Log In

Vive le Monopoly

Pendant que l’Imperator Macron joue au Monopoly avec son chambellan Philippe, son ancien confrère, Wolfang Schäuble, ministre des finances allemand avoue une faute. Enfin une faute… une de celles que notre Macron aimerait commettre…

Le Monopoly des grands

De quelle faute parlé-je ? Oh juste une petite erreur de rine du tout, une peccadille. Il a avoué que la déroute financière de la Grèce a rapporté 1,345 milliard d’euros à l’Allemagne. Quand on sait que la ruine des pauvres enrichit les riches il n’y a pas de quoi s’étonner mais là… L’Allemagne joue le rôle détestable de la hyène ou du vautour, au choix. Depuis 2015 la Bundesbank a engrangé la modeste somme de 952 millions d’euros. Que les Grecs soient purgés en continu de tout ce qu’ils avaient à vendre… Qu’ils soient éreintés de sacrifices sur leurs retraites et leur salaires de plus en plus bas… Peu chaut à nos « amis » allemands. Ce qui compte c’est le fric, le fric, le fric. Même un de leurs députés verts, pas comme les nôtres prostitués pour de vulgaires maroquins, a demandé de reverser les intérêts des emprunts qui ont enrichis l’Allemagne soit restitué à la Grèce… Peu de chance…

Le Monopoly des petits

Ce qui reste aux miséreux et aux innocents ne compte pas. Nous, les sans dents, les riens, nous pouvons aussi jouer mais pas au même jeu. Sur notre terrain de délassement pas de rue de la Paix, pas de Champs-Elysées, nous avons le choix entre les rues des dizaines de villes de banlieue où le chômage et les trafics fleurissent sans limite. Les économies, n’en déplaisent à des généraux qui ne savent pas ce qu’est la vie civile et ses embarras, qui vont nous tomber dessus ont comme résultat d’enrichir les banques. Pourquoi ? Parce qu’elles financent nos dettes et se paient en premier sur tout versement d’aides complémentaires, capital et intérêts compris. Voilà le monde que nous prépare celui que la majorité des votants du second tour des présidentielles a élu au poste d’empereur des empereurs. C’est ainsi que l’Afrique est ruinée, mais pas seulement, maintenant cela touche l’Europe… A qui le tour ? Italie, Portugal… France ?

Il y a des millions de reproches à nous faire, à nous, quine réagissons jamais quand nous le devrions. Même le roi de la maifestation Mélenchon ne dit rien, il prie seulement son Dieu Marx pour que les gens descendent dans des rues qu’ils ne veulent plus fréquenter que pour faire les magasins… O tempora, o mores…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com