Log In

Bye bye triple A, ahahah (rire)…

marches.jpgComme cela a été dit, S & P (Standard & Poors), les clowns qui notent les entreprises et les états en fonction de règles inconnues de nous tous, vont nous descendre en flèche du piédestal où nous nous étions installés si fièrement et d’où nous donnions des leçons à tous ces pays qui déstabilisaient notre angélique euro, Italie, Espagne, Portugal, Irlande…

 

Et attendez, voilà le meilleur, l’agence Fitch annonce qu’elle met sous observation le triple A des USA et Obama annonçait hier qu’il était prêt à aider l’Europe dans sa crise de la dette, quel triste sire, 15 000 milliards de dettes et il veut nous aider…  Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs, les contribuables le sont toujours… A vos poches amis fiscalisés…

 

Leur menace pesait sur nos épaules et nos têtes, sous cette épée de Damoclès, tremblaient comme celles de malades touchés par les troubles de Ménière qui consistent à vous retirer tout sens de l’équilibre… et vous donne des crises de vertige… Je l’ai… le vertige et l’envie de rendre aussi. En résumé, nous avions une médecine à deux vitesses, un droit à deux vitesses, maintenant nous allons avoir aussi une Europe à deux vitesses, les riches pour l’instant (les triples A qui restent pour le moment) et les riches d’hier (anciens triple A devenus pestiférés et en passe de devenir pauvres).

Le vertige je l’ai quand j’entends les commentaires de nos hommes politiques. Je vous préviens, une autre austérité vous guette et elle va arriver comme un cadeau de Noël, après notre dernier réveillon baignant dans le foie gras, les huitres et les dindes farcies… Ce cadeau empoisonné nous tombera dessus entre les deux fêtes pour nous punir d’avoir cru en des hommes que nous savions mauvais et sans autre désir que le cumul personnel des pouvoirs et des richesses.

 

J’en viens à notre attitude, à nos comportements, nous sommes finalement comme les gens qui nous dirigent ou en tout état de cause comme ils voulaient que nous soyons, des veaux selon De Gaulle qui était définitivement un homme de grande vision. Qu’on accepte ou qu’on partage son point de vue et ses opinions ou pas n’est pas le plus important, ce qui compte c’est son honnêteté vis-à-vis de ses électeurs et du peuple dans son entier. Mais lui aussi a été trompé par ces hauts fonctionnaires et politiciens professionnels qui n’ont d’autre vision que leur propre reflet dans le miroir. Nous avons le président et le gouvernement que nous méritons, notre résignation, la perte inéluctable de notre combativité due à notre amour de la facilité et notre paresse intellectuelle, générée par un amour de la consommation à tout crin, voilà le souci, c’est nous. Nous sommes le problème, seulement nous et personne d’autre.

 

 

Arrêtons de nous plaindre et essayons de prendre nos vies en main. N’acceptons plus d’être les vaches à lait de ces exploiteurs professionnels mais cela va forcément demander des sacrifices, des efforts, ne serait-ce que celui de réfléchir alors que pour l’instant notre cortex ne sert pas à grand chose mis à part décorer l’arrière de notre crane, pour les deux cerveaux droit et gauche, ce sera la deuxième étape. Elle n’est pas habituée à fonctionner notre petite cervelle, alors pas tout à la fois. C’est pour cela qu’ils ne nous arrivent que des galères, parce que nous laissons des gens sans scrupules diriger NOS affaires par facilité, par nonchalance coupable, par fainéantise physique et intellectuelle. Si notre résignation se change en volonté, il en sera différemment, vous pouvez me croire, mais nous devons cesser de baisser les bras. Ne croyons plus ces experts, ces grands druides de l’économie et de la finance et sans retourner pour autant à la bougie (comme le dit notre minuscule président), si nous devons nous sacrifier autant choisir le sacrifice par lequel nous souffrirons sans laisser à ces politiciens le droit de choisir la torture qu’ils vont nous infliger.

 

C’est pour cela que j’ai décidé de vous saouler de mes propositions politiques simples et applicables, pour vous montrer qu’il n’est pas difficile de trouver des solutions si on le souhaite vraiment. Vous verrez par vous-même, si vous en avez la patience, que chacun peut y aller de ses idées, de ses rêves, c’est notre société que nous devons créer et ne pas accepter de faire celle que ces voyous souhaitent. Pas besoin de diplômes, pas besoin d’être énarque, au contraire ce serait plutôt une gêne, nous avons besoin de bon sens, seulement de bon sens et est-il vraiment nécessaire d’être le premier en tout quand on est premier en qualité de vie, non ?

 

La seule raison de notre décadence est que nous n’avons rien fait pour l’éviter. Alors, il est inutile de s’auto flageller pendant des heures, il faut prendre acte de nos égarements et réagir, c’est ce que tous les habitants de notre beau pays doivent faire et commencer à imaginer leur futur, tout seuls comme des grands.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com