons.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com