Log In

Bonnets d’âne pour tous !

Enfin une bonne nouvelle, Standard & Poors vient de mettre sous surveillance quinze des dix sept états de la zone euro. Ne vous réjouissez pas les deux qui manquent sont Chypre qui était déjà sous surveillance et la Grèce qui est en défaut de paiement…

 

Bonnet_d_ane_m.jpgTristesse, même l’Allemagne est sous surveillance, et, donc dans un laps de temps limité, nous risquons de voir tous les états membres de la zone euro perdre leur triple A, pour ceux qui l’ont encore, et, « emprunter à plus cher ». Moi, cela ne m’empêche pas de dormir, et vous ?

 

Pendant ce temps là, le général Angela est venue à Paris, à la vue de son accoutrement ce n’est pas pour refaire sa garde-robe hélas mais pour voir son sergent major favori, un petit qui n’a plus d’avenir mais qui se donne du mal. Ces deux là s’entendent comme des larrons en foire. Ils se voient trop pour qu’il n’y ait rien entre eux, je subodore que leur enfant commun, l’euro, doit avoir des soucis éducatifs.

 

Avez-vous vu comme ces deux chefs décident pour tous les autres partenaires du cirque appelé « Euroland », ils réfléchissent ensemble, projettent, organisent et surtout sanctionnent d’un commun accord et tout cela sans même imaginer que leurs collègues pourraient avoir leur mot à dire. Ils veulent changer le traité qui unit toute cette bande de joyeux drilles et préparent leur coup entre eux, rien qu’entre eux. Moi, je serais Italien ou Belge, ou qu’importe, je n’aimerais pas beaucoup cela. En plus, je ne crois pas que la France, qui risque d’être dégradée de deux crans d’un seul coup, puisse donner des leçons à quiconque. Ce rôle de Zorko sied très mal à notre petit gars, pour sauver les autres encore faudrait-il qu’il en soit capable et que lui soit sain et sans reproche, ce qui est loin d’être le cas.

 

Nos irresponsables de gouvernants essaient bien de détourner notre attention sur les agences de notation en les accusant de générer une crise qu’eux-mêmes ont créée. Ils trouvent que ces agences pourraient être un excellent bouc émissaire qui les dédouanerait de leurs erreurs à répétition et de leur constance dans la foi en une société qui a prouvé ses limites. Mais, nous sommes moins sots qu’ils en ont l’air, nous. En revanche, eux sont stupides de croire qu’ils pourront nous berner ad vitam aeternam, on vous a vu, on vous a compris, on sait que vous êtes des voyous et que vous vous moquez de nous durant toutes vos réunions et colloques.

 

Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?

Pour nous, franchouillats de service, c’est une bonne nouvelle d’être tous sous surveillance parce qu’on se sentira moins seul si on est tous ensemble dans le collimateur de ces braves agences. C’est déjà pas si mal de ne plus se sentir isolé dans nos problèmes financiers, non ? C’est aussi une bonne nouvelle parce que cet état de fait va obliger les deux comparses Angela et Zorko à jouer moins personnels, à pratiquer un peu plus la communication de crise généralisée avec tous les gangsters de la bande. Peut-être que l’un d’entre eux sera moins mauvais que les autres et qu’il proposera une vraie solution avec de réels changements de comportements… Mais, n’y comptez pas trop, leur gagne-pain ne se développe qu’avec les problèmes, raison pour laquelle il les créent… Regardez le nombre de commissions, de groupes de travail, de réunions dans tous les coins de l’Europe… Les seuls qui sont vraiment heureux ce sont les hôteliers qui facturent chaque nuitée à des centaines d’euro dans les auberges de luxe que choisissent nos rançonneurs.

 

Pourquoi dors-je si bien ?

Et oui, pourquoi ? Cela vous intéresse n’est-ce pas ? En fait, je suis un homme de foi, j’ai foi en l’homme et en sa capacité à rebondir lorsqu’il est acculé, à s’adapter lorsque l’horizon lui est ou lui semble bouché, l’homme est capable de tout, du pire comme du meilleur, j’aurais été un comique si j’avais ajouté que c’est dans le pire qu’il est le meilleur, mais non… Enfin oui…

C’est quand tout parait impossible que le génie prend toute sa dimension et nous avons chacun notre part de génie. Quand tout sera au plus mal, que nous serons obligés d’abandonner nos créances les uns envers les autres pour redémarrer, nous aurons certainement un petit génie qui viendra insuffler de vrais bouleversements. Rivarol disait à Louis XVI : « Sire, la meilleure façon d’éviter les révolutions, c’est de les faire ».

 

A notre époque, qui redevient moyenâgeuse par ses préjugés et ses convictions figées et partiales, personne ne veut plus faire de révolution dans le vrai sens du terme, les Mélenchon et autre Laguiller ou Besancenot ne font que répéter des recettes anciennes qui ont prouvées leurs manque d’intérêt pour notre espèce. Il faut inventer une nouvelle société, de nouveaux modes de vie, de nouveaux types de relations entre nous, et, surtout, prendre conscience de la petitesse de notre planète et donc des conséquences qu’ont nos petites irresponsabilités pour nos voisins. N’oublions pas que des particules infectées à Fukushima ont atteint l’Europe et qu’il en sera de même quel que soit l’endroit de la planète où nous ferons nos sottises.

 

Oui, je prône la révolution, une révolution pacifique qui mettra en avant nos points communs en lieu et place de nos différences. C’est étrange de voir qu’à un moment où la tolérance est sur toutes les lèvres elle soit si peu pratiquée dans les faits.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com