Log In

« La » Chronique du week-end… (168)

"La" Chronique du week-end... (168)

Pendant que nos libertés diminuent chaque jour un peu plus ; pendant que nos autorités, président en tête, interdisent les manifestations et les rassemblements ; pendant que des commissions commençaient à siéger hier dimanche pour ne rien faire de bon comme beaucoup de comités Théodule en sont capables ; pendant qu'Olivier Besancenot se faisait arrêter avec plus de 300 personnes sur la place de la République que nous devrions débaptiser pour la nommer place de l'oligarchie ; pendant que mes amis tentaient désespérément de faire front à des flics surarmés de manière pacifique et bon enfant ; je signais des dédicaces d'un bouquin qui essaie de proposer une solution à toute cette pagaille… Quelle ironie, quelle tristesse, quelle trahison des humains contre eux-mêmes… Mais, le pire est que nous continuons, pendant ce temps si précieux, à détruire ce qui nous fait vivre au point d'annihiler notre propre espèce…

Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?

Ces questions me paraissent importantes bien que personne, dans notre époque «formidable», n'y réponde avec intelligence et clairvoyance. Tout d'abord et pour la millième fois, notre combat contre le réchauffement n'est qu'une partie d'une guerre plus vaste qui touche tous les secteurs de la pollution que nous réalisons sur notre terre. Pour la millième fois encore, je vous répète que la planète ne mourra pas de nos exactions, non, jamais, nous ne sommes pas encore assez nuisibles pour atteindre un tel niveau de destruction. Non, ce que nous détruisons c'est notre propre espèce. les humains. Comme tous les détails de l'histoire de notre petite boule bleue dans l'immensité de l'histoire de l'univers, notre disparition n'engendrera rien de vraiment terrible à l'échelle incommensurable de cet univers dont nous prétendons découvrir les secrets et les arcanes. Bien entendu, comme je le dis souvent, tout est lié et notre disparition en tant qu'espèce aura une influence sur tout le reste de ce fameux univers. Mais cette influence sera la même à échelle humaine que lorsque nous écrasons une fourmi d'un pied désinvolte. Nous serons la fourmi sous le pied d'un géant, le cosmos global aura changé mais si peu… Nous devons bien comprendre que nous ne sommes rien et que nous ne sommes pas prêts de changer cela à voir notre peu de considération pour le reste de l'univers, dont nous faisons partie et que nous méprisons avec arrogance en pensant l'asservir.

Pourquoi tant de mélancolie ?

Je devrais être heureux, ma séance de dédicace s'est merveilleusement passée, j'ai beaucoup conversé avec des gens dont le nombre, bien que ridicule pour beaucoup, me rend fier comme Artaban. Malgré cela, je reste mélancolique, pour deux raisons au moins. Tout d'abord, ce qui se passe dans le pays des droits de l'homme n'est pas digne de sa petite histoire. Ensuite, j'ai rencontré des gens hier, au demeurant fort sympathiques et agréables, qui m'ont annoncé tout de go qu'ils ne pouvaient acheter mon bouquin parce qu'ils n'y comprendraient rien. Le fait qu'ils l'achètent ou pas n'est vraiment pas important. En revanche, j'ai pris comme une balle dans la tête en entendant cet aveu de faiblesse. A force de nous dire, depuis notre plus tendre enfance, que si nous ne sommes pas les premiers, les meilleurs, nous ne sommes rien, les êtres deviennent effectivement ce rien dont on les menace sans cesse. Ce n'est pas vrai, vous êtes intelligents et capables de choses extraordinaires, mais, encore faut-il que vous vous accordiez la chance d'essayer. Ce n'est pas ma thèse que j'ai fait imprimer pour impressionner un jury composé de gens qui croient détenir la vérité, c'est une utopie, la mienne, dans un langage commun, facile, sans expression énarquienne ou science-poienne. C'est un être qui écrit à ses contemporains, dans un langage presque familier et qui se veut clair. Comment croire qu'on veuille changer le monde si on s'adresse à une minorité inintelligible de savants qui ne se comprennent qu'entre eux ? Non, je finis par croire que les hommes méritent ce qui leur arrive. Nous ne nous battons pas, nous acceptons les rôles subalternes qui nous sont attribués alors que les premiers rôles sont les nôtres. Voilà pourquoi tant de mélancolie !

Échecs et bouchons

Le temps n'est pas de l'argent, il est de la vie ! Pendant que les politiciens de la planète vont tergiverser pour faire durer, aussi longtemps que possible, leurs contributions à notre disparition, en prenant des mines de preneurs de décisions positives et en accusant les autres du contraire ; nos petits parisiens ne parlent que des bouchons que la COP21 va imposer à la capitale. C'est à penser que les échecs prévisibles de cette conférence inutile sont moins importants que les soucis de circulation qu'elle génère, non ? Votre temps, celui que vous gaspillez, est votre vie. Chaque minute qui passe ne reviendra jamais et toutes les nanotechnologies qui vous promettent l'éternité ne vous ferons vivre que des vies sans autre intérêt que celui de consommer et de travailler pour pouvoir consommer. Ne serait-il pas temps de réagir ? Si ce n'est pour vous, faites-le au moins pour vos enfants et vos petits-enfants.

Je peux vous écrire le discours qui sera prononcé lors de la clôture de cet immense gaspillage que représente la plus grande sauterie jamais organisée par notre petit et ridicule pays. Pourquoi petit et ridicule ? Par ses intentions au regard de ses prétentions ! Lorsque nous prétendons être une des cinq puissances mondiales, lorsque nous nous vantons d'être les créateurs des droits de l'homme, lorsque nous affirmons avec arrogance et fatuité que nous sommes un modèle démocratique, nous nous devons aussi de nous conformer à nos prétentions clamées si fort et appliquées si peu.

Bonjour tristesse ! Demain sera un autre jour !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com