Log In

Conviction

Le procès de l’assassin norvégien, Anders Behring Breivik, interpelle comme disent les socialistes. Mais ils disent tellement de bêtises, ces bobos, ces gauchistes les poches pleines, ces beaux parleurs qui feront la même politique que leur prédécesseur, le petit voyou locataire du meublé de l’Elysée. Ils suivent la mode encore mieux que leurs collègues de droite, au moins le changement consistera à la disparition des escrocs en bande organisée et des copains multinationaux…

 

Breivik.jpgMais revenons à notre « chevalier templier », vous voyez le peu d’enthousiasme que j’ai à mettre des majuscules à des mots honorables et honorés lorsqu’ils sont employés par des fous dangereux. Il n’y a rien de chevaleresque à massacrer des innocents, à tuer des gens qui ne sont pas prêts au combat, à dynamiter sournoisement pour faire valoir je ne sais quel argument. Non, les Templiers n’ont rien à voir avec ce sale type qui n’a plus d’humain que la forme.

Cependant, une chose est importante et n’est relevée par personne, ce type a une conviction ou des convictions, et, il est enclin au sacrifice de sa liberté, 21 ans ce n’est rien mais tout de même, pour faire l’étal de cette opinion qui est pour le moins claire et violente. Nous n’avons plus l’habitude de croiser des gens de conviction, ce n’est plus la mode. Ce qui importe maintenant, c’est la réussite, la fortune, le succès, le passage à la télé à tout prix… C’est l’ostentation que cette victoire sur l’argent vous permet de cultiver. Les convictions ne sont généralement pas des jouets faciles à manipuler, en vertu d’un principe majeur, pour avoir une ou des convictions il faut avoir un cerveau, tout le monde en a un me direz-vous, mais, il faut aussi s’en servir, et là je dois dire que peu d’entre nous font cet effort. Il est nécessaire, pour ne pas dire obligatoire de réfléchir, de se poser des questions qui ont une dimension et une profondeur qui nous éloignent de nos préoccupations quotidiennes. Les questions existentielles que se posent les gens de conviction sont réelles, leurs méthodes de travail sur eux-mêmes sont généralement dures et pénibles et la confrontation permanente avec les autres êtres décérébrés, lobotomisés, anesthésiés, ne fait que les renforcer dans l’idée que eux détiennent la vérité. Or nul ne détient la vérité car elle n’existe pas, que nous ayons chacun la nôtre est déjà bien suffisant sans qu’on ait, en plus, Une Vérité supérieure à laquelle nous devrions porter allégeance.

 

Ce que j’admire chez les gens de conviction, c’est justement qu’ils utilisent leurs cerveaux, qu’ils pensent. Ils pensent parfois mal, comme dans ce cas, mais ils pensent. Mais, lorsque vous voyez le monde se détruire lentement dans l’apathie générale et le goût pour les futilités dépasser celui des satisfactions de base de la totalité des peuples, malgré toute votre réflexion, votre voix ne porte pas, vous n’êtes non seulement pas entendus mais on vous ridiculise en utilisant les armes du politiquement correct auxquelles tout le monde succombe ou au moins la majorité. Le combat, perdu d’avance, des idéalistes ne trouve aucune pitié chez la multitude de consommateurs désabusés que nous sommes. Nous ne voulons pas les écouter et, pire, nous ne souhaitons pas les entendre. Comment voulez-vous que ces gens qui, la plupart du temps ont des capacités intellectuelles au moins aussi affutées que les nôtres et souvent plus, se donnent la souffrance de cogiter et de voir ce que peu voient, comment voulez-vous qu’ils supportent le mépris dont nous faisons preuve à leur égard. Leur idéal a autant de valeur que les nôtres, si tant est qu’on en ait. Ne vous méprenez pas, je n’excuse pas les crimes de ces terroristes, absolument pas, bien au contraire, ils utilisent leurs moyens intellectuels pour nuire à leurs congénères et cela est fondamentalement contraire à l’amour de son prochain ou même à l’instinct de survie de l’espèce. Ce qu’ils font est pervers et inutile, mais, je les comprends. Quand, personnellement, il m’arrive de converser avec un quidam qui ne partage pas mes vues et qu’il ne se donne pas la peine que je me donne moi-même de l’écouter, c’est à la fois humiliant et violent, surtout si celui-ci, comme c’est souvent le cas, se retranche derrière des arguments de la pensée unique comme rempart et justification de la justesse de son propos. Il n’y a rien de personnel dans ses attaques, il n’y a que la véhémence des théoriciens du politiquement correct à assurer que leur point de vue est forcément le bon puisque majoritaire.

 

Eh bien non, la majorité n’a pas toujours raison, et, de toutes les manières chacun a le droit d’avoir son mode de pensée et si nous nous donnions un peu d’écoute et de temps, entre nous tous, nul ne serait exclu et nul ne se verrait obligé à des outrances pour tenter d’être entendu.

 

On en arrive toujours au même constat, nous créons l’environnement dans lequel nous vivons, s’il est violent c’est que nous le sommes…

Corrigeons-nous et notre environnement se corrigera de même…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com