Log In

Boris Boyon, le James Bond français !

Boris Boillon, vous connaissez ? Ancien ambassadeur de France en Tunisie, conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy à l’Elysée entre 2007 et 2009, il bougeait comme son patron, une vraie petite poupée désarticulée, la tête sans arrêt en mouvement certainement pour créer suffisamment de vent pour rafraichir un cerveau souvent bloqué par son égo et sa fatuité démesurée. C’est l’inventeur du refroidissement par air des méninges, quel talent !

 

Boris-Boillon-Ambassadeur-France-Tunisie.jpg


Les faits : Bobo, comme je l’appelle parce que je trouve que cela lui va à ravir, se fait prendre par les douanes à la gare du nord le 31 juillet, en partance pour la Belgique avec 350 000 € et 40 000 $ en espèces  et sans papier d’identité. Lui qui posait en smoking, façon James Bond, en couverture d’un magazine people tunisien, avait oublié ses papiers le matin même en Belgique où il retournait les chercher et mettre de l’argent, gagné à la sueur de son front avec des clients irakiens, argent liquide qui lui servirait à développer ses sociétés, Spartago et French Group. Ces sociétés sont belges et lui est devenu résident belge également depuis qu’il se soit fait virer, comme le malpropre qu’il est, par Culbuto 1er, victime d’un excès d’autorité, positif pour une fois.

 

Bien évidemment, nos journaux télévisés n’en ont pas parlé, d’abord parce qu’était une information inintéressante bien entendu, et peut-être parce que Boris était, et est peut-être encore, le saura-t-on jamais, un proche du nain de jardin qui tenait l’Elysée avant que les clowns l’envahissent. L’article du Monde est clair et mérite d’exister. Cela me fait penser que le nombre de douaniers, se réduisant telle une peau de chagrin pour raison d’économie budgétaire, a certainement d’autres à faire que d’arrêter lors de petits contrôles inopinés dans les gares, des voyageurs tels que notre Bobo. Ils sont si peu nombreux que mêmes les délations et autres informations indélicates ne peuvent être toutes traitées. Comment Bobo s’est-il fait prendre la main, ou plutôt les mains et les pieds, dans ce traquenard ? Sur dénonciation cela ne fait aucun doute pour moi, vous avez le droit de ne pas partager mon avis. Qui l’a dénoncé ? Deux solutions, ses « amis » de droite ou ses « ennemis » de droite ! Fougueux comme il l’est, notre Bobo national, remuant et éructant des réponses à l’emporte-pièce aux journalistes qui lui posaient des questions qui le dérangeaient, il ne peut avoir que des « amis » croyez-vous ? La gauche caviar, toujours proche des people et des cancans se réjouit de tels incidents. Cela lui permet de distiller quelques scandales, qui n’effaceront pas l’affaire Cahuzac mais la relativiseront. Et c’est toujours bon de mettre ses concurrents, et ennemis reconnus, dans la fange à laquelle tout le monde est habitué. Cela signifierait, si j’avais raison de penser que la droite a banané Bobo sur fond de trahison entre « amis », tous de bonnes familles, que la droite fait son ménage d’automne et balaie un peu devant la porte de ceux qui la dérangent. Les amis de Sarkozy vont se retrouver de moins en moins nombreux si cela continue.

 

Mais là n’est toujours pas le fond du problème, mon problème est que ces gens se croient tout permis, ils se croient au-dessus des lois qu’ils nous imposent. Ils transgressent tout en permanence et s’offusque lorsque nous faisons mine de ne pas les croire quand ils nous racontent leurs histoires à dormir debout pour se faire élire ou gagner des postes. Ce sale type, imbu de lui-même et se croyant mieux que quiconque autour de lui, ne doute de rien. Déguisé en bobo, en jean et en tee-shirt, il prend le train avec une fortune que beaucoup de gens, qui votèrent pour son ex-patron, ne peuvent même pas rêver de posséder. Une déclaration est obligatoire au-dessus de 10000 €, mais ce petit voyou ne se croit pas concerné par cette règlementation faite pour le peuple, les sans grades qui ne se promènent que très rarement avec 10000 € et jamais avec ce que lui transportait. Si cet argent était si bien gagné, quel est le problème posé par une déclaration en bonne et due forme. Mais cet argent est sale, comme celui qui le portait pour le mettre à l’abri de notre fisc et de notre administration. Mais cela signifie aussi, que cet ex-ambassadeur ne respecte pas même pas le pays qui l’a nourri et le nourrit encore. Il triche comme un vulgaire Cahuzac, lui qui représentait la France. Quelle honte pour lui, quelle honte pour la France, quelle honte pour les Français.

 

Il serait bon de savoir quelle l’exacte provenance de ces fonds, mais bien sûr nous ne le saurons jamais, nous sommes des quantités négligeables et ne comprenons rien à rien… La politique c’est compliqué, trop complexe pour des êtres de basse extraction comme les 65 millions de Français !

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com