Log In

A l’aide !!!

 

 

Comme vous avez pu l’entendre, l’incapacité de l’Europe à régler ses problèmes financiers obligent les banques centrales des pays (moins ruinés que nous ?) amis de notre continent à mettre la main à la poche pour nous sauver à la fois la face et de la banqueroute. Amusant, très amusant…

 

La banque centrale européenne (BCE), la réserve fédérale américaine (Fed), la banque du Canada, la banque d’Angleterre, la banque du Japon et la banque nationale suisse sont les heureux élus de la tombola du 30 novembre 2011. Les banquiers inquiets se voient maintenant rassurés de l’intervention de leurs confrères centraux qui comme en 2008 vont mettre un nouveau pansement sur une jambe de bois fraichement taillée. L’avantage avec les pansements de ce style repose sur le fait que les nouvelles pousses du printemps, qui garnissent la jambe de bois qui leur sert de support, décollent les pansements et les font choir sur le sol pour laisser la place à de nouveaux pansements qui tomberont à leur tour en automne. C’est ce qu’on appelle le cycle naturel des saisons.

 

Sur les 6 banques centrales qui nous aident, seules 2 d’entre elles se portent disons relativement bien… Il s’agit de celles du Japon et de la Suisse. Les autres sont déjà dans un état de décomposition avancé et n’attendent qu’une brise légère pour s’étaler sur le sol de notre fin d’année aussi tiède qu’humide dans l’hémisphère nord. C’est certainement pour habituer nos économistes distingués et nos politiciens menteurs à la tiédeur tranquille et à l’humidité des cachots qu’ils méritent. Donc les éclopés aident les tétraplégiques de la finance truquée.

Ce qui est étrange c’est cette volonté persistante de soigner la dette par le crédit… Trouver l’erreur… Quand on sait que la majeure partie de notre budget est utiliser à couvrir le paiement des intérêts de nos dettes colossales, expliquez-moi l’intérêt de creuser le trou dans lequel on s’enterre. Il serait intéressant de visionner une nouvelle fois le document fait par un canadien connu pour cette œuvre de vulgarisation sur la finance « L’argent Dette ».

 

Comment peut-on imaginer continuer de croître dans un monde qui a ses propres limites qui seront par ailleurs atteintes très rapidement à l’échelle de l’histoire de notre planète ? N’avons-nous pas honte de laisser cette décharge à nos enfants et à nos petits-enfants sans compter les générations que nous ne connaîtrons jamais… Alors, on va insuffler de l’argent frais, qu’il faudra rembourser bien évidemment, par une méthode très sophistiquée. Les banques centrales prêtent au FMI de l’argent que le FMI (oui le même) prêtera aux états qui ont besoin de ces liquidités pour continuer de payer les intérêts de leur dette… Oups, j’ai loupé quelque chose ou quoi ?

 

Une banque prête à une banque pour ensuite prêter au débiteur, encore une cascade d’intérêts qui va où d’après vous… Chez les banquiers… Comme d’habitude, mais qui va payer les intérêts au final, sans même parler du capital, c’est vous, c’est moi, ce sont tous les fiscalisés et, à moins de faire partie des riches qui gagnent beaucoup et ne paient pas d’impôts grâce à des manigances fiscales et autres niches, les dindons de la farce sont toujours ceux de la France d’en bas. Et en bas, ce n’est plus uniquement la dite « classe ouvrière », c’est aussi la classe moyenne et elles trinquent à la santé des banquiers omnipotents.

Il serait intéressant de voir comment sont constituées les banques centrales, ce sont des institutions qui rassemblent des banquiers privés qui grâce à notre ultra libéralisme des dernières années se sont mis à gérer la monnaie de nos pays de façon encore plus lucrative qu’ils n’en avaient l’habitude.

 

« Donnez-moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois. » Mayer Anselm Rothschild, banquier… Le message est clair et si un banquier le dit, y a-t-il une raison de douter du bien-fondé de ses propos ? N’avons-nous pas la preuve quotidiennement que ce monsieur a raison ?

 

Ce n’est pas être bolchévique ou d’extrême droite que de souhaiter rendre à un pays le contrôle de sa monnaie, c’est logique, c’est absolument obligatoire pour ne pas tomber dans la confusion d’intérêts dans laquelle nous vivons ces temps difficiles. Et il en est de même pour une communauté de pays, la banque centrale européenne doit assumer pleinement le contrôle de sa monnaie, l’euro, sous le contrôle politique des membres de l’ensemble de pays concernés. Alors, le problème se pose en Europe car celle-ci en fait n’existe pas encore. Nous avons un ensemble de règles qui régissent des fonctionnements et des relations entre pays voulant commercer ensemble, voulant se développer ensemble mais chacun gardant ses prérogatives et ses choix. Difficile, très difficile. Le pouvoir des USA vient du fait que les 50 états n’existent que chez eux, dès que nous passons aux relations avec des états tiers, une seule voix, une seule banque centrale qui a le pouvoir de décider pour les 50 membres, un seul gouvernement fédéral, une seule politique, des choix clairs et précis émis dans le respect (soi-disant) de la volonté populaire.

 

En Europe, le plus vieil espace politique occidental, le fédéralisme vient à peine d’éclore et on entend de plus en plus notre droite sarkozienne parler de renforcer la gouvernance européenne, en clair cela veut dire qu’ils souhaitent aller vers une confédération d’états voire rapidement vers un état fédéral équivalent à nos voisins d’outre atlantique. Le pire c’est que la gauche, qui n’est plus la gauche, parle de la même manière. Je ne suis pas contre le fédéralisme façon US mais dans les respect des « régions » et de leurs spécificités. Le nationalisme, dans l’esprit de la société de consommation que tous nos politiques veulent conserver à tout crin, n’a plus beaucoup de raison d’être, l’espace marchand prenant le pas sur tous les autres.

 

Alors fédéralisme ou pas, les dindons de la farce sont ceux qui règlent les additions sans cesse grandissantes de nos faiseurs de lois et de nos gouvernements. Allons-nous supporter cela longtemps, au vu de la manifestation anglaise de ces derniers jours, on croirait que non… Je l’espère…

 

Haroun.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com