Log In

Après les nouvelles du front… Celles du fond !

Entre les socialistes qui ne sont plus de gauche, les révolutionnaires qui optent pour les élections, le front national qui se fait doubler sur sa droite par Sarkozy et son orchestre, on ne comprend plus rien… La question, qui se pose sur toutes les lèvres françaises en ces frimas hivernaux, est claire : Sont-ils, nos hommes et femmes politiques, aussi sournois, menteurs, et malhonnêtes qu’ils en ont l’air ? Réponse : Non, ils sont pires…

 

10_fevrier.jpgSix ministres grecs au total ont démissionné de leurs fonctions suite au dernier sacrifice demandé à la population hellène, dernier mais certes pas ultime… Ces braves gens ne supportaient plus le regard pesant de leurs voisins, des yeux excavés des mendiants qui stationnaient devant les portes de leurs beaux appartements et de leurs magnifiques bureaux. Etat d’âme qui ne les grandit pas, ce serait trop facile, mais qui les fait moins petits que la veille. Rendez-vous compte, si un ministre commence à avoir des états d’âme, c’est la fin de tout, plus de sérénité possible, on ne pourra plus saigner ces cochons d’électeurs comme on le souhaite. Et puis, ces démissionnaires font croire au commun des mortels que les gouvernants ont du cœur alors que ce n’est pas vrai, ils n’ont que des intérêts, j’exagère à peine… Je serai curieux de savoir combien les pays membres de l’ONU ont sacrifié de personnes chez eux et ailleurs pour atteindre leurs buts politiques et stratégiques. Prenons l’exemple de l’affaire Karachi, Chirac et son gang ont sacrifié 12 ingénieurs pères de famille à de mesquines disputes financières qui étaient douteuses voire pourries dès le départ. Je suis sur que des millions d’êtres humains ont disparu juste pour plaire à nos faiseurs de magouilles de haut niveau.

 

Mais nous, on n’est pas de haut niveau, nous on veut simplement vivre, élever nos enfants dans le calme et la dignité, dans la paix et la tranquillité. Vos plans et stratagèmes pour dominer le monde, nous, on s’en moque, et, que la France soit la Xème puissance mondiale ne me fera pas manger à ma faim, cela ne satisfera que l’égo démesuré de nos politichiens de service.

 

Alors, quelle est la prochaine étape de l’aventure grecque ? Il y a plusieurs options possibles mais la première information intéressante est que nous sommes en hiver… Vous riez… Ne riez pas car si le froid n’était pas omniprésent, l’affaire grecque aurait déjà tourné court… Imaginez cette situation au mois de mai ou juin et vous auriez 20 fois plus de gens dans les rues et une violence démultipliée d’autant. Elle n’est d’ailleurs pas nulle malgré la froidure, cocktails Molotov et pierres tombent à pic sur les casques des caciques du traître gouvernement. Seuls les communistes arrivent encore à maîtriser leurs manifestants, plus de dix mille, mais combien de temps le pourront-ils ?

 

Les scénarii possibles

1.   1. Les Grecs courbent l’échine une fois de plus et se retrouvent plus nombreux au chômage et dans une incapacité totale de redonner un semblant de relance au pays. Une réservation sera faite immédiatement pour le futur plan d’austérité qui viendra à la prochaine échéance de prêt à payer. Après plusieurs fois l’application du point 1 cela générera le passage au point 2 ou plus si affinité…

2.   2. Les Grecs se révoltent pacifiquement, ils passent à un degré supérieur de récrimination en instaurant le blocage de toutes les administrations, de toutes les banques, de toutes les sociétés dont l’arrêt brutal de fonctionnement ne remettent pas en question la survie du peuple grec, les Grecs rétablissent le troc comme moyen d’échange. Faillite de la Grèce déclarée, sortie de l’euro et début d’une vraie vie souveraine pour les Grecs. Au moins là ils ne souffriront pas pour rien mais parce qu’ils le voudront pour se faire un nouvel avenir.

3.   3. Les Grecs mettent en œuvre la première d’une longue série de révolutions que l’Europe risque de connaître… Ici, rien de pacifique, pillage des banques et grands distributeurs, attaques en règle des administrations, en particulier les centres d’impôts et autres paradis de l’encaissement étatique. La police et l’armée sont appelées à la rescousse et restent ou non aux ordres des mécréants qui les dirigent… Apres quelques heures d’hésitation, elles versent dans le camp des vrais Grecs, ceux qui souffrent et arrêtent tous les voyous dont certains perdront sans aucun doute la vie… Pas par la violence des manifestants, non, seulement parce que le gras qui entoure leur cœur les étouffera… Regardez leur ministre des finances, qu’il soit malade ou pas n’est pas mon problème, on n’a pas le droit de demander à un gros de dire qu’il faut arrêter de manger aux maigres, non mais alors, de qui se moque-t-on ? Faillite de la Grèce déclarée, sortie de l’euro, sortie de l’europe, sortie de l’OTAN et bonheur assuré après grece.jpgune période de 5 à 10 années de souffrance choisie.

 

Maintenant, lequel de ces scénarii me parait le plus à même de survenir ? Je mélange mes souhaits à ce qui pourraient être les souhaits des Grecs eux-mêmes. Et, je dois avouer, c’est quand même le problème des Grecs et c’est à eux de choisir… Mais je les vois assez bien opter pour le point 1 encore une fois mais jusqu’à quand ? Je ne sais pas, demandez-leur !

 

Et le pire de tout est que les discussions ont duré très longtemps, sept heures parait-il. Mais les raisons de cette longue tergiversation ne reposait pas sur l’excès d’indulgence que pourrait avoir celui-ci ou celui-là de ces hommes politiques, non que nenni… C’était juste parce que des élections sont prévues au printemps prochain et ces « grands politichiens » ont bien peur que l’austérité ne leur joue des tours électoraux, ce en quoi ils ont raison, ils vont le payer chèrement, ils le valent bien. Ils n’ont vraiment aucune pudeur, aucune pitié, aucun de nous, pauvres hères de la populace, ne trouvons grâce à leurs yeux bouffis d’autosatisfaction.

 

Mon père me disait souvent : « on peut se faire rouler une fois par un type, ça arrive, on peut se faire rouler dix fois par dix types différents, ça arrive, mais, si tu te fais rouler dix fois par le même type… C’est que tu aimes ça !

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com