Log In

Qui devons-nous attaquer en justice ?

Qui devons-nous attaquer en justice ?

Il y a quelque chose de bizarre dans notre royaume. Je comprends bien que les attentats puissent générer une certaine fuite des touristes vers des cieux moins explosifs mais je suis toujours étonné par les gens qui s'efforcent de tout regarder par le petit bout de la lorgnette. Comme tous les détenteurs d'un cerveau qui s'en servent, je comprends que les soucis de nos hôteliers et de nos restaurateurs et autres conservateurs de musées. Bien entendu. Mais, je crois, mais je peux me tromper, que les victimes passées comme celles qui ne manqueront pas de s'ajouter dans l'avenir, méritent un tout petit peu d'égards, non, ou je me trompe. Mais, quand j'entends notre premier sinistre qui veut dédommager les professionnels du tourisme, je me pince pour être certain de ne pas rêver…

Faisons un procès aux terroristes… ou aux victimes

C'est vrai ça, ils sont tout de même sans gêne ces terroristes qui empêchent nos marchands de plaisirs parisiens de gagner leurs vies. Quel culot ! Ne savent-ils pas que Noël est proche et que c'est la période la plus propice au commerce. D'ailleurs il m'arrive de penser que ce n'est pas l'anniversaire de la naissance du Christ que nous fêtons mais bien le commerce qui a en pris la place. Et puis ces gens qui se laissent massacrer sans aucune pudeur dans nos bars, nos restaurants et nos salles de spectacle, comment peuvent-ils accepter de se prêter à ces manigances faites pour mettre en colère nos professionnels du tourisme comme ils se nomment eux-mêmes aidés en cela par un gouvernement si proche des entreprises ? C'est à croire qu'ils le font volontairement. Qu'ils aillent se faire assassiner ailleurs, par exemple en Afrique où nous massacrons nous-mêmes, Français, déjà beaucoup juste pour notre confort et nos splendides smartphones… Nous devrions faire un procès aux terroristes ET aux victimes, non mais sans blague !

Maintenant je redeviens sérieux ! Voyez-vous comment une civilisation peut devenir aussi pourrie qu'elle en a l'air ? Que ne ferions-nous pas, nous les nantis, pour ne rien perdre de notre luxe, pour nous baigner toujours plus dans le superflu, pour conserver nos richesses et surtout ne pas les partager ? L'argent est devenu le seul Dieu qui nous met tous d'accord, de la Chine aux USA en passant même par Cuba aujourd'hui. Il ne faut surtout pas lui nuire et l'empêcher de venir dans nos poches déjà bien garnies. Même les victimes ne suffisent pas à réfréner les velléités des chercheurs de profit, ils n'ont aucune pudeur, la sécurité des gens les intéresse moins que leur chiffre d'affaires, sympa, non ?

Une aide aux entreprises du tourisme ? Avec nos impôts ?

Je vous décris la situation… Un gouvernement de notre ancienne pseudo gauche ou plutôt de notre nouvelle droite ; une bande de fous furieux, qui ne croient pas plus en Allah que moi en Hollande, qui viennent détruire notre ville et surtout tuer nos enfants ; la fuite compréhensible des touristes de notre beau pays à la suite de ces destructions et tueries ; des « professionnels du tourisme qui pleurent leur départ et la perte de leur chiffre d'affaires ; un gouvernement tout acquis aux entreprises – oui, oui, le même que celui du début de la phrase – qui consolent ces mêmes commerçants en leur promettant des aides et des allègements de charge… La boucle est bouclée, les nuls du début se retrouvent à être aussi les nuls de la fin, j'avais commencé avec notre gouvernement et j'ai terminé avec lui. Pas mal comme situation, non ? C'est clair, limpide, même moi j'ai compris.

Notre gouvernement va utiliser nos impôts pour combler le manque généré par les massacres du 13 novembre vis-à-vis de ces « professionnels du tourisme » dont je parlais plus haut. Les chômeurs on s'en moque, on leur envoie des contrôleurs, on les radie à la moindre occasion. Les petites entreprises, les artisans – qui emploient le plus de salariés dans notre belle France -, toutes ces petites gens qui ne crient pas leur souffrance car ils n'ont pas de relais politique ou médiatique ; tous ces malheureux qui déposent le bilan à tour de bras, on s'en moque aussi. Mais dès qu'on touche aux grands pourvoyeurs de PIB, là, on se bouge et on les caresse dans le sens du poil. Pour un gouvernement de gauche c'est du meilleur effet. Les gros oui, les petits non ! Si on aide les hôteliers et les restaurateurs il faut aider tout le monde en commençant par les plus nécessiteux.

Hollande, Valls, Macron même combat pour la défense des nantis

Même si les « professionnels du tourisme ne sont pas tous des riches, ils ne doivent pas profiter d'une aide refusée à tant d'autres. Quand l'état, les institutions, les collectivités locales ou territoriales paient leurs factures avec des mois, voire des années, de retard, ils mettent en péril la vie des petites entreprises qui ensuite licencient et ferment pour certaines. Quand la plus totale gabegie règne dans la gestion festive de nos ministères, celle de nos dirigeants d'entreprises nationales et l'immense gaspillage réalisé en frais inutiles et constructions pharaoniques sans autre intérêt que le culte de la personnalité de celui ou celle qui les désire. Là pas de souci, on dépense sans compter et on oublie les malheureux.

Mais dès qu'on touche au PIB de nos gauchistes de droite, à la courbe du chômage qui ne changera pas de sens sans en avoir d'abord trouvé, là on se fend de nouvelles dépenses sur le compte des électeurs lobotomisés pour garantir un succès qui ne viendra pas. Nous vivons dans un monde d'injustice totale et notre pays en est un de ses meilleurs exemples. Et nous, nous en redemandons, à en croire les sondages, les Français sont pour une diminution de leurs libertés contre plus de sécurité… Les Français sont-ils stupides ? Pas à ce point. Personne n'est venu me sondé et ne viendra jamais, on ne sonde que les béni-oui-oui de notre gouvernement de guerriers sans imagination et sans responsabilité, des rois de l'incompétence depuis des décennies puisque nous allons toujours de mal en pis.

Mes frères et sœurs, mes amis, j'aimerai vous dire à quel point je vous remercie de payer vos impôts de plus en plus lourds, quoi qu'en disent nos élus et gouvernants, maintenant vous le savez ils seront utilisés à tout sauf à la santé, à la justice, à l'enseignement (au vrai), enfin à tout sauf à ce qui vous est utile. Bravo ! Et surtout n'arrêtez pas sinon nos restaurants préférés vont fermer. Ce serait ballot n'est-ce pas ? Où irions-nous nous faire massacrer ? Hein ? Je vous le demande…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

« L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Thomas THÉVENOUD et de Sylvie ANDRIEUX qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com