Log In

Editôt ou éditard… (165)

Editôt ou éditard... (165)

La victoire attendue en Birmanie, au nom officiel de Myanmar, et des candidats du parti de « La Dame de Rangoun », Aung San Suu Kyi, remet au goût du jour une vedette inattendue ; la démocratie. Cette fille du général assassiné quelques mois avant l'indépendance de son pays, est-elle une démocrate ? Les militaires, qui l'ont claquemurée pendant 15 ans dans sa résidence de la capitale, ont prouvé, si c'était nécessaire, que, eux-mêmes, ne savaient pas ce que la démocratie était. Mais, le massacre des musulmans du sud du pays dans le silence coupable de cette dame, qui se dit démocrate, peut engendrer diverses interprétations de sa définition du terme le plus à la mode dans la bouche des politiciens qui ne savent généralement pas comment l'employer ; la démocratie.

Démocratie ou démoncratie ?

La manière, assez exclusive et sans partage, dont cette lauréate du prix Nobel de la paix use pour gouverner son parti crée aussi quelque amertume dans l'esprit des vrais démocrates. Mais, me direz-vous, la meilleure réponse à faire à une junte ou une dictature ne demande-t-elle pas des ennemis aussi forts et efficaces, aussi bien organisés et unifiés derrière une figure messianique qui représente le but à atteindre en le personnifiant ? Pour ma part, non ! C'est une solution de facilité. Mais, nous devons admettre que la démocratie, telle qu'elle fut inventée par nos philosophes grecs antiques, n'est pas facile à exercer. J'ai l'habitude de dire que cette manière de mener une République est un sport de riche. Pour pratiquer la démocratie il faut tout d'abord avoir les moyens de le faire, ensuite il faut posséder un niveau de conscience politique important, ainsi qu'une instruction et une culture de niveau aussi importants. Ces conditions font de la démocratie une pratique difficile à exploiter politiquement dans des pays où la frustration et le repli sur soi imposé par les dictatures qui ont annihilé la pensée libre. Les partis politiques, qui se créent presque naturellement, dès le début de toute démocratisation sont empreints, malgré leur résistance au régime antérieur, d'un même comportement centralisateur et peu démocrate. C'est un fait qu'il faut être fort pour lutter contre les forts. Cependant, c'est antidémocratique et donc insupportable.

Les partis sont-ils une preuve de démocratie ?

Les regroupements de personnes se font par la détermination de projets communs. C'est ainsi que la demande populaire de démocratie, et donc des libertés qui doivent l'accompagner, engendre instantanément la nécessité de se rassembler, de former des partis qui synthétisent les désirs inassouvis de leurs membres ainsi que leurs attentes. Mais l'être humain est ainsi fait qu'il n'a pas le sens de la mesure. Et, souvent, lorsqu'il quitte une extrême c'est pour tomber dans celle qui lui est opposée. Nous pouvons le constater par le vote sans cesse plus grand en faveur d'un parti né et développé à partir de la contestation populaire contre les partis traditionnels, le FN, sur un fond de nostalgie monarchiste ou d'extrême droite. Que fait un électeur communiste en votant FN ? Il transgresse. Il passe d'une extrême à l'autre sans coup férir et surtout sans réfléchir. C'est la nature humaine qui veut toujours aller au plus simple, au moindre effort. Pour cacher le blanc on prend du noir et vice versa. De ce fait, il est important de se poser la question de la légitimité des partis, de leur sens dans une vie politique où les excès humains poussent ceux-ci à des attitudes et des positions qui ne correspondent plus aux membres qui les constituent. Est-ce aussi peut-être parce que les partis sont devenus la chasse gardée d'oligarques politiques qui se disent les représentants de leurs membres mais qui ne sont que les défenseurs de leur statut personnel. Le point commun de tous ces problèmes est bien la corruptibilité de l'être humain.

Mouvement commun… Nouveau parti ?

J'ai participé lundi dernier à une réunion organisée par un cadre de EELV, ou de ce qu'il en reste. Cette personnalité a créé une coopérative de réflexion où toutes les obédiences politiques réfractaires à la politique gouvernementale et plutôt de gauche sont les bienvenues. Je participais à cette réunion en tant que décroissant. Après une demie heure de discussion et ma demande de savoir qui était dans la salle pour connaître les organisations présentes, l'aveu tomba, plus de 50 % de l'auditoire était d'Europe Écologie Les Verts… Horreur, angoisse et putréfaction ! Ces gens n'ont finalement peur de rien. Devenus inexistants dans l'échiquier politique, ils veulent faire une OPA sur les petits partis ou mouvements pour retrouver des troupes qui se sont éparpillées du PS au FN. Je partis bien avant la fin de la soirée au grand dam de l'organisateur qui me courut après pour que je reste… sans succès. Hier, on a vu encore une tentative de sauver ce qui peut l'être d'une gauche complètement démolie de 3 ans de sociale démocratie, la création du Mouvement Commun, quelle histoire ! Après 5 ans de libéralisme débridé mais n'osant pas faire ce que Macron a mis en place, c'est trop. Et on voit encore tous ces gens de la gauche dissoute, ou en cours de dissolution dans une droite molle, se réunir, eux-aussi, pour confirmer que la gauche est bien morte malgré les derniers soubresauts naturels de son corps sans vie. Alors les partis ne semblent plus la solution, au moins les partis traditionnels. Pour les libertaires, parler de parti entraîne déjà l'excommunication, pour moi je crois qu'il y a surtout un problème de sémantique et que notre mauvaise habitude de jouer avec les mots leur a retiré tout leur sens puisque personne ne parle vraiment le Français, langage commun s'il en est dans notre beau pays.

Ce ne sont pas les partis qui sont en question mais bien la représentation… La nôtre, celle du peuple !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com