Log In

Charlie fait la bombe !

charlie.jpgEh oui, ça chauffe chez Charlie… Quelle belle unanimité de toute la presse, de droite, de gauche (encore plus), des partis politique, de l’église, même les musulmans sont d’accord pour dire que Charlie aurait pu les inviter si il voulait vraiment faire une fête complète et reflétant toutes les tendances. Pardon… Oups, petite incompréhension… Ce n’est pas un mégot qui aurait fait cesser la « teuf » chez Charlie ? Ah ! Je ne savais pas… Je dois être le seul au monde… Faisons trêve de plaisanterie…

 

Que se passe-t-il vraiment en France ?

Plusieurs solutions s’offrent à nos yeux éberlués mais parlons tout d’abord d’un principe fondamental. Sur la simple présentation d’une ou de plusieurs caricatures et dessins humoristiques on voit un journal se faire brûler ses bureaux par des quidams encore inconnus de la police et qui le resteront certainement. Pourquoi tout ce cinéma autour de choses qui sont le propre de la presse libre, pourquoi ne pouvons-nous pas dire, écrire et dessiner ce que l’actualité nous inspire ? En vertu de quels principes, peut-on nous interdire ou peser sur nos choix éditoriaux ou de tenter de nous effrayer au moment, souvent difficile, du choix en question. Parce que c’est là que se pose le problème, en passant par la violence c’est encore et toujours la peur qu’on veut instiller dans la société et dans les organes de presse. On avait l’habitude d’avoir peur, les partis, tous confondus, se plaisent à entretenir ce sentiment très désagréable, mais là, ce n’est plus politique, c’est mafieux. Non Monsieur ! Ce n’est pas religieux, c’est mafieux. Dans le Coran il est écrit qu’il est interdit de représenter graphiquement Dieu, le Prophète ou toute personne. Mais le Coran s’adresse aux musulmans et à personne d’autre, donc les adeptes d’autres religions ne sont pas touchés par ces dictats, point. Les musulmans le savent, donc forcer les populations à suivre les préceptes d’une religion qui n’est pas la leur par la violence ne tient pas de la religion mais du racket, du chantage, de manœuvres qui se montrent mafieuses, CQFD. Les vrais musulmans ne peuvent soutenir la thèse de la défense de leur religion de cette façon, je suis musulman, je sais de quoi je parle.

Rappel historique : la conversion des peuples de l’Asie du sud-est à l’Islam s’est faite sans prosélytisme, sans lutte, sans aucune violence. Des populations entières se sont converties pour ressembler à ces commerçants qui venaient de façon régulière et habituelle vendre leurs produits et dont l’honnêteté, la probité et la générosité étaient visibles de tous et c’est cela qui attira de nouveaux fidèles à l’Islam.

Autre exemple Salah El Dine, Saladin chez nous, protégeaient les juifs et les Chrétiens de leurs ennemis contre un impôt que ceux-ci lui payaient. Ce n’est pas tout à fait ce que nous voyons aujourd’hui.

 

Revenons à nos solutions

1. Les intégristes musulmans ont fait la fête « à Charlie » (oui je sais on dit « de Charlie », mais c’était pour faire rire).

2. L’équipe de bras cassés qui a fait couler le « Rainbow Warrior » a décidé (sur ordre bien sur) de couler Charlie mais par manque d’eau, le feu fût choisi. Leur succès, dans l’aventure de Nouvelle-Zélande, nous en dit long sur celui à venir avec Charlie, mais qui a donné l’ordre ? Hein, qui ? Au fait c’était qui la dernière fois, vous vous souvenez ?

3. Le front national est un autre candidat possible, au même titre que l’UMP ou le PS qui sont des victimes faciles de notre Charlie (faciles parce que tellement prévisibles, tellement surannées, ces factions politiques sont plus claires que l’eau de roche pour les êtres encore doués de raison).

4. Israël avec leurs intégristes personnels qu’ils ne prêtent à personne et qui sont aussi dangereux que les illuminés islamistes.

 

Etranges mes solutions ?

Pas plus que les vôtres, je me pose simplement la question « à qui profite le crime ? Ou à qui peut-il profiter ? »

Nous sommes en politique, donc les solutions manichéistes ne sont pas les bienvenues, en revanche les panachages entre solutions possibles le sont. Je dirais même que j’envisage presque sérieusement une coalition de tous ces intervenants et un partage des frais au prorata des intérêts attendus par chacun.

 

C’est vrai quoi, les intégristes musulmans veulent venger ce qu’ils jugent comme un blasphème et intimider les médias pour l’avenir. Le gouvernement veut casser la main mise du sectarisme et du racisme du front national et prend cet évènement pour « excuse » d’un revirement brutal de la gentillesse affichée vis-à-vis des beurs et originaires des pays arabes. Les partis passent de façon permanente à la moulinette de Charlie, et, quelques valeureux guerriers, tristes de la fin un peu bizarre de la guerre libyque, pourraient trouver un exutoire à leur violence tout en balançant cela sur les épaules (déjà bien garnies) des islamistes. Et pour finir, les Israéliens ont intérêt à mettre sur le dos des arabes de toutes origines, et, donc des musulmans par extension, des actions terroristes qui nuisent au Hamas qui, par ailleurs, les chatouillent un peu à l’UNESCO pendant que Mahmoud Abbas les égratignent à l’ONU.

 

Que de candidats à l’exaction, choix difficile n’est-ce pas ? Preuve est faite de l’existence d’un réseau qu’on ne voit pas mais qui relie les intérêts des uns aux solutions des autres. N’oublions pas que beaucoup de terroristes ont été formés au même moment, dans les mêmes camps d’entrainement, alors qu’ils étaient de factions ennemies…

 

Le principal étant que les centres de formation au terrorisme fonctionnent à plein régime, les intérêts financiers sont importants aussi…

 

Conclusion : cet attentat est abjecte et ceux qui l’ont commis sont maudits par tous les Dieux disponibles y compris le Dieu de la liberté de la presse, qui par ailleurs est plus souvent politiquement correct qu’il ne le devrait…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com