Log In

Complot ! Vous avez dit complot ?

Comme vous avez pu le constater, beaucoup de mes articles trouvent leur source dans les dialogues, plus ou moins intéressants pour mes interlocuteurs au vu de mes caractéristiques intellectuelles, que j’ai avec des amis, des relations, voire des inconnus. J’aime échanger avec les gens de notre espèce, on les appelle des humains, bien que parfois ils n’en aient que la forme. Hier, j’ai croisé le verbe avec un dénonciateur du culte du complot… dont je suis un adepte fervent et entêté… Je vous laisse deviner…

 

theorie-du-complot.1261399536.gifSelon Wikipedia : L’expression théorie du complot désigne une interprétation spéculative des événements suivant un plan concerté et orchestré secrètement par un groupe malveillant. La conspiration secrète civile, criminelle ou politique visée par la théorie du complot agit en vue, généralement, de détenir une forme de pouvoir (politique, économique ou religieux). La théorie du complot se soustrait à la réfutation, toute preuve contraire pouvant être interprétée comme un faux réalisé par les conspirateurs, et discrédite donc les explications dites officielles, établies par les pouvoirs publics et relayés par les grands médias d’information.

 

Tout d’abord, remettons en place les éléments du décors. En admettant que le hasard existe, par le plus grand des hasards, cette fameuse théorie du complot aurait plus de mal à s’imposer, simplement du fait que les coïncidences, les évènements, les faits surprenants et inattendus auraient de ce fait une justification naturelle par le hasard lui-même. Le hasard ne peut avoir de plan, de projet ni même de planification, il est en fait indépendant de toute contrainte ou pression de nature humaine et organisée. A l’autre extrémité du spectre réunissant toutes les conditions pouvant menées au classement des actes et actions commises par quiconque, nous avons la destinée. Celle-ci implique que tout est écrit, rien n’est indéterminé et chaque agissement est préprogrammé et correspond à une organisation qui nous échappe et qui revient, dans la majorité des cas, à une responsabilité divine (parfois mal assumée par les Dieux en question). Dans les deux cas nous avons la théorie du complot ne fonctionne pas, d’un côté nous avons le hasard qui fait plus ou moins bien les choses, de l’autre un Dieu qui a tout prévu et ne nous demande notre avis sur rien.

En revanche, entre ces deux extrêmes, le complot peut prendre tout son sens. Nous sommes nombreux, sur cette petite terre et surement ailleurs, à nous trouver tantôt d’un côté, tantôt de l’autre, et souvent au milieu.

 

La vérité, terme qui revêt tout l’intérêt de la philosophie, et le mensonge sont aussi des ingrédients à prendre en compte pour l’évaluation de la réalité possible, voire probables à mes yeux, d’un complot possible. Tout mensonge est fait pour atteindre un but, il correspond donc à une stratégie, volontaire ou non, mais réelle. Le mensonge a ses buts, ses intérêts et nous ne mentons jamais sans raison, à défaut d’être malade de mythomanie aigue. Le complot repose sur quelque chose de caché et le mensonge est une des techniques qui permet, ô combien, de cacher des choses, des propos, des faits, des réflexions, etc.

 

Le pouvoir est une des racines de l’idée même du complot. C’est bien souvent pour en acquérir ou en bénéficier que nous organisons le complot en question. Il ne peut y avoir de complot sans gain quel qu’il soit, le pouvoir étant le plus souvent recherché avec l’argent, ce qui semble dans notre société manipulée par l’avoir, être à maintes reprises la même chose.

 

La technique ou plutôt les techniques sont aussi des outils du complot. Qu’elles soient pratiques ou matérielles ces techniques sont nécessaires à l’élaboration du complot. Cela peut être une technique intellectuelle de manipulation ou le montage de faux documents ou de fausses informations à divulguer.

 

Voilà, grosso modo, les éléments nécessaires à l’existence d’un complot.

 

Je vous propose une définition possible du complot, qui, de plus est la mienne : stratégie malveillante réalisée dans le but d’obtenir un pouvoir ou un avantage.

 

Quand une société minière utilise, au Chili, les bonnes œuvres de la CIA pour faire tomber un régime et capter pour une misère les matières premières de ce pays pour pas un sou, est-ce un complot ? Quand Total et d’autres pétroliers se précipitent en Libye après que nos politiciens aient décidé de se débarrasser de ce fantasque tyran qu’était Kadhafi, est-ce un complot ? Les exemples ne manquent pas, je vous laisse le soin de les chercher vous-même, ce ne sera pas difficile.

Maintenant, est-ce que tous ces petits complots sont des parties d’un dessein bien plus grand, plus important, plus global ? Pourquoi pas ! Pourquoi ne pourrait-on pas imaginer que des gens ou des entreprises qui ont des intérêts communs ne puissent pas monter une ou des stratégies en vue de leur expansion commune et respective.

La création d’un lobby ne représente que la réalisation sous forme « présentable » d’un complot ourdi par des gens pour tirer profit de leur puissance via le lobby en question. L’aspect malveillant d’un complot peut effectivement ne pas être approprié dans le cadre d’un lobby, mais, quand nous voyons quels sont les buts finaux de ces fausses institutions, on peut toutefois se le demander.

 

Pour moi, le hasard n’existe pas, le mensonge est permanent de la part des gens de pouvoir, la satisfaction n’étant pas le propre de l’homme le pouvoir en question n’est jamais assez grand pour ceux qui le détiennent, les techniques non seulement existent mais sont entre les mains des puissants… Tous les ingrédients sont là pour attester, non seulement que le complot PEUT exister mais qu’il EXISTE déjà, ne serait-ce que pour conserver un pouvoir qui a été acquis et que l’avidité de ses bénéficiaires est sans limite.

 

Le politiquement correct impose à ses adeptes de rire en prononçant les mots « la théorie du complot », cela décrédibilise toute personne qui pourrait ne serait-ce qu’y faire allusion. Ces adeptes ineptes de la pensée unique peuvent rire et nous faire passer pour ridicules mais des preuves concrètes sont à disposition pour étayer nos arguments, regardez juste sur internet le nombre d’associations de victimes, d’ingénieurs, de policiers, tous américains qui apportent chacun à sa façon les éléments de preuve montrant que les tours jumelles ne sont pas tombées par « hasard ». Dans la théorie du complot, la réfutation est une chose, les preuves matérielles en sont d’autres.

 

Nos esprits étriqués nous empêchent de voir les grands desseins des gens qui, eux, ont les moyens techniques, financiers et relationnels de concevoir ces stratégies maudites qui font de nous des pions, sans importance, sur un échiquier dont on ne connait pas le jeu ni ses règles.

 

Politiquement incorrect et fier de l’être.

 

Haroun.

2 Comments

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      La dénonciation c’est fait, par moi et surtout par d’autres.

      La connaissance de l’ennemi est certes impérative et, elle-aussi, est dénoncée ouvertement par moi comme et surtout par d’autres.

      Le problème est le peu de crédibilité que le public accorde à nos dénonciations car nous ne sommes personne et, dans ce cas, il est facile à l’ennemi de nous montrer comme des clowns adeptes
      d’une théorie du complot sans intérêt. C’est ce qu’ils font et ce qu’ils ne priveront jamais de faire.

      Merci de votre commentaire.

      Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com