Log In

American way of… death !

Certains d’entre vous ont dû remarquer tout l’amour et la tendresse que je voue aux USA. Je n’ai rien contre les Américains eux-mêmes bien entendu, malgré une inculture généralisée qui fait qu’ils adhèrent sans réfléchir aux politiques de leurs gouvernants, qu’ils soient républicains aux démocrates. Par ailleurs, non seulement ces étasuniens nous enfument un peu en jouant la démocratie mais existe-t-il réellement une différence entre justement les républicains et les démocrates ?

 

Coree.jpg

 

Je pose la question mais vous connaissez tous ma réponse, elle est la même que celle que je pourrais faire dans une comparaison entre l’UMP et le PS… Aucune différence à part le dosage. Quel dosage me direz-vous ? Le dosage se fait sur la partie émergée de l’iceberg des affaires sociales des états dits industrialisés, les républicains comme l’UMP les font disparaître à grands coups de serpes, alors que les démocrates les font fondre comme la neige au soleil, donc à une vitesse qui ne choque pas nos cœurs délicats et sensibles qui pourraient se révolter en constatant l’accroissement trop rapide de la misère profonde qui touche de plus en plus de monde chez nous, dans cet occident donneur de leçons et imbu de lui-même. Mais la partie immergée, allez-vous me dire, de cet iceberg social est bien plus importante et nous garantit quelque peu contre la prévarication de nos édiles et autres gangsters de dirigeants. Pas du tout, la partie immergée de ce petit glaçon n’existe effectivement plus, il ne s’agit que d’un maquillage bien fait. En réalité, le code du travail a été remanié peu à peu et la dernière convention signée entre peu de syndicats et l’état a parachevé les dernières grandes manœuvres de l’association de malfaiteurs qui nous dirige avec d’une part les politiciens toutes tendances confondues et les multinationales qui ne défendent qu’elles-mêmes et leurs profits à court terme. Pour le reste, même Culbuto 1er et son orchestre ne sont pas plus de gauche que je suis évêque et ils détériorent lentement mais assurément les avantages sociaux acquis de haute lutte par nos prédécesseurs. Cet iceberg-là ne fera couler aucun Titanic, il est virtuel sous la surface et rétrécit à vue d’œil au-dessus.

 

Pourquoi vous parle-je de nos « amis » amerloques ? Parce que non contents de semer la détresse et la guerre partout où ils ont peuvent faire régner leur prédation, ils ont décidé, dans leur défense contre l’expansion chinoise, de faire feu de tout bois partout où ce sera nécessaire pour la contrecarrer, quitte à entamer une guerre qui, bien entendu, ne se concrétisera pas sur leur territoire mais sur celui d’un ou de plusieurs de leurs alliés, comme à l’accoutumée. Le scénario que vous découvrirez dans cet article ne fait que reprendre la réalité et vous pouvez contrôler comme je l’ai fait, tout est vrai et parfaitement réel tant au niveau des décisions du bazar ONUesque (pour ne pas dire Ubuesque) que des évaluations allemandes qui mettent l’accent sur la fausseté des arguments venants de nos alliés d’outre-Atlantique. Si je traite d’impérialistes les Etats-Unis, je vais passer pour un dangereux gauchiste dans l’esprit de beaucoup de Français lobotomisés par nos politiciens aidés en cela par les médias à leur solde. Mais je ne suis pas gauchiste, malgré le fait que cela ne soit pas honteux, toute opinion étant bonne à condition que le respect des opinions divergentes soit aussi respecté. Il est indéniable que tout ce que touchent les Américains se transforme en champ de ruines, que partout où ils passent les guerres et les souffrances y afférentes sont les bienfaits qu’ils dispensent avec force générosité et moult intérêts financiers. Que ces guerres soient civiles par l’économie et « l’American way of life » qu’ils nous ont imposée avec sa consommation étouffante ou militaires avec leurs armes de destruction massive dont certaines nucléaires comme en Afghanistan ou en Irak, les riches gendarmes du monde sèment la perturbation générale dans leur seul intérêt.

 

L’Europe n’est rien d’autre que la succursale des grandes compagnies américaines qui ne défendent que leurs profits financiers en trichant allègrement, tout en respectant des lois faites par les voyous qui les ont votées, sous leurs ordres et après réception de leurs cadeaux, dans le but ultime de permettre aux riches de ne pas participer aux efforts communs de la vie paisible et digne à laquelle tous les éléments de notre société aspirent et qu’ils méritent.

Non, je n’aime pas les manœuvres américaines pour nous mettre à genoux en permanence et ne nous laisser aucun libre-arbitre. Et quand nous voyons l’Europe emboiter le pas de ces stupides impérialistes sans cervelle quant aux sanctions à appliquer contre un pays où la population meurt de faim du fait partiel des précédentes punitions nous avons vraiment du souci à nous faire. Les politiciens et les fonctionnaires européens sont à la solde des intérêts américains et ils ne s’en cachent même plus.

 

Que l’Europe aille au diable, c’est le seul endroit où elle ne nuira plus à ses peuples…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com