Log In

Accent ? Aigu ou… Grave ?

Une de mes bloggeuses préférées, Pascale, a fait un article sur la base d’une vidéo (dont voici le lien) qui montre Eva la belle en train de parler de son accent comme de tous les accents… Ceci m’amène à me poser des questions. Comme d’habitude me direz-vous mais n’est-ce pas ce qui nous différencie des animaux, notre capacité à penser, à conceptualiser, même la bêtise…

 

declaration-des-droits-de-l-homme.jpgSi nous regardons bien nos livres d’histoire, la pureté de nos origines ne sautent pas vraiment aux yeux, et puis, jusqu’à quelle antériorité devons-nous aller pour avoir le cachet en or massif « Français de pure souche » comme nos produits laitiers ou carnés ? Je ne sais pas et en fait, je m’en moque. Quand on voit les méfaits de Tchernobyl ou de Fukushima qui vont s’étaler sur tous les continents à des degrés divers, mais s’étalent tout de même, chez des gens qu’on peut dire « innocents ». La terre ne vous semble-t-elle pas petite, très petite, trop petite quand on voit la volonté de nuisance de certains. Alors les accents, vous voyez ce que j’en pense, que du bien, cela colore nos échanges avec ces gens venus d’ailleurs, que nous devenons nous-mêmes quand nous allons chez eux et que les autochtones nous écoutent en souriant parler notre Anglais médiocre voire inexistant.

 

Je ne suis pas dérangé par l’accent de Eva la belle, et, ses origines, pour des politiciens qui ne rêvent que du fédéralisme européen, sont ce qu’elles sont et elle peut en être aussi fière que nous des nôtres. Le premier ministre belge est d’origine italienne et alors ? Ces personnes honorables ont choisi délibérément une nationalité qui portait, dans leur esprit, des signes de richesse, de culture, d’histoire qui leur convenaient et qui les ont fait opter pour celle-ci. Ces Français sont aussi Français que ceux qui se sont juste donnés la peine d’avoir des parents français. Ne trouvez-vous pas qu’à la limite, la force de la volonté exprimée par leur choix les rend presque plus Français que nous, seulement Français par filiation ? Non, ils ne sont pas plus Français mais ils sont Français, comme nos enfants qui s’expatrient et prennent la nationalité du pays où ils résident maintenant, je sais de quoi je parle, deux de mes enfants vivent à l’étranger et semblent s’en porter bien. Je vis moi-même à l’étranger depuis neuf ans et je ne pense pas revenir dans un pays où tout ce qui n’est pas interdit est obligatoire. Dans le pays des Droits de l’Homme, parait-il ?

 

Dans ces temps troubles où les difficultés ne font qu’apparaître, le pire étant à venir, est-il vraiment nécessaire de se regarder le nombril au lieu de penser que nous sommes voisins et que nous partageons, que nous le voulions ou non, un espace restreint où nous devrions plutôt nous apprendre à respecter l’autre, à l’aimer, oui, aussi étrange que cela vous paraisse, il faut aimer nos voisins et les protéger. Il faut les protéger de nous mais aussi d’eux-mêmes en jouant la transparence totale et la franchise dans nos rapports qui devraient ne plus être bâtis uniquement sur la force et la violence. Notre survie sera globale ou ne sera pas, c’est clair et ce n’est pas une prise de position politique de le dire, c’est une prise de conscience, c’est beaucoup plus profond, plus dense.

 

La force de nos politiciens repose sur nos faiblesses, notre inculture, notre égoïsme, notre volonté de jouissance immédiate que la société de consommation nous a inculquée avec le soutien de ces mêmes politiciens de droite et de gauche qui n’y voient que leurs intérêts immédiats eux-aussi. La mondialisation est terminée depuis longtemps, du jour où tous les pays du monde ont décrété que la consommation était le support de notre univers et le seul acceptable, la mondialisation fût achevée. Les combats d’arrière-garde que certains mènent ne présentent aucun intérêt, c’est trop tard. Maintenant le combat est ailleurs, dans la destruction de cette société de consommation qui nous fait léguer à nos enfants une poubelle pleine au lieu d’une planète merveilleuse où la nature nous donne des leçons de vie à chaque instant, malgré tout le mal qu’on lui fait.

 

Alors, quand vous parlez des accents, messieurs les petits et mesquins politichiens, vous voyez où vous pouvez vous les mettre vos « bons mots » sur les uns ou les autres, et surtout, n’hésitez pas à le faire car, par la même occasion, vous pourriez peut-être retirer le balai qui se trouve au même endroit, cela vous donnera plus de souplesse, il parait qu’en politique il en faut beaucoup de la souplesse justement, pour pouvoir courber l’échine plus facilement.

 

Non, je n’irai pas voter cette fois encore, comme à chaque fois depuis 2002. Je ne participe plus à ce jeu là, les règles changent tout le temps en cours de partie et la petitesse des dirigeants les obligent en plus à tricher, quel intérêt. Les Français ont voté contre l’Europe et ils l’ont eu quand même par des stratagèmes astucieux des brigands qui nous gouvernent, les votes blancs qui ne comptent pas, les programmes promis qui ne se réalisent jamais. Pourquoi voterai-je et pour qui ?

 

Un jour j’ai vu dans un grand hall où j’attendais un de mes amis, j’étais entré dans le siège d’une obédience maçonnique, le Grand Orient pour ne pas la nommer. Dans cette magnifique salle il y avait une représentation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui possédait plus des 17 articles que nous connaissons dans notre Constitution. Il devait, de mémoire y en avoir 24 ou 25. J’ai lu de mes yeux émerveillés ce jour là, dans l’article 23 ou 24, juste avant la fin du texte, je vous en donne l’ambiance ne me souvenant pas du texte précisément, « le peuple a le droit de se révolter pour sauvegarder sa liberté et de faire la révolution si il le juge nécessaire ». Pourquoi cette représentation n’est-elle pas celle que nous avons mise dans notre Constitution, parce que les dirigeants ne souhaitent pas nous donner la solution qui nous permettrait de nous débarrasser d’eux. Allez-y voir si vous le voulez, je pense qu’ils ne l’ont pas encore enlevée, les franc-maçons sont respectueux de leurs traditions, parait-il.

 

Sans, encore une fois, avoir d’opinion politique marquée à droite ou à gauche ou au centre, nous devons nous révolter et montrer à nos dirigeants qu’ils doivent nous rendre des comptes de ce qu’ils ont fait de notre terre, de nos pays, et finalement de nous… parce que nous l’avons accepté et c’est ça le plus triste.

 

L’espoir est dans la révolution pacifique, façon Gandhi. Il a fait partir les Anglais de chez lui, faisons la même chose en faisant partir les imbéciles…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com