Log In

A l’attaque ! Sus à la Syrie…

Comme le dit Pépère ou plutôt comme il nous le fait dire par Najat Vallaud-Belkcem, comme l’indique un de mes blogueurs préférés,  » qu’outre la manifestation de notre indignation et la dénonciation de la responsabilité du régime syrien dans l’usage des armes chimiques, nous devons désormais trouver la riposte appropriée ». Il pose d’ailleurs la bonne question notre Pangloss, avant de riposter ne faut-il pas être déjà attaqué ? Nous ne sommes pas attaqués, cela est certain, mais qu’y a-t-il de plus agréable que de taper sur plus petit que soi… Après la Libye, le Mali, voilà la Syrie… A qui le tour ensuite ?

 

 

 

Ce qui est alarmant c’est la répétition des hommes de droite, tous en chœur, concernant le fait d’avoir été grugé avec les armes de destruction massive inventées par les Américains pour anéantir Saddam Hussein et aller lui piquer son pétrole. Faisant preuve d’un manque d’imagination certain, ces mêmes Américains nous refont le coup des gaz pour se payer maintenant notre Bachar El Assaad syrien. Mais, il est faux de dire que nous ne savions pas que ces armes de destruction massive irakiennes n’existaient pas, nous le savions forcément puisque c’est nous qui leur vendons la technologie et les matières premières nécessaires à leur composition. Pas de vente, pas d’arme de destruction massive ni de beurre en motte. Le fait que nos hommes politiques se dédouanent de leurs âneries, en disant qu’ils ne doivent pas se faire prendre une seconde fois par les mensonges américains, ne les excuse absolument pas, ils se couvrent juste au cas où ce serait un piège identique. Dans cette éventualité, fort probable, cela leur permettra de dire « on vous avait prévenu, ils nous avaient fait le même coup jadis ». Fort de ces protestations sur la putative intervention française, ces droitistes forcenés auront deux arguments intéressants, ils se sont faits piéger et donc sont innocents des erreurs commises et ensuite ils apparaissent comme les chevaliers blancs mettant en garde Pépère de ne pas se faire prendre aussi. Finalement et comme à l’accoutumée, ils ne seront responsables de rien et pourront continuer de nuire.

 

Et oui, Culbuto 1er s’est aperçu que la guerre faisait monter son image dans les sondages, et celle-ci n’est pas plus dangereuse que celle du Mali, où nous avons envoyé des troupes aguerries lutter contre des fanatiques stupides et désorganisés. Mais à l’instar de ce qui se passe depuis longtemps, il y a toujours deux poids deux mesures. On se permet d’attaquer, car il s’agirait bien d’une agression étrangère dans un conflit intérieur d’un pays tiers, tout simplement parce que la Syrie est un pays faible, seuls ses alliés sont puissants, mais en elle-même cette nation à l’histoire colossale n’est rien en termes politiques aussi bien qu’économiques. Bien sûr, lorsque les Chinois attaqueront au gaz sarin les tibétains, personne ne dira rien, tout juste l’ONU consacrera-t-elle quelques minutes de son conseil de sécurité à dire à son ambassadeur chinois que ce n’est pas bien. On l’a déjà vu pour les confrontations violentes avec les étudiants de la place Tien Anmen, ou le concert occidental s’est borné à quelques remarques « mezzo voce » entre la poire et le fromage. Que la Russie pollue le monde de ses corruptions et de sa mafia, qui s’implantent partout en occident, n’attire pas non plus les foudres des USA. Mais on a beau être le gendarme du monde, avec un certain nombre de partis pris il va de soi, on ne s’attaque pas aux puissants, tout au plus quelques contrées sud-américaines, africaines ou orientales, assez sous-développées pour ne pas avoir de retour de baton. Cette nation, qui est la plus endettée du monde, donne des leçons d’économie. Cette nation, qui est la plus violente et agressive du monde, donne des leçons de droits de l’homme. Cette nation, qui est la plus armée du monde, veut empêcher les autres pays d’avoir les mêmes armes dont elle est pourvue et largement. Cette nation, qui est la plus inculte et celle à l’histoire la plus courte, donne des leçons de manipulation à ceux à qui elle doit sa propre existence et qui lui ont appris le peu qu’elle sait. Honte à ce pays, gouverné par des mégalomanes qui défendent les intérêts de leurs collègues, mégalos également, qui dirigent les multinationales qui leur permettent d’espionner tout un chacun dans ce bas monde.

 

Les Américains ne sont pas tous concernés par mes critiques acerbes, mais malheureusement, leur chauvinisme et leur nationalisme exacerbés les rendent tout de même majoritairement responsables des exactions de leurs élus. Mais tout espoir n’est pas perdu, si les fous représentent la majorité, il n’est pas nécessaire d’être les plus nombreux pour réussir à déciller les yeux de ceux qui se sont assoupis, il faut juste les réveiller et leur expliquer, pacifiquement et patiemment. Ils ne sont pas pires que les autres, ils sont humains, c’est leur problème comme celui de tous…

 

Donc, nous allons participer aux frappes chirurgicales qui tueront maints innocents pendant que les salons aux ors raffinés de nos gouvernants bouffons seront occupés par des négociateurs qui ne courront que le risque de grossir des mets que nous leur payons. Encore faut-il que notre porte-avions Charles de Gaulle ne tombe pas en panne au sortir de la rade dans laquelle il panse ses blessures de fabrication et certes pas de guerre. Il faudra aussi que le ministre de la défense emprunte à Sofinco ou Cetelem un peu d’argent pour payer les bombinettes et missiles que nous devrons lancer… Ou alors, nous pouvons peut-être les envoyer par la poste, on sera au moins sûr qu’ils arrivent avec un suivi personnalisé…

 

Voilà comment les pays les plus pauvres du monde, car surendettés, vont tenter, dans un mouvement généré par leur désespoir à ne pas trouver d’issue à leur crise économique, par la destruction d’un pays éloigné de chez eux, de relancer leurs économies moribondes et exsangues. Et Culbuto nous parle de riposte, comme pour s’excuser de ses prochaines bévues… Pauvre type, il me fait pitié… Après la haine inspirée par Sarkozy, la pitié pour Hollande, que nous restera-t-il pour les prochains ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com