Log In

Pas d’allumettes dans la poudrière, SVP

Pas d'allumettes dans la poudrière, SVP

Encore une information d'importance galactique, Le Drian, le militaire de notre gouvernement, le ministre de la guerre comme nous disions jadis, est venu devant les caméras, comme les politiciens l'adorent, pour dire que nous avons fait un second raid aérien sur Daesh. Quel talent ! Les Russes en quelques jours ont fait plus de raids que quiconque dans l'espace syrien. Bien évidemment, les Russes, tout comme les Américains, les Français ou les pays du Golfe mêlés à ce conflit, défendent leurs propres intérêts et ceux-ci ne convergent pas forcément entre eux. Les Russes tombent à bras raccourcis sur des « modérés », dit-on. Pour ma part, je ne comprends pas ce que cela signifie. Quelle différence entre Al-Qaïda et l'état islamique, ils sont financés, armés, entraînés par les mêmes, quels sont les arguments pour dire que le bien est d'un côté et le mal de l'autre ? Il n'y en a pas !

Explosion possible ?

En fait, si on se pose les vraies questions, y aurait-il un problème au Moyen Orient si le conflit qui sépare Israël et la Palestine, depuis la création de l'état hébreux, avait été réglé avec le même enthousiasme que les alliés développent dans la lutte contre l'Islam intégriste de l'état islamique ou d'Al-Qaïda ? Là est finalement la vraie source de nos soucis dans cette région qui s'apparente plus à une poudrière qu'à un salon de thé. Que les Russes et tous les autres antagonistes de la guerre en Syrie et en Irak soient là pour asseoir leurs positions hégémoniques dans la région ou plus globalement sur l'échiquier mondial ne fait aucun doute pour tous les gens encore munis de cerveaux et qui s'en servent. Le droit d'ingérence humanitaire sert de couverture à toutes ces entreprises qui ne visent qu'à garantir aux empires de notre petite terre leur puissance et leur volonté d'asservir les autres peuples à leur domination sans partage. Sous prétexte de défendre des populations en péril, nous attaquons des pays en dissimulant nos véritables raisons d'invasion car, malgré l'absence de honte et de sentiment de culpabilité des grands démocrates que nous sommes, nous devons tout de même sauver la face et apparaître comme les défenseurs de la veuve et de l'orphelin.

Une paix impossible

Je crois en effet que la paix entre la Palestine et Israël est la pierre angulaire de toute paix globale au Moyen Orient. Malheureusement, nous en sommes très loin. D'ailleurs, même si les Israéliens souhaiteraient une paix réelle, leur gouvernement, comme tous ceux de notre planète, n'en fait qu'à sa tête et tous les Dieux savent que les politiciens n'ont rien dans la leur hormis leurs intérêts propres. Comme à l'accoutumée, si vous voulez découvrir pourquoi les choses se font il vous faut d'abord découvrir à qui elles profitent. Je le dis souvent, la paix n'existera que lorsqu'elle rapportera plus d'argent que la guerre. Force est de constater que ce n'est encore pas le cas. Israël est gavé d'armes et de dollars de la part des USA et de sa diaspora, ce qui lui permet de vivre au-dessus de ses moyens réels et de continuer à tenir la dragée haute à tous ses voisins. En sus des conditions matérielles importantes accordées par leur allié américain, celui-ci les défend bec et ongles au conseil de sécurité ou à l'ONU à chaque fois que l'impérialisme israélien fait jour. Une fois encore, nous nous apercevons que les peuples ne sont absolument pas décisionnaires et que ce sont leurs représentants, qui les manipulent et les maintiennent dans la peur, qui décident de ce qui sera bon pour le pays sans concertation aucune avec leurs donneurs d'ordre, les citoyens.

C'est la démocratie qu'on assassine !

Ce faisant, le peuple est noyé dans une masse d'informations qui ne sont que la propagande de leurs gouvernants qui montre à tous combien ceux-ci prennent à cœur la défense de leur état, de leur civilisation et de leur mode de vie. Il n'existe pas un pays sur terre où la démocratie s'applique, ne serait-ce que partiellement. Et ne croyez-pas que le fait de glisser votre bulletin dans une urne vous garantisse quoi que ce soit. Ce n'est pas l'action de voter qui prouve que la démocratie vit, c'est l'application de ses principes fondamentaux qui reposent sur celui qui en est le fondement ; le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. Vous croyez que je m'éloigne du sujet de mon début d'article ? Eh bien non ! C'est justement un problème démocratique qui fait que les conflits couvrent une grande partie de notre petite boule bleue. L'enrichissement des cadres palestiniens et israéliens par la guerre fait que la fin n'est pas proche. Même les religions trouveraient certainement des terrains d'entente, comme ce fut le cas pendant des millénaires, si nous avions un tout petit peu d'influence sur nos dirigeants qui jouent aux échecs et à celui qui aura la plus grosse ou la plus grande. Ce concours de testostérone se fait aux dépens des peuples aveugles et résignés, dont les tenants du pouvoir, en utilisant tous les outils à leur disposition, les médias et la désinformation entre autres, ont fait le choix de lobotomiser, d'annihiler toute réflexion de leurs citoyens. Ce Monopoly des riches et des puissants se joue à huis clos et nous, les sans dents, ne pouvons entendre que les rires des vainqueurs dont nous ne serons jamais.

Alors oui, nous allons vers la troisième intifada avec son cortège de morts et de souffrances. Certains vont encore s'enrichir pendant que d'autres mourront pour les gaver !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com