Log In

A moi la garde !!!

Non, je ne me prends pas pour un roitelet quelconque qui aurait besoin de sa garde pour le défendre contre un ennemi trop virulent… Je veux simplement appeler Christine Lagarde… C’est bien comme ça que s’appelle la remplaçante du dragueur impénitent toujours prêt à dégainer la seule arme dont il semble se soucier… Oui, je l’appelle au secours car… ça va très mal…

 

washington.jpgJe vous vois inquiet, mais ne vous en faites pas, pour l’instant ça va encore très bien. C’est juste que je me soucie un peu de notre proche avenir, qui m’apparait comme étant plus sombre que les fadaises racontées par les tocards qui se présentent à l’élection pestilentielle dans notre belle France. L’autre question qui vous brûle les lèvres est « pourquoi cet Olybrius appelle-t-il Christine Lagarde au secours ? » Vous voyez, vous ne pouvez rien me cacher, je lis dans vos pensées, en fait c’est assez facile vu que vous n’en avez qu’une par jour… Je rigole, ne vous emportez pas… Mais admettez tout de même que si chacun d’entre nous se servait de sa cervelle plus souvent, le monde tournerait peut-être mieux, ou alors c’est à désespérer du genre humain. Donc, j’appelle la belle aux « fonds » dormants au secours, eh oui, faut-il que je sois vraiment dans un état de faiblesse et de déliquescence avancé… Sachez mes bons que Christine Lagarde, avec ses sbires et acolytes du FMI, a refait les calculs des projets que nos candidats ont laissés entrevoir dans leurs propositions électorales et il y a un voire des problèmes…

 

Elle a attiré l’attention des candidats, mais aussi du gouvernement actuel pour encore quelques jours, sur deux points qui ont leur importance, les coûts de toutes les propositions faites par la majorité des candidats respectueux des organes supranationaux et des marchés financiers vont à l’inverse des « ordres » donnés à la fois par elle, les marchés et la commission européenne. Le second point est que la relance souhaitée par certains et la croissance qu’elle génèrera ne sera pas celle prévue par les candidats mais bien inférieure. En résumé, les sous ne rentreront pas autant qu’espéré par les menteurs de service et pour les dépenses vous allez repasser plus tard. Gentille Lagarde, elle ne parle pas souvent mais quand elle ouvre son bec c’est pour caqueter que des méchantes choses.

 

Donc, avant d’aller voter demain, rappelez-vous les données suivantes :

1. Sarkozy, Hollande, Bayrou, Joly et Mélenchon ne pourront pas tenir leurs promesses, faute d’argent pour les financer. Les 5 autres candidats n’auront pas le même souci car soit en sortant de l’euro, soit en détruisant le système financier, ils n’auront plus grand chose à voir avec le FMI ou la zone euro de toute façon.

2. Un plan d’austérité sera déposé devant nos yeux effarés dès la création du gouvernement qui suivra les élections législatives de juin prochain. Ce plan sera draconien mais ne le sera pas autant que celui qui suivra.

3. Annulez vos vacances et faites des économies que vous devrez changer en francs suisses si vous souhaitez leur conserver un quelconque pouvoir d’achat. Le temps des vaches maigres arrive et avec lui son cortège de problèmes sociaux et civils qui ne manqueront de saluer la rentrée prochaine.

 

Maintenant allez voter en connaissance de cause. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus. Vous ne me croyez pas, je vous vois rigoler doucement dans mon dos, vous doutez, et c’est un euphémisme majeur, de mes vues de l’avenir à court terme… Mais peut-être ne savez-vous pas quels sont les vrais objectifs du FMI et de la commission (grosse) de Bruxelles. Je vais vous les présenter succinctement, et, vous pourrez faire vos recherches complémentaires pour parfaire mon raisonnement ou le démonter.

Le FMI a été créé pour financer les pays en mal d’argent et en particulier pour créer une solidarité entre les pays riches et les pays pauvres. Qu’on les appelle émergents, sous-développés, en voie de développement, j’en passe et des plus stupides, cela ne change rien, ce sont des pays pauvres mais les hommes croient qu’en changeant le nom qui détermine un problème on annule le problème en question, mais non, mais non… un aveugle est un non-voyant et le restera tant qu’il ne sera pas guéri, un sans abri est un SDF tant qu’on ne l’aura pas logé, etc. Cette solidarité entre riches et pauvres est pour le moins sympathique et semble répondre à un amour de son prochain irréprochable, mais… Dans les faits, on veut bien prêter aux pauvres mais sous certaines conditions, et, c’est là que cela se gâte, et se gâte bien…

On oblige les emprunteurs à appliquer des techniques de gestion qui les rendent esclaves d’un système où l’emprunt devient la seule source fiable de financement à long terme puisque toutes les entreprises et services du pays en question seront vendues pour pas grand chose à des multinationales qui capitaliseront leurs profits ailleurs que dans ce même pays. On oblige les états emprunteurs à massacrer leurs systèmes de santé, d’éducation, et même leur développement pour servir de beaux intérêts à leur prêteur chéri car les économies sur ces points sont obligatoires aussi sinon où serait le plaisir.

 

En résumé la banque mondiale comme le FMI sont des outils d’asservissement du pauvre au profit du riche. Ah, bon… Mais nous, on est les riches ? Oui mon bon ! Alors on s’en fout…

Oui… mais non… En réalité on ne peut pas s’en moquer tout simplement parce que nos financiers ont tellement joué avec nos sous qu’ils ont détruit notre économie mondiale et la première et plus funeste conséquence de cela est que nous sommes aussi maintenant des pays pauvres… La commission de Bruxelles nous fait le même cirque que le FMI aux pays pauvres et le tour est joué, nous sommes à genoux, nous massacrons les services sociaux qui ont demandé tellement de sacrifices à nos ainés et nous remboursons une dette fabriquée par des gens qui s’enrichissent encore plus en nous ponctionnant des intérêts sur des sommes qu’ils nous ont fait perdre à leur profit unique.

 

Claquer la porte de tous ces organes supranationaux est la première bonne chose à faire, essayez, si vous le pouvez, de laisser trainer les doigts de Lagarde dans l’encoignure, ça lui apprendra. Quand je pense qu’elle a été sinistre des finances et qu’elle a creusé un trou qu’elle nous reproche d’avoir et qu’elle nous ordonne de boucher avec notre sueur et nos économies. Elle ne manque pas de culot Lagar…

 

Elle est courageuse de revenir en France de temps à autre, il est vrai qu’on est tellement pleutre en France, qu’on ne serait même pas capable de lui signifier notre désaccord autrement qu’en lui léchant toujours plus ses jolies bottines pleine peau.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com